Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Démarrez la journée avec la newsletter d'Aleteia
Je m'abonne gratuitement !
Aleteia

Déconfinement en douceur pour les 444 copistes de la Bible

Bernard MUSCOLO | Alliance Biblique
Partager

Une Bible unique mais universelle, c’est la jolie initiative lancée par l’Alliance Biblique Française qui propose de devenir copiste en ces temps de confinement / déconfinement. Une idée au succès fulgurant, puisqu’en moins de cinq jours, les 444 copistes nécessaires pour le projet se sont inscrits. Ils rendront leur œuvre d’art en juin, et les lecteurs attendront la rentrée pour découvrir cette Bible manuscrite.

L’idée originale vient d’un pasteur en Suisse alémanique qui l’avait proposé à son village, et l’Alliance Biblique Française (ABF) a souhaité la reprendre en cette période particulière de fin de confinement. Proposer à tous ceux qui le souhaitent d’écrire à la main un texte de la Bible, de le décorer selon son inspiration et de l’envoyer en vu de participer à une œuvre collective et créatrice de liens. Une idée qui a très vite trouvé écho, car à peine le projet lancé, lundi 18 mai dernier, les 410 chapitres proposés (comprenant le Nouveau Testament et les Psaumes de la Bible Nouvelle Français Courant (NFC)), et les 34 pages de présentation d’un livre biblique, ont trouvé chacun leurs copistes en moins de cinq jours !

Évêque, familles ou collégiens

Texte universel par excellence, les 444 profils inscrits le sont aussi ! On y trouve par exemple Mgr Éric de Moulins-Beaufort, président de la Conférence des évêques de France ou le pasteur François Clavairoly, président de la Fédération protestante de France, qui vont chacun copier un psaume. Tout comme Véronique Magron, la présidente de la Conférence des religieuses et religieux en France. Les sœurs dominicaines de Poitiers copieront, quant à elles,  le Chapitre 1er de saint Jean. Mais il y a aussi une classe de 5ème d’un collège d’Alsace, inscrite par leur professeur d’Histoire-Géographie souhaitant leur faire approfondir la thématique du Moyen-âge, et qui copiera un chapitre entier, à plusieurs mains donc. Ou encore des personnes handicapées accueillies par la Fondation John Bost, sur une initiative des aumôniers de ces centres d’accueil. Inscrits également une famille avec ses deux enfants, ou encore un couple mixte, catholique et protestant.

Bernard MUSCOLO | Alliance Biblique

Si certaines consignes sont fixées (format du document, marges, qualité du papier… ) chaque copiste est ensuite libre de laisser cours à sa créativité, dans l’écriture comme dans l’illustration ou l’enluminure. « Le résultat, ce sera une Bible unique, composée d’écritures manuscrites très diverses, une œuvre belle à voir et à lire, à faire circuler, pour transmettre au plus grand nombre ce trésor spirituel et culturel d’une richesse exceptionnelle », explique à Aleteia Valérie Duval-Poujol, théologienne baptiste, chargée du projet. Les copistes ont jusqu’au 21 juin pour envoyer leur œuvre d’art. L’été servira à numériser les documents, puis à les faire relier par un professionnel en deux beaux volumes. « L’objectif est de faire tourner cet ouvrage unique à partir de la rentrée prochaine, dans des librairies, des paroisses, des centres qui en feront la demande. Cette Bible sera également disponible en e-book et il sera possible de la faire imprimer sur demande », reprend Valérie Duval-Poujol.

Et si l’un des copistes est pris de court ? « Nous avons une liste d’attente de 50 personnes, prêtes à prendre le relais si besoin ! » Ce qui fait d’ailleurs dire aux organisateurs que cette belle idée ne demande qu’à être partagée et transmise. « Rien n’empêche une paroisse, une aumônerie, un groupe scout de lancer un projet comme celui-ci ! » Pas de copyright pour la Bible, alors à vos plumes !