Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Commencez la journée de la meilleure des manières : recevez la newsletter d'Aleteia
Je m'inscris!
Aleteia

Les messes publiques peuvent reprendre dès aujourd’hui

Andrea Pirri / NurPhoto / AFP
Une messe célébrée à Carolei (Italie), le 18 mai 2020, jour de la réouverture des églises.
Partager

Des messes publiques peuvent officiellement êtres célébrées dès ce samedi 23 mai selon un décret publié dans la nuit au journal officiel.

Selon un décret publié dans la nuit au journal officiel et immédiatement entré en vigueur, les célébrations publiques peuvent officiellement reprendre dès ce samedi. Quelques jours après que le Conseil d’État a ordonné à l’exécutif de lever l’interdiction générale et absolue de réunion dans les lieux de culte et d’édicter « des mesures strictement proportionnées aux risques sanitaires », le ministre de l’Intérieur et les responsables des cultes se sont mis d’accord lors d’une réunion vendredi « sur les mesures à prendre », d’après un communiqué du ministère diffusé peu avant la publication du décret.

« Si l’objectif d’une reprise généralisée des cérémonies religieuses reste le 3 juin, prévient le ministère, il sera ainsi possible, dès la publication de ce décret, sous la responsabilité du gestionnaire du site et dans le respect des règles et obligations convenues avec les représentants des cultes, de célébrer à nouveau, progressivement, des offices » poursuit le communiqué. En d’autres termes, si les célébrations sont techniquement autorisées dès à présent, il appartient aux cultes d’établir le calendrier de la reprise. Dans la journée de samedi, plusieurs diocèses ont communiqué les dates de reprises des célébrations publiques ainsi que les conditions sanitaires dans lesquelles elles pourront se tenir.

Masques obligatoires

Concrètement, les recommandations contenues dans le décret sont identiques à celles que les Français connaissent depuis le début du confinement. Les paroisses devront notamment s’assurer que les fidèles respectent les gestes barrières et la distanciation physique, portent un masque et se désinfectent les mains à l’entrée. « L’obligation du port du masque ne fait pas obstacle à ce que celui-ci soit momentanément retiré pour l’accomplissement des rites qui le nécessitent » précise le décret. Le décret est accompagné d’une série de directives sanitaires précises afin de limiter la propagation du Covid-19.

A l’entrée d’une église, une personne devra aussi réguler les flux pour ne pas dépasser une jauge maximale de fréquentation. Les mesures contenues dans le décret s’appliquent à « toute personne de onze ans et plus ». « Les préfets de département pourront interdire l’ouverture ou ordonner la fermeture d’un lieu de culte si ces règles ne sont pas respectées », précise le ministère.

[youtube https://www.youtube.com/watch?v=Zpdi_XQeM2s%5D