Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Commencez la journée de la meilleure des manières : recevez la newsletter d'Aleteia
Je m'inscris!
Aleteia

Crise du milieu de vie : un temps pour affirmer ses choix

WEB2-WOMAN-MIDDLE AGE-shutterstock_1185179233.jpg
fizkes I Shutterstock
Partager

Discrète ou tumultueuse, la « crise du milieu de vie », survenant généralement entre 45 et 55 ans, est cette période de grand bilan à « mi-parcours », de remise en question de tout ce que l’on a construit jusqu’ici, avec cette prise de conscience aiguë que le temps passe inexorablement. Florence Leroy, conseillère conjugale et familiale, invite dans son livre « Couple sous tension » (Eyrolles), à se poser quelques questions en vue de gagner en maturité et en cohérence.

Les enfants qui deviennent adolescents, le corps qui montre les premiers signes de vieillissement, la routine qui s’installe parfois dans le couple ou au travail… Autant d’éléments qui peuvent annoncer la très redoutée « crise du milieu de vie ». Loin de dépeindre un épouvantable cataclysme, Florence Leroy voit dans cette période l’opportunité de vivre plus en adéquation avec la personne que l’on est aujourd’hui.

Une nouvelle relation au corps

Certains signaux physiques indiquent que les choses changent. L’apparition de cheveux blancs, de petites rides ou d’un ventre un peu rebondi ne manque pas de rappeler que le temps passe. « Certains prennent cela avec philosophie, d’autres sentent qu’ils passent un cap. Certains se noient dans le sport et les soins du corps quand d’autres acceptent ces changements comme étant normaux », constate la conseillère conjugale. Pour sa part, elle invite à composer avec ce corps, à se libérer de l’injonction actuelle de la jeunesse à tout prix. Elle voit cette transition comme une période de vie « où vous pouvez apprendre à vous aimer tel que vous êtes, et à accueillir vos rides comme une preuve de votre riche vécu. Une période où vous pouvez arrêter de vous « mettre la pression » sur le paraître et reconnaître que l’être a beaucoup plus de valeur ».

Une nouvelle relation au temps

Le milieu de vie est cette période particulière où l’envie de vivre une autre vie est encore possible, tout en ayant le fâcheux sentiment que le compte à rebours a déjà commencé. Pour la conseillère, c’est le temps de la récolte : « Vous avez investi beaucoup d’énergie à créer une famille, mener une carrière, former un groupe d’amis. Les choses peuvent sembler installées, aller comme sur des roulettes. » C’est à ce moment-là que survient la question : « et maintenant, que fait-on ? ». L’heure est alors au bilan : « Ai-je choisi le bon job, les bons amis, le bon style de vie ? Où en est mon couple aujourd’hui ? Ma vie est-elle en adéquation avec les valeurs qui me tiennent à cœur ? Suis-je un bon parent pour mes enfants ? Leur ai-je transmis mes valeurs ? ». Autant de questions qui permettent de rectifier le tir si besoin.

Revisiter ses choix professionnels

C’est aussi le moment de se retourner sur sa vie professionnelle en se demandant : « Ai-je osé prendre ma place, une place à mon image ? ou ai-je fait des choix pour me conformer aux attentes des autres ? Me suis-je laissé porter par la vie et les opportunités ou ai-je fait des choix pour construire la carrière qui me convient ? Quand les enfants étaient petits, ai-je opté pour un travail offrant flexibilité et liberté afin de pouvoir m’occuper d’eux, ou au contraire ai-je tellement travaillé que j’ai aujourd’hui l’impression d’être passé à côté de ma vie de famille ? Ai-je tenté de jongler entre ma vie privée et ma vie professionnelle, en prenant le risque de souffrir d’un burn-out ? ». Florence Leroy bouscule les esprits et invite à faire le point. « Un travail, c’est un salaire, une reconnaissance. Mais qu’en est-il de vos valeurs, de vos talents ? ». Si les enfants sont désormais indépendants, c’est peut-être le moment de réfléchir à ce qui est vraiment important pour soi.

Questionner son couple

Après quinze ou vingt ans de vie commune, c’est également l’heure du bilan pour le couple. « Qu’avons-nous appris ensemble ? Sur quoi pouvons-nous prendre appui pour continuer le chemin ensemble ? Quels sont nos talents respectifs et communs ? Quels sont les sujets sur lesquels nous ne voulons pas lâcher dans l’accompagnement de nos adolescents ? Quelles aventures ou projets avons-nous envie de vivre ensemble ? Quel style de vie imaginons-nous une fois que les enfants seront partis ? ».

Bien entendu, cette mise en perspective ne conduit pas nécessairement à des changements radicaux : « Cette remise en question nécessite parfois de simples aménagements, en particulier quand les principaux choix de vie par le passé ont été les bons », explique Dr Françoise Millet-Bartoli, psychiatre et psychothérapeute dans son livre La crise du milieu de la vie, une deuxième chance (Odile Jacob). Selon Florence Leroy, elle est une occasion de gagner en maturité, en cohérence et en richesse intérieure.

Couple sous tension, Gardons le cap de notre relation à l’adolescence des enfants, Florence Leroy, Editions Eyrolles, septembre 2019, 14,90 euros.