Aleteia logoAleteia logoAleteia
Mercredi 06 juillet |
Sainte Maria Goretti
Aleteia logo
Spiritualité
separateurCreated with Sketch.

Vidéo : « La foi est un cri »

Timothée Dhellemmes - publié le 09/05/20

Lors de l’audience générale ce mercredi 6 mai, le pape François a notamment commenté l’Évangile de l’aveugle Bartimée (Mc 10, 46-52). À l’image de cet homme qui a crié pour voir Jésus, le Saint-Père invite les chrétiens à "avoir deux mains levées".

« Fils de David, Jésus, prends pitié de moi ! » s’exclame Bartimée, un aveugle qui mendiait, dans le passage de l’Évangile selon saint Marc (Mc 10, 46-52), commenté par le pape François ce mercredi 6 mai lors de l’audience générale. Pour le Saint-Père, ce passage est l’occasion d’insister sur l’importance de la solidité de la foi, dans cette période de confinement où elle peut être mise à l’épreuve. « La foi, c’est avoir deux mains levées » et « une voix qui crie pour implorer le don du salut », a-t-il déclaré, invitant les croyants à ne pas « s’habituer au mal qui nous opprime ».

« L’homme est un mendiant de Dieu »

Pour le pape François, « la foi proteste contre un état douloureux dont nous ne comprenons pas la raison ». Il ajoute que « l’absence de foi se limite à la souffrance, une situation à laquelle nous nous sommes adaptés ». Cette supplication de Bartimée montre qu’il y a en tout homme « une voix qui sort spontanément, sans que personne ne la commande, une voix qui s’interroge sur le sens de son chemin », surtout lorsque qu’elle se trouve dans l’obscurité. « L’homme est un mendiant de Dieu », conclu ainsi le Saint-Père.


POPE AUDIENCE

Lire aussi :
Pour le Pape, la crise est l’occasion de « mettre la dignité de la personne et du travail au centre »

Tags:
Audience généraleFoiPape François
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
FR_2_NEW.gif
Le coin prière
La fête du jour





Confiez vos intentions de prière à notre communauté de plus de 550 monastères


Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement