Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Jeudi 03 décembre |
Saint François-Xavier
home iconDécryptage
line break icon

Enseignement supérieur : "L’Ircom permet aux étudiants de se révéler"

Ircom - master communication

© Ircom

Une étudiante de l'Ircom.

Timothée Dhellemmes - Publié le 28/05/20

Le master en communication de l’Ircom forme des managers engagés et ouverts sur le monde, dans les domaines de la communication, du marketing, du journalisme et de l’événementiel. Cette formation, diplômante et professionnalisante, s’enracine dans la pensée sociale chrétienne.

Le master en communication de l’Ircom prépare les étudiants, à partir de la maîtrise des outils et techniques de communication, à développer une vision éthique de la communication au service de la stratégie de l’entreprise. Entretien avec Paul Delava, directeur du master.

Aleteia : À quels types de profils s’adresse le master en communication de l’Ircom ?
Paul Delava : Aujourd’hui, les entreprises recherchent des jeunes professionnels dotés d’une solide culture générale, et qui ont une vision globale du monde du travail. Nous accueillons donc des étudiants qui sortent de formations variées. Par ailleurs, on dit souvent que la première qualité du communicant est l’écoute. Aussi, nous cherchons des jeunes qui savent écouter et se mettre au niveau de la personne qu’ils écoutent (client, collaborateur ou manager). Enfin, nous recrutons des jeunes qui s’engagent. À ce titre, un CV qui mentionne des activités de bénévolat retient plus volontiers notre attention. 

Quels sont vos critères de sélection pour le recrutement des étudiants ?
Notre concours d’entrée est exigeant, dans la mesure où nous le serons tout autant pendant la formation. Quand un étudiant rentre à l’Ircom, notre objectif est qu’il aille au bout. Parmi les cinq épreuves d’admissions, l’entretien de motivation est un bon moyen d’évaluer le degré d’engagement du candidat. D’autres épreuves permettent d’évaluer le niveau académique. Cela dit, l’aspect académique n‘est pas l’alpha et l’oméga. Par exemple, certains étudiants n’ont pas obtenu de bons résultats en licence parce qu’ils s’étaient trompés d’orientation. Ils peuvent tout-à-fait s’orienter vers la communication ensuite. En revanche, le niveau d’anglais est primordial. Quand les entreprises recrutent des managers en communication, elles ont besoin de professionnels qui maîtrisent l’anglais… et qui maitrisent aussi leur propre langue !  L’expression écrite et l’orthographe sont donc primordiales. 

Les cinq cursus de l’IRCOMLes cinq domaines d’activité de l’Ircom sont : un cursus en humanités avec parcours en science politique (post bac) ; un cursus en management de la communication (bac +4 & bac +5) ; un cursus en management de la solidarité internationale et de l’action sociale (bac +4 & bac +5) ; un pôle de formation continue et de conseil auprès des entreprises ; un pôle de recherche.

Comment assurez-vous le suivi personnalisé de tous les étudiants ?
Le suivi personnalisé est l’ADN de l’Ircom. C’est pourquoi nous choisissons pour les formations professionnalisantes d’avoir des promotions à taille humaine, de 30 à 40 étudiants maximum. Pour chaque promotion, un membre de l’équipe pédagogique est dédié à l’accompagnement personnalisé des étudiants. C’est de cette manière-là que nous concevons l’éducation et l’apprentissage du métier. En tant que directeur du master, je connais d’ailleurs chacun des étudiants. Ainsi, j’ai conscience des aspirations de chacun, et je les accompagne là où ils veulent aller. Cela peut paraître accessoire, mais je crois au contraire que c’est fondamental.

Ircom - communication
© Ircom
Le master en communication de l'Ircom propose différents séminaires au long des deux années de formation.

En quoi le contenu des cours dispensés est-il spécifique au master en communication de l’Ircom ?
Nos étudiants suivent une véritable progression pendant le cursus. En première année, ils apprennent à maîtriser les techniques et les outils de communication, comme les logiciels de graphisme et de vidéo. Nous enseignons également les différentes disciplines de la communication : la communication interne, les relations presse, la communication politique… En deuxième année, les cours portent davantage sur le management des hommes et des projets. Toutes les disciplines apprises en première année ne sont utiles que si l’on sait bâtir une stratégie de communication. Le début de la formation est donc très concret, puis nous allons petit à petit vers une approche plus stratégique de l’entreprise. Cette progression permet à chacun, quelle que soit la licence d’où il vient, de maîtriser parfaitement les outils et les méthodes, d’acquérir une vision juste de la communication, et d’obtenir le titre de manager de projet de communication.

Comment votre pédagogie tient-elle compte du développement de tous les aspects de la personne, en particulier concernant l’humain ?
La formation que nous proposons est comme une odyssée en trois dimensions. D’abord, une dimension de voyages, riches en aventures et en découvertes. Tous les semestres, nous organisons un séminaire en dehors de l’Ircom. Au premier semestre, nous visitons les locaux d’une grande entreprise, comme France Télévision, Coca Cola… pour que des professionnels de la communication expliquent directement leur métier, dans leur contexte. Au deuxième semestre, les étudiants participent à un séminaire « connaissance de soi » sur une île de la Loire. L’objectif est de les aider à s’interroger : « Qui suis-je ? Quels sont mes talents ? Quelle est ma vocation professionnelle ? » Le troisième séminaire se déroule au Puy du Fou, où nous rencontrons Nicolas de Villiers, ainsi que le directeur des ressources humaines et les équipes de communication. Enfin, les trois derniers jours de la formation sont consacrés à un voyage dans une destination choisie par les étudiants C’est un bon moyen de célébrer les deux années passées ensemble, avant de se jeter dans le grand bain du monde professionnel.

Le master de l’IRCOM en chiffres :100% des étudiants satisfaits (promo 2019)100% des étudiants disent que faire l’Ircom a été une aventure (promo 2019)80% des diplômés signent un contrat dans les six mois500m2 de locaux rénovés en 2020+ de 300 entreprises partenaires, 3 fois plus d’offres de stage que d’étudiants

La deuxième dimension de notre odyssée est un voyage qui nourrit l’intelligence. Notre ambition est de faire réfléchir les étudiants d’un point de vue non seulement éthique mais aussi anthropologique. En effet, en fonction de la vision que nous avons de ce qu’est une personne, notre management sera différent. Nous choisissons d’aborder ces sujets à travers le prisme de la pensée sociale chrétienne, pour permettre à chaque étudiant de s’interroger sur le rôle de de l’État, de l’entreprise, de la communication mais aussi d’une communauté, d’une personne… Enfin, l’Ircom est un voyage qui permet de se révéler. Nous poussons les étudiants à se rendre compte de ce qu’ils sont capables de faire, et à repousser leurs limites. Lors du “grand oral” ils apprennent, par exemple, à parler seuls sur une scène, pendant dix minutes, avec micro-cravate et projecteurs. Ce n’est pas forcément évident, mais, une fois ce défi relevé, l’étudiant sait prendre la parole devant n’importe quel public. 

Comment mettez-vous vos étudiants en lien avec le monde de l’entreprise ?
En première année, ils ont le choix entre un stage de quatre mois en entreprise ou un séjour dans une université étrangère. La deuxième année, elle, se fait obligatoirement en alternance. Par ailleurs, la majorité des intervenants sont des professionnels de la communication qui transmettent aux étudiants les techniques actuelles. Enfin, au cours de la formation, nos étudiants travaillent directement pour des entreprises : ils doivent réaliser une vidéo pour un client, une charte graphique, des affiches mais aussi des recommandations stratégiques … et le client attend bien sûr le travail de l’étudiant. Ainsi, ils mettent en œuvre directement ce qu’ils apprennent à l’école.


web2-students-school-university-shutterstock_522554425.jpg

Lire aussi :
L’Ircom, l’école qui permet de révéler le meilleur de soi-même

En partenariat avec l’Ircom

logo-ircom.jpg
Tags:
communicationÉducation
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
La rédaction d'Aleteia
Le Conseil d'État somme le gouvernement de ré...
Mathilde de Robien
C’est aujourd’hui que débute la neuvaine nati...
WEB2-GENERAL-PIERRE DE VILLIERS-AFP-000_Z52AV.jpg
Agnès Pinard Legry
Général de Villiers : "Il faut être absorbeur...
Mgr Marc Aillet
Reprise des messes : César n’est pas Dieu
Aliénor Goudet
La demande très spéciale que la Vierge Marie ...
Domitille Farret d'Astiès
Olivier Giroud a une bonne nouvelle à annonce...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement