Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Chaque jour, du beau, du bon et du vrai avec la newsletter d'Aleteia!
Je m'abonne gratuitement!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Film : « Breakthrough » ou la force de la prière

Partager

La réalisatrice américaine Roxann Dawson signe avec « Breakthrough » un film puissant et inspiré, soulignant la force de la prière confiante. Et ce d’autant plus que ce film s’appuie sur une histoire vraie, celle de John Smith, jeune adolescent qui s’est noyé dans le lac glacé de Saint-Louis (Missouri) et qui est malheureusement resté, malgré les secours, de trop longues minutes inanimé. Lorsque tout semble perdu, que reste-t-il ?

Le film débute par la vie quotidienne d’Américains anonymes, un american style of live confortable. John est le fils adoptif de Joyce Smith, une femme à la foi ardente et entière. La réserve et les doutes du jeune garçon laissent deviner un mal-être d’adolescent quant à ses origines et sa filiation malgré l’amour profond que lui portent ses parents et notamment sa mère.

Celle-ci tient manifestement à contrôler sa vie comme celle de ses proches et même de ses relations, ce qui lui fait voir d’un mauvais œil le nouveau et jeune pasteur de sa communauté au look et aux méthodes trop modernes selon ses goûts. Ce sont ainsi les broutilles et les mesquineries de tous les jours qui occupent la vie de ces protagonistes en ce début de film, un quotidien dont les acteurs semblent méconnaître le caractère précieux jusqu’à ce que le drame surgisse…

L’intercession d’une croyante

Lorsque son fils et ses deux amis se trouvent emprisonnés des eaux glacées d’un lac gelé venant de céder sous leur poids, c’est la catastrophe. Si les deux compagnons s’en sortent indemnes, John est resté, lui, trop longtemps dans l’eau avant d’être récupéré par les sauveteurs.

Les médecins tentent tout, mais au bout d’un long et difficile combat, tout semble cependant et malheureusement perdu… Tout, sauf pour sa mère qui décide alors de prier, avec une ferveur égale à celle de Job. Le pasteur tant exécré la rejoint, un élan se mobilise, et parvient même à gagner le corps médical auquel elle s’est pourtant heurtée. Quelle force la prière peut-elle atteindre ?

Le doute face à la confiance

Le film, plongé dans la culture américaine, aborde avec retenue et sensibilité cet évènement dramatique, en évitant un pathos trop marqué et laissant libre chacun quant à ses convictions, tel ce sauveteur qui croit avoir entendu un ordre de son supérieur lui ayant permis de retrouver le corps dans les eaux gelées, alors que rien ne semble pourtant avoir été prononcé… Une voix, quelle voix ?

Le poids du doute est également présent, non seulement de manière légitime pour l’équipe médicale, mais également parmi les proches et les amis de la communauté religieuse. Il n’est pas jusqu’à la mère de John qui ne cède, épuisée, avant de vite se reprendre, à ce mal rongeur de la perte de confiance.

Et, c’est effectivement la foi profonde et inébranlable de cette mère qui va rassembler les énergies et les âmes avec un rapprochement inattendu entre le jeune pasteur et la mère de John jusqu’alors en conflit. Cette énergie rayonne et irradie le corps inanimé du jeune garçon, un combat contre le doute et ses forces négatives s’engage dès lors… John pourra-t-il être réanimé ? Et quelles en seront les séquelles ? La foi et l’amour pourront-ils vaincre tous les obstacles ?

Un film poignant

Le spectateur ne pourra qu’être ébloui par la force qui se dégage de cette histoire réellement vécue par John et ses parents. Elle éclaire de manière éclatante combien la puissance de l’amour peut accomplir de miracles dont le premier d’entre eux est de rapprocher les hommes. Les croyants verront dans cet épisode une manifestation de plus des nombreux miracles relatés par les Évangiles. C’est cette liberté d’amour sans condition ni limites qui force les frontières, y compris celles de la science. Les acteurs ont manifestement été transportés par la force de cette histoire vraie, Chrissy Metz livrant une interprétation remarquable de justesse et de spontanéité. Un film poignant et charismatique qu’accentue plus encore le troublant parallèle des photographies – les vraies et celles du tournage – données à voir tout à la fin…

Breakthrough un film de Roxann Dawson avec Chrissy Metz, Marcel Ruiz, DVD, Sage Distribution, 2020.

Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]