Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Chaque jour, du beau, du bon et du vrai avec la newsletter d'Aleteia!
Je m'abonne gratuitement!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Le chemin le plus rapide pour devenir saint selon Jean Paul II

pope John Paul ii
Sarunyu L | Shutterstock
Partager

Lors de la béatification de Jacinthe et François, les petits berges de Fatima, le 13 mai 2000, le pape Jean Paul II a expliqué ce qui leur a permis de devenir saint aussi rapidement.

Fêtée tout au long du mois de mai, la figure maternelle et douce de la Vierge Marie tient une place toute particulière dans le cœur des fidèles. Mais au-delà de son « accessibilité », Marie pourrait bien être la « voie rapide » pour accéder à la sainteté.

Mourir en odeur de sainteté, avoir donné sa vie librement et volontairement, être à l’origine de deux miracles ou plus…Pas facile d’être déclaré saint par l’Église catholique. Mais la sainteté ne se résume pas à un procès en canonisation : c’est un comportement de vie, un désir renouvelé chaque jour de suivre le Christ et de le laisser habiter toutes les parcelles de sa vie. « Tout le monde… est appelé à la sainteté », assure ainsi l’Église dans Lumen Gentium.

«  »Demandez à vos parents et à vos enseignants de vous inscrire à l' »école » de la Madone. »

Si de nombreux prêtres, religieux et religieuses ont été reconnus saints, c’est aussi le cas de simples laïcs qui ont choisi la sainteté dans leur vie quotidienne. Dans son homélie prononcée à l’occasion de la canonisation de Jacinthe et François, les petits berges de Fatima, le 13 mai 2000, saint Jean Paul II, alors pape, a expliqué ce qu’il croyait être le chemin le plus sûr et le plus rapide vers la sainteté, les deux petits bergers étant morts assez jeunes : se mettre à l’école de Marie. S’adressant aux enfants, il a ainsi déclaré : « Demandez à vos parents et à vos enseignants de vous inscrire à l' »école » de la Madone, afin qu’elle vous enseigne à devenir comme les pastoureaux, qui cherchaient à faire ce qu’Elle leur demandait ».

Je vous dis que « l’on progresse davantage en peu de temps de soumission et de dépendance à Marie que durant des années entières d’initiatives personnelles, reposant seulement sur soi-même » (Saint Louis-Marie Grignion de Montfort, Traité de la vraie dévotion à la Très Sainte Vierge, n. 155). C’est ainsi que les pastoureaux sont devenus rapidement saints. Une femme qui avait accueilli Jacinthe à Lisbonne, en entendant les conseils si beaux et si sages que la petite lui donnait, lui demanda qui les lui avait enseignés. « C’est la Madone » – lui répondit-elle. En se laissant guider, avec une générosité totale, par une Maîtresse si bonne, Jacinthe et François ont rejoint en peu de temps les sommets de la perfection.

Saint Jean Paul II était intimement convaincu qu’un amour sincère et une dévotion à la Vierge Marie, en acceptant de se soumettre à sa volonté, était la voie la plus rapide vers la sainteté. Pour lui, s’inscrire « à l’école de Marie », c’est accepter humblement la volonté de Dieu à l’image de Marie lorsque l’ange Gabriel lui annonce qu’elle sera mère d’un enfant « vraiment unique puisqu’II sera grand et on l’appellera Fils du Très-Haut » (Luc 1,32). Marcher à la suite de Marie et placer son cœur entre ses mains afin qu’elle nous conduise directement à Jésus, c’est ainsi que Jacinthe et François ont pu devenir saints aussi tôt dans leur vie.

Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]