Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Lundi 18 janvier |
Sainte Marguerite de Hongrie
home iconActualités
line break icon

À Toulouse le covid-19 suscite des initiatives sans précédent

Cathédrale Saint-Etienne de Toulouse

Sergey Dzyuba - Shutterstock

La cathédrale Saint-Étienne de Toulouse.

Isabelle du Ché - Publié le 26/04/20

Chacun chez soi mais tous connectés. Le diocèse de Toulouse, via sa newsletter quotidienne intitulée #serronsnouslescoudes, veut faire le lien entre les "cathos confinés du sud-ouest". Mais ce lien va bien au-delà des chrétiens et le confinement à Toulouse est devenu un véritable laboratoire d’initiatives. Inventaire.

« C’est le moment de développer la communion des saints, la communion ecclésiale ». Ces mots de Mgr Le Gall, l’archevêque de Toulouse, résonnent particulièrement dans le cœur des catholiques de Haute-Garonne. À chaque prêtre du diocèse est notamment confiée la mission de veiller sur les frères prêtres de son quartier. Chaque paroisse a aussi pris à bras-le-corps cette invitation à rester en lien les uns avec les autres. Ainsi, à Tournefeuille, la mission Gabriel est née en même temps que l’épidémie du coronavirus. Jeunes de l’aumônerie, scouts et adultes sont devenus les anges gardien des personnes isolées, âgées ou malades à travers un coup de fil, une course ou la mise en lien avec les services d’action sociale. Une initiative également mise en place dans certaines paroisses de Bretagne, à Redon et à Rennes par exemple. À Montastruc-la-Conseillère, le curé contacte chaque famille auprès de laquelle il a célébré des funérailles au cours de ces derniers mois. Une quarantaine de familles est concernée et l’évangélisation continue par ce biais. 

Des rendez-vous réguliers

Média chrétien de la région Midi-Pyrénées, Radio Présence a ouvert plus amplement son antenne à ses auditeurs. Ils peuvent ainsi dédicacer un morceau de musique et laisser un message d’affection et de soutien à leurs proches. Les détenus des prisons du département y sont particulièrement sensibles.




Lire aussi :
À Toulouse, le curé chante « Reste chez toi » !

Comment être uni par la prière quand on ne peut plus se retrouver dans les églises ? Là encore, les Toulousains ont su faire preuve d’imagination : rendez-vous pour prier le chapelet à la même heure, prière des mères aux intentions élargies (malades, soignants, militaires, prêtres privés de leurs paroissiens etc), heure sainte à la maison sur le temps dédié habituellement à l’adoration eucharistique élargie à l’ensemble du diocèse, messe en direct sur les réseaux sociaux. L’abbé Simon d’Artigue, curé de la cathédrale, découvre « l’importance pour les paroissiens d’entendre la voix de leur curé » et propose chaque jour une courte homélie. Un groupe de familles prépare chaque semaine une liturgie domestique pour célébrer le dimanche avec les enfants et la partage avec les autres paroissiens.

Des propositions adaptées à chacun

Les dominicains de la province de Toulouse multiplient eux aussi les initiatives. Depuis le début du confinement, ils diffusent chaque jour la messe sur les ondes. Plusieurs communautés religieuses et fraternités laïques dominicaines s’y associent en relayant leurs intentions, conférant ainsi un plus large écho à leur prière habituellement si discrète. De plus, affectés « de ne plus pouvoir soutenir les paroissiens et les amis du couvent par leur prière et leur prédication, les frères sont parvenus à lancer ce qu’ils n’avaient pas réussi à faire depuis plusieurs années », s’émerveille frère Philippe Jaillot, leur prieur. Trois frères ont notamment initié une conversation à partir de la Bible, les pères de l’Église et les auteurs de la tradition chrétienne : « Sonnerie pour espérer, le diaire des Jacobins ». Enfin, à l’approche des Rameaux, ils ont élaboré, avec des prêtres diocésains, un kit pour célébrer la Semaine sainte en famille en l’absence d’offices, « pour que la maison familiale (re)devienne un lieu où l’on prie », note frère Olivier de Saint Martin, initiateur du projet.




Lire aussi :
Coronavirus : il est venu le temps des bénédictions

Les 11-18 ans sont particulièrement soignés. Chaque jour, Kaïré – leur pastorale – publie « la collecte qui connecte » : une prière tirée de la messe du jour, des pistes d’effort pour bien vivre ce temps de Carême à la maison et devenir un disciple missionnaire.

Lutter contre la précarité

Au-delà des paroisses, la délégation Ariège-Garonne du Secours catholique s’adapte aux règles du confinement. Contrainte de fermer ses lieux d’accueil dédiés aux sans-abri, elle se bat avec vigueur pour leur venir en aide envers et contre tout. Des colis alimentaires sont préparés tous les après-midi par quelques bénévoles. Associé à Médecins du Monde, le Secours catholique de Toulouse peut ainsi assurer chaque soir des maraudes alimentaires et sanitaires, indispensables pour soutenir les 5.000 personnes en précarité de l’agglomération. « Cela suffira-t-il ? », s’inquiète Andrew, responsable du pôle errance de l’association. « Les besoins grandissent de jour en jour, montrant bien que ces personnes à la rue ont faim ».

Enfin, Airbus prend aussi sa part dans la lutte contre le coronavirus. L’entreprise d’aéronautique a déjà pris l’initiative d’envoyer deux de ses avions d’essai en Chine pour rapporter des millions de masques destinés au personnel soignant. Ces vols sont le début d’une longue série destinée à créer une sorte de « mini-pont aérien avec la Chine » indique Thierry Baril, son directeur des ressources humaines. « Nous avons tout pris en charge. C’est notre contribution à la collectivité ».




Lire aussi :
Au temps du coronavirus, les catholiques ne manquent pas d’imagination

Tags:
ConfinementCoronavirusisolementToulouse
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
Rachel Molinatti
Avec ToonMe, découvrez des saints animés !
ROSES
Marzena Devoud
Oubliez les nains, mettez des saints dans vot...
FIV
Agnès Pinard Legry
Bioéthique : les évêques invitent à quatre ve...
WEB2-STATUE-VIERGE-ISERE-GOOGLE-STREET-VIEW.jpg
Agnès Pinard Legry
Isère : une statue de la Vierge n’a plus droi...
SAMUEL ELI
Fr. Jean-Thomas de Beauregard, op
Allô, Samuel ? Comment Dieu nous appelle enco...
D'CRUZ FAMILY
Cerith Gardiner
Ensemble, ils ont 1.042 ans : le secret de la...
Agnès Pinard Legry
Marlène Schiappa : des propos qui font bondir
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement