Aleteia logoAleteia logoAleteia
Mardi 06 décembre |
Saint Nicolas de Myre
Aleteia logo
Perles du Web
separateurCreated with Sketch.

Confinement : il trouve un moyen émouvant de soutenir sa femme en train d’accoucher

hospital of St Sophie

@facebook/Szpital Swietej Zofii

Marzena Devoud - publié le 24/04/20

En Pologne, alors que la crise sanitaire liée à la propagation du covid-19 ne lui permet pas d'assister à l'accouchement de sa femme début avril, ce futur père a décidé de la soutenir de manière aussi émouvante et originale à distance...

En Pologne, il y a quelques jours, la maternité de l’Hôpital sainte Sophie de Varsovie (centre du pays) a publié un post sur sa page Facebook avec ce message : « Voilà comment un futur père soutient sa femme alors qu’elle est en train d’accoucher ! ». Et en dessous une photo à la fois étonnante et très émouvante :

Tout commence au début de ce mois d’avril. Comme tous les lieux publics, la maternité de l’hôpital varsovien reçoit les consignes à mettre en place des autorités polonaises, en raison de la propagation du covid-19. Ainsi, le médecin qui suit la grossesse de Kasia, une jeune femme qui attend son premier enfant, doit l’informer que son mari ne pourrait pas assister à l’accouchement, prévu quelques jours plus tard seulement.

« Je comptais énormément sur la présence de mon mari lors de mon accouchement, nous avions suivi des cours de préparation ensemble. Il m’a fallu du temps pour accepter d’être séparés à ce moment-là », confie la jeune femme à la télévision polonaise TVN. Michal, son mari, n’a pas d’autre choix non plus que d’accepter l’interdiction d’être présent aux côtés de Kasia pour le grand moment tant attendu du jeune couple. Mais cela ne l’empêchera pas de préparer une belle surprise…

Le jour venu, voyant les contractions se rapprocher, le couple part en voiture à l’hôpital, layette et couffin en main. À l’accueil, la sage-femme prévient le futur père, qu’il est temps de dire à sa femme au revoir… et de repartir. Angoissée, Kasia demande alors à son mari de lui dire juste quelques mots pour lui donner du courage. « Je ne vais pas dévoiler ce que Michal m’a dit à ce moment-là. Cela restera entre nous, mais c’était des mots très touchants sur nous et notre avenir. Ces mots m’ont beaucoup aidé au cours de l’accouchement », confie encore la jeune femme.

Obligé de quitter la maternité, Michal décide de rester dans sa voiture, garée juste devant l’hôpital : « Je ne voulais pas rentrer à la maison, c’était important pour moi d’être le plus près possible de ma femme », souligne-t’il. Alors que l’heure de l’accouchement se rapproche, Michal ne cesse d’appeler Kasia au téléphone pour prendre de ses nouvelles. À un moment, il en profite pour lui demander comment est sa chambre, si elle est confortablement installée et où elle se trouve exactement. Est-elle côté rue ou côté cour ? Sa femme lui décrit alors la chambre, téléphone en main, pour lui montrer en direct quelques images. C’est ce qui permettra à Michal de retrouver la fenêtre en question et de réaliser sa surprise.

« Ma chérie, je pense à toi, tiens bon »

En allumant le moteur de sa voiture, il se gare juste en face de la chambre de sa femme. Avec tout le matériel préparé pour sa surprise, Michal passe à l’action. Du papier en format A4, des feutres et du scotch suffisent. Une lettre écrite sur chaque feuille, il les colle sur la voiture. Depuis sa fenêtre, Kasia peut alors son message : « Ma chérie, je pense à toi, tiens bon »,  entouré de petits cœurs dessinés.

« C’était dur pour moi de ne pas lui tenir la main, de ne pas l’embrasser, de ne pas lui dire des mots tendres. Alors je me suis dit qu’en lui préparant ce message, je serais auprès d’elle au moins de cette manière », raconte Michal. Une attention qui a bouleversé Kasia :  « Je connais mon mari, il me fait souvent des petites surprises, mais celle-ci et à ce moment-là, c’était vraiment exceptionnel », raconte-t-elle. En effet, le message du futur père lui a visiblement donné une force étonnante : « Je suis sûre que c’est grâce à cette attention de Michal que notre fille est née juste une heure et demi après. L’accouchement s’est très bien passé, comme une lettre à la poste », a résumé par la suite Kasia, rayonnante de joie, depuis son domicile qu’elle a retrouvé en compagnie de son mari et de leur petite fille.




Lire aussi :
Pas de visite à la maternité ? Une idée pour chouchouter son conjoint

Tags:
CoupleCovidMaternité
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.

Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

L’évangélisation de l’univers Internet est le défi crucial de l’annonce de l’Évangile en notre temps. Et voici que Aleteia - de loin le premier site Internet catholique au monde -, voici que, Dieu aidant, Aleteia excelle à remplir cette mission. Mais, problème, seuls 2% de ses lecteurs fidèles donnent au moment de la quête…

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale
FR_Donation_banner.gif
Le coin prière
La fête du jour





Confiez vos intentions de prière à notre communauté de plus de 550 monastères


Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement