Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Mercredi 28 octobre |
Saint Jude
home iconPerles du Web
line break icon

Vous ne pouvez pas donner le geste de paix ? Faites-le en langue des signes

Capture Facebook / Xavier Loppinet

Domitille Farret d'Astiès - Publié le 04/06/20

Dans une courte vidéo, un prêtre dominicain explique comment faire le geste de la paix en langue des signes française (LSF). Un geste qui pourrait être d'actualité pour tous en cette période où il est recommandé d'éviter poignées de main et embrassades.

En raison des règles sanitaires liées à la pandémie, la distanciation physique est de rigueur dans les églises. Exit donc le geste de paix échangé entre les fidèles auquel le prêtre invite souvent après la prière du Notre Père. Et si vous le faisiez en langue des signes ?

Un mouvement vers l’autre

Dans une vidéo diffusée sur sa page Facebook, frère Xavier Loppinet, prêtre dominicain à Rennes, explique comment le faire en LSF (langue des signes françaises). Joignant le geste à la parole, il en montre toute la portée. Tout d’abord, les mains se mettent en mouvement comme « deux amis qui se rencontrent et se donnent la paix, la réconciliation ». Ce mouvement se fait dans un sens puis dans l’autre, montrant une réciprocité dans la relation.

Le geste suivant montre que cette paix a été reçue de l’Esprit et qu’elle n’est pas statique, qu’elle se donne à l’autre. « La grande force de ce geste, c’est qu’il va vers », explique le religieux. « Il s’agit d’un mouvement vers la personne que l’on veut rencontrer ». En ce temps de déconfinement où l’on pourrait être gagné par la peur de s’approcher de l’autre, ce bref enseignement semble plus que jamais d’actualité.




Lire aussi :
En Bretagne, il lance la confession pour les sourds

Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Tags:
Messepaixsourds
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
Domitille Farret d'Astiès
Elles ont appris à les aimer : ces ...
Camille Dalmas
Derrière la phrase du Pape sur les homosexuel...
Mathilde de Robien
Franz et Franziska Jägerstätter, un couple un...
Marzena Devoud
Le rituel matinal du pape François avant de s...
statue de femme les yeux bandés
Mgr Benoist de Sinety
Dans nos aveuglements, le diable montre son v...
belle mère et belle fille
Jeanne Larghero
S’embrouiller avec sa belle-mère en trois leç...
dessin caricature
Guillaume de Prémare
Terrorisme islamique : l’impasse du droit au ...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement