Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Démarrez la journée avec la newsletter d'Aleteia
Je m'abonne gratuitement !
Aleteia

Birthe Lejeune rappelée à Dieu à l’âge de 92 ans

Aleteia
Birthe Lejeune
Partager

Birthe Lejeune, épouse du professeur Jérôme Lejeune, est décédée ce mercredi 6 mai à l’âge de 92 ans des suites d’un cancer. La rédaction d’Aleteia l’avait reçue en décembre dernier à l’occasion du 25e anniversaire de la fondation.

« La Fondation perd son être le plus cher. Qu’elle repose en paix et veille désormais avec son mari sur l’œuvre de la Fondation dont elle était l’âme depuis 25 ans, au service des plus fragiles ». C’est par ces mots que la Fondation Jérôme Lejeune a annoncé le décès des suites d’un cancer à l’âge de 92 ans de Birthe Lejeune, la femme du professeur Jérôme Lejeune  à l’origine de la découverte de la trisomie 21.

« Elle a passé ses derniers instants entourés de sa  grande famille », a indiqué à Aleteia la Fondation. « Son charisme, son dévouement et sa complicité avec chacun des visages de la Fondation, salariés des plus anciens aux plus jeunes, bénévoles permanents ou occasionnels, lui donnaient une place à part. Avec l’autorité de son expérience et l’affection de son grand cœur, elle était une référence et un exemple pour chacun. » Nous l’avions reçue dans nos locaux en décembre dernier afin d’évoquer ensemble l’œuvre de la Fondation. Il s’agit de sa dernière interview filmée.

[youtube https://www.youtube.com/watch?v=hDJey3_u9f8%5D

Lorsqu’elle part étudier le Français à Paris après la fin de la Seconde Guerre mondiale, Birthe Bringsted, jeune danoise de confession protestante, était loin d’imaginer sa rencontre avec l’homme qui dépistera en 1958 l’origine de la trisomie 21. Dans le laboratoire du professeur Turpin, le docteur Jérôme Lejeune assisté de Marthe Gautier, découvre que cette maladie est due à la présence d’un chromosome supplémentaire sur la paire 21. Depuis, il n’a eu de cesse d’œuvrer auprès des personnes déficientes intellectuelles.

De ses nombreuses années de mariage avec Jérôme Lejeune, Birthe Lejeune a conservé les centaines de lettres qu’il lui a envoyées lors de ses déplacements à l’étranger. Depuis 1995, un an après la mort de son mari, Birthe Lejeune s’est appliquée à « prolonger son combat » au sein de la Fondation Jérôme Lejeune qu’elle a co-fondée et dont elle est vice-présidente.

L’investissement et les efforts de Birthe Lejeune permettent désormais à la Fondation de financer, chaque année, une cinquantaine de projets de recherche scientifiques sur les déficiences intellectuelles d’origine génétique, de développer une consultation médicale qui compte plus de 10.000 patients « et de défendre pied à pied dans les assemblées parlementaires, en Europe et à l’ONU la vie et la dignité des personnes les plus fragiles ».