Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Chaque jour, du beau, du bon et du vrai avec la newsletter d'Aleteia!
Je m'abonne gratuitement!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Emmanuel Macron prudent sur la date de reprise des cultes

EMMANUEL MACRON
Alberto PIZZOLI I AFP
Partager

Lors d’une visioconférence organisée ce mardi 21 avril avec les six responsables des religions en France ainsi que les responsables des grandes obédiences maçonniques, Emmanuel Macron a reconnu l’importance et le rôle du soutien spirituel dans la solidarité nationale. Le président de la République est également resté prudent quant à une réouverture plus large des lieux de culte avant début juin.

Comme il l’avait fait, le 23 mars dernier, le président de la République a réuni à nouveau ce mardi 21 avril les principaux responsables des religions en France ainsi que des obédiences maçonniques lors d’une visioconférence. Etaient ainsi notamment présents le président de la Conférence des évêques de France Éric de Moulins-Beaufort, le grand rabbin de France Haïm Korsia, le président de la Fédération protestante de France François Clavairoly, le président du Conseil français du culte musulman Mohammed Moussaoui, le co-président de l’Union des Bouddhistes de France Olivier Reigen Wang-Genh ainsi et le métropolite orthodoxe Emmanuel Adamakis. Cette rencontre, d’une durée de près de deux heures, s’est déroulée en trois temps : un tour de table au cours duquel chacun a pu faire part de ses expériences et autres remontées du terrain, un temps pour parler du déconfinement à venir et un dernier pour évoquer l’après-covid.

Les religions participent à la santé publique

C’est pendant le tour de table et la présentation des nombreuses actions de solidarité mises en place que le philosophe et membre du Conseil consultatif national d’éthique, Frédéric Worms, également présent, a souligné à quel point les religions participaient à la santé publique, par la solidarité sociale (les nombreuses actions concrètes) mais également par le soutien spirituel, a confié à Aleteia un participant. Le président, soutenant cette remarque, a d’ailleurs insisté sur l’importance et la nécessité du numéro vert mis en place notamment par l’Église catholique. Pour ce participant, il ressort de cette réunion que « l’Église est vue comme un organisme qui participe largement à la solidarité nationale et qui bénéficie, à ce titre, d’un regard bienveillant et d’une écoute légitime ».

Une reprise des cultes en juin ?

Un échange serein qui s’est tenu alors que les évêques viennent de remettre leurs propositions au Premier ministre concernant le déconfinement, eux qui souhaiteraient la reprise des messes dès le 17 mai prochain. Le président, soucieux de ne pas faire repartir la pandémie, aurait évoqué plutôt une reprise des cultes en juin. Une chose est certaine, il n’y aura aucun grand rassemblement autorisé cet été.

Enfin, Emmanuel Macron a souhaité évoqué l’après-covid en demandant aux religions de réfléchir à une autre voie, une autre façon de vivre et d’envisager le futur. Conscient que les religions peuvent apporter des réponses et des orientations, il a exprimé son désir d’organiser une troisième rencontre avec les participants, une fois le déconfinement mis en place.

 

Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]