Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Commencez la journée de la meilleure des manières : recevez la newsletter d'Aleteia
Je m'inscris!
Aleteia

Un prêtre se perd en portant la communion à des fidèles. Des policiers l’escortent !

GERARD JULIEN / AFP
Partager

Alors qu’il s’était perdu en portant la communion à des paroissiens, un prêtre du diocèse de Fréjus-Toulon a eu l’heureuse surprise de tomber sur des policiers très prévenants.

Perdu alors qu’il était en route pour porter la communion à domicile à des paroissiens isolés, comme de nombreux prêtres en cette période, l’abbé Martial Merlin, vicaire à Carnoules (diocèse de Fréjus-Toulon), a croisé une voiture de police dimanche 26 avril. « J’ai hésité à leur demander mon chemin », raconte à Aleteia le prêtre de 27 ans. Devant leur air affable, il les aborde pourtant, et leur réponse chaleureuse ne se fait pas attendre : « Suivez-nous, mon père, on vous guide ». Une histoire analogue a été relatée par le père Vincent Bedon, auquel un gendarme a lancé en souriant lors d’un contrôle : « Allez-y, mon père, je ne vous demande pas l’attestation de l’employeur ! ».

En rapportant cette petite anecdote, l’abbé Martial Merlin souhaite montrer que l’on « peut rencontrer des policiers qui prennent cinq minutes pour montrer son chemin à un pauvre prêtre ». Si quelques-uns ont outrepassé leurs droits en faisant irruption dans une église parisienne au cours de la messe, ce n’est heureusement pas la majorité et de nombreux autres font preuve d’une grande bienveillance. « Ce sont des gens qui se donnent pour leur pays et je trouve cela très beau », note le prêtre. « Ils prennent sur eux en ce moment pour assurer le service de la nation ».