Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Démarrez la journée avec la newsletter d'Aleteia
Je m'abonne gratuitement !

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

L’élargissement de la PMA ne sera pas adopté avant l’été

Le député LREM, Gilles Legendre.
Partager

Le patron des députés LREM, Gilles Legendre, a affirmé ce jeudi 21 mai qu’il serait « impossible » d’adopter l’élargissement de la PMA « avant l’été ». Face aux vives réactions suscitées par les promoteurs du texte, il est revenu sur ses propos en assurant que la loi de bioéthique serait « adoptée au plus vite ».

Invité jeudi 21 mai sur la chaîne d’information en continu LCI, le patron des députés LREM, Gilles Legendre, a été interrogé sur la réforme de l’élargissement de la PMA, qui devait initialement être votée définitivement cet été. « J’espère que nous pourrons adopter la PMA d’ici à la fin du quinquennat. Avant l’été c’est impossible, pour deux raisons : pour une raison de calendrier, nous n’avons plus beaucoup de temps et nous avons des textes importants très liés à la situation économique d’urgence, et par ailleurs les Hémicycles, Sénat comme Assemblée, travaillent à effectif réduit pour respecter les règles sanitaires », a-t-il déclaré. Gilles Le Gendre a expliqué que l’adoption d’une telle réforme alors que le déconfinement n’est pas encore terminé poserait un problème démocratique : « Sur une loi aussi importante, que l’ensemble des forces politiques ne puissent pas être présentes dans l’Hémicycle, ça pose un vrai problème de principe ».

Des propos de Gilles Le Gendre qui ont immédiatement provoqué l’ire des promoteurs de la loi de bioéthique. « L’égalité n’est pas un luxe. Les LGBT ne sont pas une variable d’ajustement. La dignité des LGBT, leurs projets de familles n’ont pas disparu avec la crise ! » a par exemple déclaré sur Twitter SOS Homophobie. Certains parlementaires, y compris dans les rangs de LREM, estiment qu’il s’agit d’une loi urgente, malgré le contexte de crise sanitaire, comme le député de la Vienne, Sacha Houlié : « Pour nombre de couples et de femmes, la PMA est bel et bien une urgence. Les députés de la majorité sont attachés à ce que cette promesse de campagne soit réalisée le plus tôt possible. »

De son côté, La Manif pour Tous a jugé dans un communiqué que « les propos tenus aujourd’hui par deux membres de la majorité sur la PMA sans père sont déphasés par rapport à la réalité de la crise sanitaire et à l’ampleur de ses conséquences économiques et sociales ». « La privation volontaire de père ou la reconnaissance du lucratif trafic de bébés par la GPA ne sont pas les réponses attendues par les Français à la crise actuelle ni leur conception de la mission du corps médical. Il n’y a aucun doute sur ces points », a notamment déclaré Ludovine de La Rochère.

En fin de journée, le ministre de la Santé, Olivier Véran, avait tenté de rassurer les pro-PMA. Selon lui, « la loi bioéthique porte de nombreuses, belles et réelles avancées sociétales. Le débat parlementaire n’est pas achevé, et si la priorité donnée à la crise sanitaire rend difficile son adoption avant l’été hélas, elle le sera dans les tout prochains mois ! ». « S’occuper de notre santé sans nous manipuler devrait être votre seule priorité à 100%. Détourner la politique, la bioéthique et la médecine et gaspiller l’argent de la sécurité sociale pour une PMA sans père, sans aucun critère liée à une maladie est une folie…très clivante », l’a interpellé Tugdual Derville, délégué général d’Alliance Vita, en réponse à Olivier Véran, ministre de la Santé.

Puis c’est Gilles Le Gendre, lui-même, qui a tenté de rassurer son camp : « Aucun doute, la loi bioéthique, dont le vote est retardé par le Covid-19, sera adoptée au plus vite, dès que les circonstances le permettront. Les députés LREM et le gouvernement sont déterminés à faire de la PMA une des grandes avancées sociétales de notre pays ».

Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]