Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Mercredi 28 octobre |
Saint Jude
home iconArt & Voyages
line break icon

Alors que les monuments rouvrent, vingt sites inspirants à (re)découvrir en France

© S. Lagoarde Waap.fr

L'abbaye royale de l'Epau © S. Lagoarde Waap.fr

Bérengère Dommaigné - Publié le 11/06/20

L'heure tant attendue du déconfinement ayant sonné, les sites touristiques et patrimoniaux rouvrent les uns après les autres, prenant acte des consignes sanitaires. Aleteia vous propose un petit tour de France du patrimoine chrétien à (re)découvrir pour que, masqués ou pas, vous puissiez profiter de nouveau de ces splendeurs historiques disséminés sur le territoire de la fille ainée de l’Église.

La France est riche d’un patrimoine historique, chrétien et parfois millénaire. L’occasion en cette période de déconfinement, et alors que les Français sont invités à (re)visiter leur pays de se promener dans de beaux endroits pour le plaisir des yeux et la douceur de l’âme. Liste non exhaustive ouvrant le droit au rêve et à la flânerie !

1Le château de Chantilly (Oise)

CASTLE CHANTILLY
Daniel Villafruela I CC BY 3.0

Depuis le 21 mai, le château de Chantilly et le parc sont ouverts tous les jours sauf le mardi. Le château de Chantilly présente la seconde collection de peintures anciennes en France (après celle du musée du Louvre, toujours fermé), toujours présentée comme le souhaitait le duc d’Aumale, son dernier propriétaire. L’occasion aussi de découvrir l’exposition « Raphaël à Chantilly. Le maître et ses élèves », prolongée jusqu’au 30 août.

2Le Mont Saint Michel (Manche)

MONT SAINT MICHEL
Ryan R Zhao | CC BY-SA 4.0

Classé patrimoine mondial de l’Humanité, la construction de ce chef-d’œuvre d’architecture religieuse débute au VIIIe siècle. Avec ses trois millions de visiteurs chaque année, le mont est la deuxième destination touristique en France, derrière Paris. Depuis 2001, les moines et les moniales des Fraternités Monastiques de Jérusalem y sont installés, et assurent la prière quotidienne et l’accueil monastique. Si depuis le 11 mai, il est de nouveau possible de venir flâner dans les ruelles du Mont Saint Michel, il faudra encore attendre le 12 juin pour accéder à l’abbaye et prier avec les moines. L’obligation de porter un masque pour se balader dans les ruelles du Mont court jusqu’au 5 juillet prochain. Le port du masque est également obligatoire dans les navettes, en semaine comme le week-end.

3L’abbaye de l’Épau (Sarthe)

© S. Lagoarde Waap.fr
L'abbaye royale de l'Epau © S. Lagoarde Waap.fr

L’Abbaye Royale de l’Epau constitue l’un des plus beaux exemples de l’architecture cistercienne en France. Elle est située aux portes de la ville du Mans, sur la rive gauche de l’Huisne. En 1229, Bérengère de Navarre, veuve de Richard Cœur de Lion, décide de fonder l’abbaye où elle sera enterrée un an plus tard. La Révolution mettra fin à six siècles de vie religieuse et l’abbaye sera vendu à un industriel. Elle traverse difficilement le XIXe siècle et c’est en 1958, que le Département de la Sarthe s’en porte acquéreur et décide alors de sa restauration, lui donnant une vocation culturelle. Il est aujourd’hui possible de voir le gisant de la Reine Bérengère et de se promener dans ces murs millénaires, tout en bénéficiant d’un parc arboré idéal pour oublier le confinement !

4Cathédrale de Metz (Moselle)

© Pack-Shot - Shutterstock

La cathédrale Saint-Étienne de Metz.

Surnommée la “lanterne du Bon Dieu”, la cathédrale de Metz se caractérise par ses 6.500 m² de vitraux environ, ce qui fait d’elle l’un des édifices les plus vitrés au monde. En comparaison, la cathédrale de Chartres, pourtant réputée pour ses vitraux, n’en compte « que » 2.600 m² ! La cathédrale Saint-Étienne fête cette année son 800ème anniversaire ! L’occasion de découvrir ces vitraux majestueux qui datent de toutes les époques, du XIIIesiècle au XXe siècle. Depuis le 8 juin, il est également possible d’accéder à nouveau à la Crypte et au Trésor de la cathédrale.

5Abbaye de Longues sur Mer (Calvados)

© Abbaye de Longues
Abbaye de Longues-sur-Mer.

À la sortie du village de Longues-sur-mer, l’ancienne abbaye Sainte-Marie, fondée au XIIe siècle, se cache le long de la petite route qui mène à Bayeux. Au premier abord, le visiteur n’en soupçonne ni l’importance ni la richesse. Franchie la première cour bordée par le logis abbatial, dont le noble fronton témoigne des remaniements réalisés au XVIIIe siècle, on découvre les vestiges importants de l’église, dont le chœur qui présente une élégante structure gothique, et un décor proche de celui de la cathédrale de Bayeux. Les jardins qui se succèdent en contrebas, offrent une promenade de charme. L’abbaye a été sélectionnée en 2019 pour représenter la Région Normandie au loto du patrimoine : ainsi les travaux de remise en place d’un toit sur le chœur de l’église et le changement des ardoises du toit du réfectoire des moines viennent de commencer et dureront deux ans.




Lire aussi :
L’abbaye de Longues-sur-Mer, une aventure spirituelle et patrimoniale

6Basilique sainte-Marie-Madeleine de Vézelay (Yonne)

abbaye de vezelay
© Thierry Bresillon | Ref:437 - Godong

La reprise des liturgies publiques y est effective depuis le 23 mai dernier. Les visiteurs ou pèlerins peuvent de nouveau assister à la messe, en respectant les consignes sanitaires, qui a lieu chaque jour à 12h15. La basilique est ouverte tous les jours de 8h à 20h. Les visites sont également possible le week-end sur inscription en ligne. Une belle occasion de se ressourcer dans ce haut lieu spirituel, patrimoine mondial de l’Unesco, où se trouvent les reliques de Marie-Madeleine.

7Abbaye de Citeaux (Côte d'Or)

CITEAUX ABBEY
Michel Gunther I Biosphoto

Située au cœur de la Bourgogne à une vingtaine de kilomètres au sud de Dijon, l’abbaye de Cîteaux est la maison-mère de la famille cistercienne. Le clunisien Robert, abbé de Molesmes, quitta son abbaye en 1098 et fonda un nouveau monastère dans la forêt de Cîteaux. L’abbaye ne prendra son essor qu’avec l’arrivée du jeune Bernard de Fontaine, le futur saint Bernard. Après les pillages de la guerre de Cent Ans, la Révolution rasera l’abbaye, n’épargnant que la bibliothèque du XVIe siècle et un corps de logis du XVIIe (classés monuments historiques depuis 1978). Depuis 1898, une vingtaine de Cisterciens-Trappistes l’occupent à nouveau et lui ont redonné sa vie spirituelle. Aujourd’hui, une trentaine de moines sont présents à Cîteaux et vivent de leur prière et de leur travail, dont la production du fromage Abbaye de Citeaux.

8Cathédrale de Reims (Marne)

SMILE OF REIMS
Catherine Leblanc / Godong

Autre trésor à découvrir, la cathédrale de Reims, qui, à partir du XIème siècle. Huit fois centenaire, la cathédrale Notre-Dame de Reims est postérieure à celles de Chartres et de Paris, mais antérieure à celles de Strasbourg, Amiens et Beauvais. Notre-Dame de Reims s’illustre par son destin exceptionnel. Le sanctuaire où Clovis fut baptisé est devenu le lieu du sacre de vingt-cinq rois de France. Le monument s’impose comme l’un des hauts lieux de l’histoire et du patrimoine français et est également célèbre pour sa statuaire qui compte 2.303 statues, dont le célèbre ange au sourire.

9L'abbaye de Conques (Aveyron)

abbaye sainte foy de conques
© Michel Gounot / Godong

L'abbaye Sainte-Foy de Conques.

« Doucement mais surement », indique son site internet, l’abbaye de Conques rouvre ses portes. La boutique et l’hôtellerie ont rouvert, mais les visites guidées sont encore suspendues. C’est en 2021 que l’ordre du Prémontré, fondé par saint Nobert fêtera ses 900 ans (1121 – 2021). Chef-d’œuvre de l’art roman du sud de la France, l’abbaye est célèbre pour son tympan et son trésor comprenant des pièces d’art uniques de l’époque carolingienne, dont la statue-reliquaire de sainte Foy. Abbaye bénédictine jusqu’en 1537, elle fut ensuite placée sous la responsabilité de chanoines séculiers. Depuis 1873, l’abbatiale est confiée aux frères de l’ordre de Prémontré. Classée monument historique et inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco, l’Abbaye de Conques est un haut lieu d’accueil pour les pèlerins sur la route de Compostelle. On peut également découvrir à l’intérieur de l’église des vitraux de Pierre Soulages, un enfant du pays.

10Le monastère royal de Brou (Ain)

Wikimedia

Veuve à 24 ans de Philibert le Beau (1480-1504), duc de Savoie, Marguerite d’Autriche décide de bâtir aux portes de Bourg-en-Bresse le monastère royal de Brou pour abriter trois somptueux tombeaux (ceux de Philibert le Beau et de sa mère, et le sien propre). Le monastère royal de Brou est constitué de bâtiments monastiques, qui s’articulent autour d’une église et de trois cloîtres. Cette église est un chef d’œuvre du gothique flamboyant, unique en France. En 2014, à l’occasion des Journées du patrimoine, le monastère royal de Brou a été élu Monument préféré des Français.

11Abbaye de Cluny (Saône-et-Loire)

CLUNY ABBEY
Michel Osmenda | CC BY 2.0

Plus grande abbaye d’Europe au Moyen Âge, l’abbaye de Cluny, aux dimensions impressionnantes, était un centre culturel et religieux majeur de l’Europe médiévale. Fondée au début du Xe siècle, elle fut en grande partie détruite pendant la Révolution. Il ne reste aujourd’hui plus qu’un bras du transept. L’abbaye et le musée d’art et d’archéologie sont parmi les premiers monuments nationaux à pouvoir rouvrir au public, depuis le 6 juin dernier. Des aménagements ont été faits pour pouvoir respecter les gestes barrières, le nombre de visiteurs présents simultanément est limité et le port du masque obligatoire.

12Tour et remparts d'Aigues-Mortes (Gard)

claude05alleva / Pixabay

À la lisière de la petite Camargue, cette ville quasi rectangulaire, construite de toute pièce à partir de 1240, est surtout connue pour ses liens avec Saint-Louis. Ses remparts sont l’une des fortifications les mieux conservées d’Europe et ses salins recèlent de trésors de la nature. Louis IX y a fait construire la Tour de Constance et un château désormais disparu. En juillet 1244, il s’installe à Aigues-Mortes et part en croisades en 1248 puis en 1270 du port de la ville. Ce dernier restera le plus important du royaume au Sud jusqu’à être détrôné par celui de Marseille en 1481. La ville reste marquée par la présence de ce roi. Son effigie est omniprésente que ce soit sous forme de statue dorée dans l’Église Notre-Dame-des-Sablons où le roi et ses chevaliers reçurent la croix des cardinaux-légats pour la 7e croisade le 25 août 1248 ou sur la place qui porte son nom. Visite de la tour de Constance et des remparts tous les jours jusqu’à 19h, port du masque obligatoire.

13Abbaye de Lerins (Alpes-Maritimes)

ABBAYE, LERINS
© Lenush - Shutterstock
Abbaye de Lérins, sur l'île de Saint-Honorat.

Site classé au large de la baie de Cannes, l’île Saint-Honorat possède une riche histoire, aussi bien patrimoniale que spirituelle, témoignant de seize siècles de monachisme. Au début du Ve siècle, saint Honorat, entouré de quelques compagnons, arrive sur l’île et y installe une communauté de moines cénobitiques. Désireuse de vivre à l’écart du monde, la communauté se consacre à une vie entièrement tournée vers la prière et la contemplation. Aujourd’hui, la communauté cistercienne perpétue l’héritage de ses bâtisseurs. Tournés vers la prière, le travail et l’étude, les moines ont à cœur de respecter le silence préservé de ce petit coin de paradis, loin de l’agitation de Cannes. Pour accéder à l’abbaye de Lerins, les navettes ont repris leurs horaires habituels depuis le 30 mai, le port du masque y est obligatoire. Sur place, il est possible d’assister aux offices des moines (28 personnes max) et aux messes, en prenant un ticket à l’entrée. L’hôtellerie n’a pas rouvert.

14Le Château du Lude (Sarthe)

wikimedia

Situé parmi les châteaux de la Loire les plus au nord, le Lude témoigne de quatre siècles d’architecture française. Les jardins, façonnés par les différents propriétaires du lieu, accueillent depuis le début des années 2000 plusieurs manifestations. Le château du Lude détient le label « Jardin remarquable ». La 27ème « Fête des Jardiniers », initialement prévue les 6 et 7 juin 2020 est reportée au week-end des 12 et 13 septembre.

15L'abbaye d'Ourscamp (Oise)

Sur l’emplacement d’un ancien oratoire fondé par saint Éloi en 641, l’abbaye Notre-Dame d’Ourscamp fut établie en 1129 par saint Bernard. Elle devint l’un des plus importants monastères cisterciens de la France du Nord. Le nom d’Ourscamp remonte à une très vieille légende ; elle veut que saint Éloi, lors de la construction de l’oratoire, ait réussi à atteler l’ours qui venait de tuer le bœuf chargé de tirer la charrue. L’ensemble des ruines de l’abbaye fait l’objet d’un classement au titre des monuments historiques. Pendant la seconde guerre mondiale, le 2 octobre 1941, malgré les difficultés soulevées par l’occupation allemande, un groupe de religieux s’installe dans l’ancienne abbaye. Ce sont les Serviteurs de Jésus et de Marie, congrégation récemment fondée par l’abbé Jean-Edouard Lamy, et aujourd’hui toujours présente à l‘abbaye d’Ourscamp. Si les visites guidées n’ont pas repris, il est désormais possible d’assister aux messes, de s’approvisionner à la libraire et de se promener dans le parc, le temps d’une journée.

16Château de Vaux-le-Vicomte (Seine-et-Marne)

© Château de Vaux-le-Vicomte

Après les jardins, le château rouvre ses portes le samedi 13 juin. Port du masque obligatoire et 100 personnes par heure, pour découvrir le château du surintendant des finances de Louis XIV, Nicolas Fouquet. Chef-d’œuvre de l’architecture classique du milieu du XVIIe siècle, le château est aujourd’hui la plus importante propriété privée de France classée au titre des monuments historiques. Pour sa visite, réservation obligatoire sur le site internet.

17Abbaye de Chaalis (Oise)

CHAALIS ABBEY
Isogood_patrick I Shutterstock

Caché derrière les ruines de l’église abbatiale de Chaalis, se trouve la chapelle Sainte-Marie, surnommée la Sixtine de l’Oise qui abrite des fresques Renaissance exceptionnelles du Primatice. Tout comme le site, l’histoire de cette chapelle est longue et commence sous le règne de saint Louis qui la fait ériger vers 1255-1260. Au cours des siècles et des propriétaires, ces fresques se sont dégradées à cause de l’humidité des lieux. Elles ont été restaurées au XIXe siècle par Madame de Vatry, propriétaire d’alors qui demande à un élève d’Ingres, Paul Balze, de les retoucher. Quant à la toute dernière propriétaire, Nélie Jacquemart, elle y passe une partie de son enfance avec son père. Si le café ne rouvrira qu’en juillet, les piques-niques sont autorisés pour dix personnes, l’occasion de passer une journée au vert et de déambuler dans l’admirable parc.


CHAALIS ABBEY

Lire aussi :
Les trésors de Chaalis, l’abbaye de saint Guillaume et du Primatice

18Château de Chenonceau (Indre-et-Loire)

Yvan Lastes

Embelli successivement par Diane de Poitiers et Catherine de Médicis, le « Château des Dames » fut sauvé des affres de la Révolution est aujourd’hui le château privé le plus visité de France et est aujourd’hui encore dirigé par une femme, Laure Meunier ; c’est à elle que l’on doit le choix des expositions faites dans la Grande galerie choisies selon une ligne précise : « le nivellement par le haut ! ». Ouvert trois jours par semaine au mois de juin, les vendredis, samedis et dimanches.

19Abbaye de Fontfroide (Aude)

FONTFROIDE COURT
Bonachera jf I CC BY-SA 4.0

Située près de Narbonne, l’abbaye de Fontfroide voit le jour en 1093, sur les terres données à quelques moines bénédictins par le Vicomte de Narbonne. L’abbaye tire son nom de la source se trouvant à proximité, la Fons Frigidus, la Fontaine Froide. Elle se développe réellement qu’après 1145 lors son rattachement à l’Ordre de Cîteaux. Venir à Fontfroide, c’est s’intégrer au nœud d’échanges abbatial : Fontfroide est dans le réseau de Sénanque, de Clairvaux, de Lérins et de Valbonne. Toutes furent des hauts lieux spirituels et intellectuels de la chrétienté, et aujourd’hui leurs bâtiments continuent d’enchanter les visiteurs et de proposer de multiples expositions et concerts. Réouverte mi-mai, l’abbaye propose des tickets en ligne pour gérer le flux de touristes mais la visite est quasi normale.

20Candes-Saint-Martin (Indre-et-Loire)

VILLAGE DE CANDES SAINT MARTIN VU DE LA LOIRE
Richard Garrat- OT de Saumur
Le village de Candes vu du fleuve

Le village de Candes-Saint-Martin, ravissant belvédère construit au confluent de la Vienne et de la Loire, est indissociable de la figure de saint Martin de Tours, qui y est mort. Il fait parti des plus beaux villages de France, un label qui distingue les villages à l’architecture préservée et au charme certain. Ici, les eaux de la Loire et de la Vienne, le bleu de l’ardoise et le blanc du tuffeau dessinent un des plus beaux paysages de Touraine, aux tonalités changeantes selon l’heure du jour ou la saison. Voila une jolie possibilité d’une balade en plein air, après deux mois d’enfermement.

Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Tags:
FrancePatrimoinetourisme
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
Domitille Farret d'Astiès
Elles ont appris à les aimer : ces ...
Camille Dalmas
Derrière la phrase du Pape sur les homosexuel...
Mathilde de Robien
Franz et Franziska Jägerstätter, un couple un...
Marzena Devoud
Le rituel matinal du pape François avant de s...
statue de femme les yeux bandés
Mgr Benoist de Sinety
Dans nos aveuglements, le diable montre son v...
belle mère et belle fille
Jeanne Larghero
S’embrouiller avec sa belle-mère en trois leç...
dessin caricature
Guillaume de Prémare
Terrorisme islamique : l’impasse du droit au ...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement