Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Commencez la journée de la meilleure des manières : recevez la newsletter d'Aleteia
Je m'inscris!
Aleteia

Covid-19 : les missionnaires espagnols alertent sur les dangers qui pèsent dans les pays pauvres

OPM
Partager

Avec 182.816 personnes contaminées par le coronavirus, et 19.130 décès enregistrés au soir du 15 avril 2020, l’Espagne est un des pays les plus durement touchés par la pandémie mondiale de coronavirus. Conscients des grandes difficultés que rencontre leur pays, les responsables des Œuvres pontificales missionnaires (OPM) du pays de Cervantes ne s’en inquiètent pas moins des conséquences du Covid-19 dans les pays en voie de développement.

Dans une note transmise à l’agence Fides, le Père José Mariá Calderón, directeur national des Œuvres pontificales missionnaires d’Espagne dresse un bilan « terrible » des effets du coronavirus dans la péninsule ibérique : « les morts, les contaminés, le personnel sanitaire, le manque de matériel et de moyens permettant de travailler avec une certaine sécurité »… Son pays paie chaque jour un lourd tribut à la pandémie.

Cependant, il relativise cette situation au regard des informations qui lui parviennent du monde entier. Le directeur national des OPM en Espagne l’affirme : « les missionnaires tirent déjà la sonnette d’alarme » sur les conséquences probablement catastrophiques du Covid-19 dans le monde entier. « Nous voyons combien cette pandémie se diffuse progressivement dans la vie des pays d’Afrique, d’Asie, d’Océanie et d’Amérique, qui ont beaucoup moins de moyens que nous et qui, en certains lieux, ont de sérieuses difficultés à la gérer », déclare le prêtre espagnol.

Les demandes d’assistance affluent

Il souligne notamment la maîtrise parfois imparfaite du confinement, l’impuissance face à la douleur et à l’enterrement des êtres chers. Représentant un tiers des diocèses du monde entier, l’urgence est criante dans ces parties de la planète dont s’occupent les missionnaires, d’autant plus qu’elles sont souvent dépendantes des investissement constants des Églises des pays du Nord.

Conscient de la nécessité d’un élan de solidarité global, le Père Calderón a décidé de participer à la campagne d’aide aux pays les plus démunis lancée par le pape François le 6 avril 2020. « Les OPM sont le canal dont le Saint-Père et l’Eglise disposent pour faire arriver ces aides, tant spirituelles que matérielles ». Déjà des demandes d’assistance extraordinaires affluent, alerte encore le prêtre espagnol… Pour éviter une catastrophe humanitaire, il faudra préparer l’après-pandémie dans l’optique d’une « résurrection des peuples », selon l’expression du pape François, plutôt que celle du « Dieu argent », comme il l’avait affirmé le 13 avril 2020.


Prenez part à la mission d’évangélisation avec les OPM