Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Et si vous receviez de bonnes nouvelles chaque matin ? Inscrivez-vous à la newsletter d'Aleteia !
Je m'inscris!
Aleteia

Pope Simulator, le jeu vidéo qui propose de se prendre pour le Pape

Capture Youtube
Partager

C’est une drôle d’idée que vient d’avoir un studio de jeux vidéos polonais, Majda Games. Avec Pope Simulator, vous incarnez le successeur de Pierre. À première vue, il faut probablement plus s’attendre à une simulation proche d’une série multipliant les clichés, qu’à une vraie « expérience papale ».

C’est un jeu vidéo de simulation que personne n’attendait. Les studios allemands de jeux vidéo se sont fait une spécialité des simulations de métier, mais là ce sont des Polonais. Il était déjà possible de s’essayer, dans un cadre virtuel, à presque toutes les « professions » imaginables : architecte, conducteur de bus, fermier, ou encore homme politique, tout cela existe déjà. Désormais, on peut ajouter à cette liste le « métier » de pape. Mais pape est-il vraiment un métier… On pense que l’équipe de développeurs a rapidement passé sur cette question. « Prenez les rênes de la plus grande institution religieuse du monde », voilà ce que propose donc le studio polonais Majda. Le but du jeu : « Utilisez votre influence pour changer le destin de l’humanité ». Rien que ça.

[youtube https://www.youtube.com/watch?v=hhw2j7ZbSGE%5D

Pope Simulator, qualifié de jeu de stratégie politico-diplomatique par l’éditeur, invite le joueur à rentrer dans les souliers rouge du pontife le jour du conclave, à la minute précise où, participant à l’assemblée des cardinaux électeurs, le Saint-Esprit pousse les cardinaux à vous choisir comme premier d’entre eux. Qu’est-ce qui vous passe par la tête à ce moment là ? Le fait de choisir vos armoiries. « Vous choisissez vos armoiries, qui influencent le cours du pontificat ». Le pouvoir magique de l’héraldique ? Ce serait bien la première fois dans l’histoire. Mais la simulation papesque n’en est qu’à sa première énormité.

On fait alors fumer la cheminée de la chapelle Sixtine. « Habemus papam », résonne sur la place Saint-Pierre alors que vous vous avancez sur le balcon auréolé de lumière de la loggia ! Votre “carrière” de Pape peut commencer ! Vos capacités individuelles telles que « les compétences oratoires ou la force de votre propre foi » vont vous permettre de mener votre barque et celle de l’Église. En effet, ce sont des qualités que les cardinaux cherchent en tout successeur de Pierre. Mais peut-être pas de la façon dont l’exprime le jeu vidéo.

La foi, dans Pope Simulator, est une sorte de « mana », une énergie limitée qui vous sert à convaincre la foule ou « bénir les unités » (il semblerait que le deux ne soient pas possibles en même temps, étrangement). Un fonctionnement qui s’annonce très absurde, et donc potentiellement drôle. Il y a même un petit côté “Wololo”, pour ceux qui se souviennent de l’excellent Age of Empires.

Capture Youtube
Pope Simulator

On se demandera cependant ce que savent réellement nos développeurs, pourtant issu d’un pays parmi les plus ouvertement catholiques en Europe, du fonctionnement de l’Église romaine. La place du Pape n’est pas celle seulement d’un défenseur de la paix dans le monde, pas plus qu’un distributeur à bénédictions, mais celle bien plus complexe et exigeante du Vicaire du Christ, occupé du salut des âmes et de la poursuite de la mission de l’Église. Et donc ni un chef d’ONG ni un gourou. Après Two Popes de Netflix, il semble que le monde du divertissement ne soit pas capable ces derniers temps de proposer une représentation sérieuse du fonctionnement du trône de Pierre. On en regretterait presque The Young Pope !

Jugez de la façon dont est définie la « difficulté » de la tâche du Pape que vous prétendez incarner : « Toute décision d’interférer dans le destin du monde a un prix : par des actions supplémentaires, vous renforcez la foi des autres, mais vous vous affaiblissez vous-même » ! « Lorsque vous êtes à court de forces, vous pouvez prier » : à ça, le pape François et ses prédécesseurs n’auraient rien à redire, si ce n’est qu’il faut aussi prier quand on est en pleine forme…

« Quel destin attend le monde sous votre direction ? Serez-vous confronté aux plus grands défis de notre temps ? Allez-vous arrêter les plus grands conflits du monde ? Ou renverserez-vous des tyrans et des dictateurs en influençant les foules de fidèles des pays que vous choisirez de visiter ? », continue la présentation du jeu, sur Steam. Vous aussi, vous vous prenez pour le pape et vous attendez votre sœur ? Ce jeu est parfait pour vous. Passons sur les premières images et vidéos du jeu, dignes des plus laides créations des années 1990, qui ne rendent bien entendu pas honneur à nos papes, à la magnifique Cité du Vatican où ils résident etc. Ce ne sera même pas un simulateur viable de tourisme dans la Ville Éternelle. Néanmoins, sur ce point, un peu d’espérance : les développeurs auront le temps de se rattraper, la date de sortie du jeu n’étant pas encore annoncée.