Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Jeudi 29 octobre |
Saint Narcisse
home iconBelles Histoires
line break icon

Dans cette maison lyonnaise, on prend soin des étudiants confinés

Natalia Trouiller

Cette initiative familiale en période de confinement témoigne que la solidarité est créative.

Domitille Farret d'Astiès - Publié le 26/04/20

De nombreux étudiants se retrouvent dans des situations précaires durant cette période de confinement. Une famille lyonnaise qui habite en face d'une résidence universitaire a décidé de leur proposer son aide.

« Étudiants d’en face avez-vous besoin de quelque chose ? Courage ! » ; « Si vous avez faim n’hésitez pas ! » ; « Voulez-vous que je lave votre linge ? » ; « Nous prêtons DVD, livres, BD, jeux de société ». Aux fenêtres de cette grande maison aux volets bleus qui s’élance en lisière de la cité Allix, une résidence étudiante lyonnaise, ces messages sur des panneaux bien visibles des passants ainsi qu’un numéro de téléphone de contact. Ici habite une famille heureuse de pouvoir donner un coup de main à ceux qui en ont besoin en cette période particulière.

Une « belle aventure toute simple »

« Cela s’est fait complètement naturellement. Nous avons commencé au tout début du confinement », explique à Aleteia Laurence Angleys, 56 ans, mère de huit enfants, dont plusieurs étudiants. « Nous avons commencé avec un panneau et nous avons ajouté les autres au fur et à mesure ». Voyant du linge sécher sur une fenêtre et apprenant que le restaurant universitaire fermait, la mère de famille a en effet rapidement réalisé les difficultés que pouvaient rencontrer les étudiants. « Il y a beaucoup de solitude et certains étudiants vivent dans une grande détresse ». Et comme ses enfants raffolent des jeux de société, elle a peu à peu élargi son offre au-delà du strict nécessaire.

Natalia Trouiller
Les étudiants qui habitent en face de cette maison lyonnaise peuvent venir frapper à la porte s'ils ont besoin de quelque chose.

« J’ai été sollicitée pour des paniers alimentaires, pour des jeux, des photocopies de cours », poursuit-elle. Au total, une dizaine de jeunes l’ont jointe. « Nous parlons un petit peu à la porte. C’est une belle aventure toute simple ». Et comme c’est le propre des bonnes idées d’en inspirer d’autres, plusieurs personnes désireuses de contribuer à l’initiative ont pris contact avec elle, par exemple en apportant des denrées alimentaires. « Si l’on souhaite aider, on a ce qu’il faut en bas de chez soi. C’est génial, toutes ces belles choses qui se sont faites grâce au confinement ! », s’exclame-t-elle. La mère de famille a d’ailleurs décidé de laisser son numéro visible jusqu’à l’été, consciente que certains étudiants connaîtront une situation précaire même après le déconfinement. C’est une maison blanche qui restera probablement accrochée à la mémoire de quelques-uns.




Lire aussi :
1 lettre, 1 sourire : derrière la bonne idée du confinement, une bande de dix cousins

Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Tags:
ConfinementCoronavirusetudiantsLyon
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
Domitille Farret d'Astiès
Elles ont appris à les aimer : ces ...
statue de femme les yeux bandés
Mgr Benoist de Sinety
Dans nos aveuglements, le diable montre son v...
Mathilde de Robien
Franz et Franziska Jägerstätter, un couple un...
NIEMOWLĘ
Mathilde de Robien
Ces prénoms féminins qui portent en eux le sc...
Timothée Dhellemmes
En Europe, les lieux de culte se reconfinent ...
belle mère et belle fille
Jeanne Larghero
S’embrouiller avec sa belle-mère en trois leç...
KOMUNIA ŚWIĘTA
Mathilde de Robien
A.R.D.O.R., un bel acrostiche pour savoir com...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement