Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Samedi 17 avril |
Sainte Kateri Tekakwitha
home iconAu quotidien
line break icon

Confinement : « Donnez un nom à votre prochain ! »

NEIGHBOOR VISIT

Iakov Filimonov - Shutterstock

Jean-Michel Castaing - Publié le 02/05/20

Mon prochain est d'abord mon voisin de palier. Et si le confinement nous faisait redécouvrir les vertus de la proximité ?

Durant cette période d’épidémie et de confinement, un maître-mot préside à nos existences : proximité. Proximité des personnes avec lesquelles nous partageons l’espace restreint de notre réclusion, commerces de proximité qui n’ont jamais eu autant de succès que depuis l’apparition de la pandémie, proximité du gardien d’immeuble, du voisin de pallier, proximité du balcon d’à côté et de ceux qui y jouent. Les contraintes du confinement nous apprennent à penser « local ». L’heure est aux « circuits courts », au rapatriement de nos industries stratégiques, aux relocalisations. Vive la proximité retrouvée ! Pourvu qu’elle ne s’opère pas au détriment de l’ouverture d’esprit et au grand large !

Les voisins s’apprivoisent

Des voisins s’apprivoisent en se rendant de menus services. L’épicier du coin voit toute une clientèle revenir à lui. Soudain, on s’avise que le travail des éboueurs est aussi utile que celui des cols blancs qui planchent dans les bureaux sur le dernier produit à nous vendre, alors que nous n’en avons pas vraiment besoin… Au moins l’épidémie aura-t-elle eu la vertu de nous faire redécouvrir toutes ces professions que les admirateurs de la mondialisation toisaient de haut. Dans le même temps, on se scandalise des salaires anormalement bas de nos soignants dans les Ehpad ou les hôpitaux. Comme dit la sagesse populaire, à toute chose malheur est bon.

Redécouvrir son prochain

Le retour en grâce de la proximité n’est pas pour déplaire aux chrétiens. Notre religion est celle de l’Incarnation. La foi chrétienne s’est toujours méfiée des idéologues qui aimaient l’humanité en général, mais qui ne pouvaient pas souffrir leurs voisins d’immeuble… Le Christ nous a appris à nous faire les prochains des hommes, c’est-à-dire à les aimer le plus près possible, comme le Samaritain de la parabole, et non à distance… Bien sûr, il y a les gestes barrières qui nous obligent à nous tenir éloignés les uns des autres, à respecter une certaine distance. Mais la nouvelle proximité à laquelle nous initie le confinement ne se mesure pas au mètre près… Je peux garder deux mètres de distance entre ma gardienne d’immeuble et moi, et me sentir plus proche d’elle que jamais — elle que je me contentais jadis de saluer sommairement, et dont je ne connaissais même pas le prénom…




Lire aussi :
La Résurrection nous rend libres comme le Christ

Et si un des plus grands miracles de cette période était de pouvoir mettre un nom et un prénom sur les personnes que nous côtoyions, avant que n’apparaisse l’épidémie, dans un anonymat aussi poli que distant et cavalier ? N’est-ce pas ainsi, en s’entendant appeler par son nom, que Marie de Magdala a reconnu le Ressuscité au matin du jour de Pâques ?


EGLISE VIDE

Lire aussi :
Tout est grâce ?

Tags:
ConfinementCoronavirusla résurrection du Christ
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
adoption
Cerith Gardiner
Parents de cinq enfants, ils adoptent une fratrie de sept frères ...
2
Mathilde de Robien
Ces quatre cavaliers de l’Apocalypse qui détruisent le couple
3
Joubarbe
Marzena Devoud
Connaissez vous les herbes de saint Joseph ?
4
BENEDICT XVI
Hugues Lefèvre
Une 94e année éprouvante pour le pape émérite Benoît XVI
5
La rédaction d'Aleteia
Il y avait-il un saint à bord du Titanic ?
6
WEB2-CHURCH-SAINTJOSEPHDESNATIONS-WEB2-CHURCH-SAINT-JOSEPH-DES-NATIONS-Eleonorede-Vulpillieres.jpg
Eléonore de Vulpillières
Paris : le tabernacle de Saint-Joseph des Nations forcé par des m...
7
WEB2-PERE-MICHEL-BRIAND-SOCIETE-DES-PRETRES-DE-ST-JACQUES.jpg
Agnès Pinard Legry
Qui sont les deux Français enlevés à Haïti ?
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement