Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Samedi 31 juillet |
Saint Ignace de Loyola
home iconPerles du Web
line break icon

Ce prêtre chanteur régale tout son quartier avec des reprises d’airs connus

Capture Facebook Laurent Esposito

Deux fois par semaine, l'abbé Mathias Sütterlin interprète une chanson au message humaniste sur le toit de la Maison Saint-Léon (Paris).

Domitille Farret d'Astiès - Publié le 23/04/20

Juché sur le toit d'un foyer paroissial pour étudiants, le vicaire d'une paroisse parisienne donne régulièrement de mini concerts dans son quartier, interpellant les badauds avec des reprises de chansons célèbres.

« Acceptez ma rengaine, Elle veut juste dire “Sois zen”, Entre sœurs entre frères, On se sortira de cette galère ». Vous avez probablement reconnu des paroles familières. Cette reprise inspirée de la chanson « À nos souvenirs » du groupe Trois Cafés gourmands s’intitule « Halte aux soupirs » et elle est ici interprétée par l’abbé Mathias Sütterlin, vicaire de la paroisse Saint-Léon (Paris). Décidément, les prêtres chanteurs courent les rues, en temps de coronavirus. Alors qu’il y a quelques jours, le père Mickaël Lucéro, de la paroisse Saint-Martin de Méru-les-Sablons (Oise), chantait qu’il n’est « pas facile d’être curé quand on est confiné », c’est au tour de ce prêtre parisien d’attraper un micro. Deux fois par semaine, armé d’une guitare et de trois grosses enceintes qui diffusent le son dans les rues adjacentes, il se juche sur le toit de la Maison Saint-Léon, un foyer paroissial pour étudiants.

Un message humaniste

Juste avant de chanter, il propose une réflexion flash d’une minute afin d’amener joyeusement les personnes présentes à réfléchir au sens de l’existence. « J’ai eu envie de parler de la gratitude. Dans la vie, on ne dit pas assez merci. Je veux transmettre un message humaniste et faire quelque chose qui touche les gens. Nous sommes enfermés mais nous pouvons en tirer quelque chose », note-t-il auprès d’Aleteia.

Auprès de lui, c’est toute une équipe artistique qui s’investit dans ce projet avec des jeunes confinés investis dans les prises de vue et de son qui diffusent ensuite les vidéos sur les réseaux sociaux. Quant aux textes, ce sont des personnes du quartier qui les réécrivent, puis le prêtre les travaille à nouveau avant de les interpréter depuis son perchoir. Le ton est bon enfant et les inspirations sont variées, de Johnny à Bob Dylan en passant par Vianney et Boulevard des Airs. Décidément, le confinement pousse à la créativité. Et pour le plaisir des oreilles, on vous propose d’écouter la reprise de « Demain de bon matin ».


Petits Chanteurs à la Croix de Bois / L'Espérance

Lire aussi :
Les Petits Chanteurs à la Croix de Bois brandissent l’Espérance face au coronavirus

Tags:
chantConfinementpretre
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
Christophe Dickès
Traditionis Custodes : « La diversité des rites fait la richesse ...
2
ELDERLY MAN
Philip Kosloski
Ce psaume qui souligne avec justesse la beauté de la vieillesse
3
HIDILYN DIAZ
La rédaction d'Aleteia
Jeux Olympiques : la médaille miraculeuse sur le podium !
4
MARIAGE
Timothée Dhellemmes
Pass sanitaire : quelles sont les règles pour les mariages ?
5
Martin Steffens
Martin Steffens : « Le pass sanitaire est une défaite de la moral...
6
SCROVEGNI
Agnès Pinard Legry
Les splendides fresques de Giotto désormais au patrimoine mondial...
7
Caroline Becker
Les cierges de Notre-Dame de Paris brûlaient-ils toujours au lend...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement