Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Mardi 24 novembre |
Saints Martyrs du Vietnam
home iconArt & Voyages
line break icon

Les 1.300 pardons bretons, une sacrée tradition

Philippe Lissac | Godong

Grande Troménie de Locronan (Finistère).

Domitille Farret d'Astiès - Publié le 30/05/20

Typiques de la Bretagne, les pardons et troménies viennent d'être inscrits à l’inventaire national du patrimoine culturel immatériel de la France. Une belle reconnaissance pour ces pèlerinages qui font partie du paysage breton d'hier et d'aujourd'hui.

Véritables rassemblements populaires, ils font partie de l’âme de la Bretagne et restent encore bien vivants aujourd’hui. Depuis le 4 mai, les quelque 1.300 pardons et troménies de Bretagne sont inscrits à l’inventaire national du patrimoine culturel immatériel de la France. Ces pèlerinages typiques de la Bretagne historique ont lieu pour la plupart de mai à octobre et rassemblent de nombreux fidèles, croyants et non-croyants pêle-mêle.

Ceux-ci partent généralement en procession sur les pas d’un saint, vers une chapelle ou une fontaine, après avoir participé à la messe. Les pardons ont également une dimension festive et y sont bien souvent associés bannières, bombardes et costumes traditionnels régionaux. Locronan, Forges de Lanouée, Sainte-Anne d’Auray, Sainte-Anne-du-Houlin… Ils sont nombreux, ces lieux qui deviennent la scène d’une véritable ferveur populaire.

Philippe Lissac / GODONG

Pardon de Notre-Dame de la Joie à Penmarc'h (Finistère).

Les formats sont variés. Certains pardons, comme celui de saint Yves, à Tréguier (Côtes-d’Armor) patron des avocats, est multi-séculaire. Celui des surfeurs, à Saint-Jean-Trolimon (Finistère) est plus récent. Quant à la Grande Troménie de Locronan, elle a lieu seulement tous les six ans.

Découvrez en images les pardons les plus insolites
Tags:
bretagnePardontraditions
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
Mathilde de Robien
« S’il te plaît Marie » : une grande suppliqu...
Sanctuaire Notre-Dame de Montligeon
Agnès Pinard Legry
Cas de Covid-19 au sanctuaire de Montligeon :...
Baptême à domicile chez Antoinette Faure
Timothée Dhellemmes
Confinée, Antoinette, 90 ans, a reçu le baptê...
Solenn Varennes
Créations originales et grands classiques, no...
christ en majesté
Fr. Jean-Thomas de Beauregard, op
Le Christ-Roi, ou comment servir un roi qui s...
La rédaction d'Aleteia
Célébrer le dimanche 22 novembre à la maison
La rédaction d'Aleteia
L'ultime enregistrement de Michael Lonsdale s...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement