Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Démarrez la journée avec la newsletter d'Aleteia
Je m'abonne gratuitement !
Aleteia

Au Canada, un prêtre demande à être confiné… en prison

JAIL
sakhorn | Shutterstock
Partager

Alors que de nombreuses personnes se retrouvent confinées dans des lieux qu’elles n’ont pas choisis (Ehpad, prison, logement de petite taille), parfois dans des conditions dramatiques, un prêtre de Toronto (Canada) a choisi de rester confiné au milieu des prisonniers.

Un prêtre du diocèse de Toronto, au Canada, s’est porté volontaire pour être incarcéré afin de pouvoir continuer à prendre soin des détenus… spirituellement. En effet, le système carcéral fédéral a interdit toutes les visites en raison des mesures de confinement pour endiguer l’épidémie de covid-19. « Il a proposé de vivre dans l’établissement 24 heures sur 24 et sept jours sur sept », a indiqué Mgr Gary Gordon, représentant du ministère pénitentiaire pour la Conférence des évêques catholiques du Canada, en saluant un « très beau » geste. Il a ajouté que ce prêtre, qui souhaite rester anonyme, était engagé auprès des prisonniers depuis longtemps, parlant même de « vocation ».

Cette décision de se mettre au service des prisonniers n’est pourtant pas sans risque car le virus se propage facilement dans les lieux clos et surpeuplés. Et si plusieurs établissements ont tenté de réduire leur population carcérale en libérant des détenus destinés à sortir dans un proche avenir, nombreux sont ceux qui restent enfermés et ont besoin d’un peu de réconfort, d’une présence bienveillante. « Nous avons là-bas une population très vulnérable », a souligné l’évêque, en proposant de porter les prisonniers dans la prière.