Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Et si vous receviez de bonnes nouvelles chaque matin ? Inscrivez-vous à la newsletter d'Aleteia !
Je m'inscris!
Aleteia

Après son Vendredi saint à Notre-Dame, Renaud Capuçon a mis trois jours à s’en remettre !

L'archevêque de Paris, Mgr Michel Aupetit, a vénéré la relique de la sainte Croix à Notre-Dame de Paris.
Partager

Dans une interview à nos confrères de RTL, le violoniste Renaud Capuçon revient sur sa participation à la Vénération de la Sainte Couronne d’épines qui a eu lieu à Notre-Dame de Paris le Vendredi Saint 10 avril. Un moment de recueillement et d’émotion qu’il n’est pas près d’oublier.

Invité sur la matinale de RTL ce vendredi 17 avril, Renaud Capuçon a répondu aux questions d’Alba Ventura pendant une interview d’une dizaine de minutes. Et quand la journaliste lui demande quel effet cela fait d’avoir pu entrer dans Notre-Dame pour participer à la vénération de la Sainte Croix avec Mgr Aupetit, le violoniste s’exprime sincèrement  « j’ai mis trois jours à m’en remettre, et je ne suis pas encore remis ! »

Puis il laisse parler son âme, « c’est l’un des moments le plus spirituel et le plus humain de toute ma vie. Cette Notre-Dame éventrée devant nous, avec son toit ouvert et des gravats partout… Et nous, à peine cinq ou six personnes, un Vendredi Saint et à écouter du Péguy et du Bach (…), c’est un moment qui me marquera à vie », conclut-il, visiblement encore ému par ce moment d’exception.

Ce moment d’exception a été diffusé en direct sur BFM TV et KTO. Dans la cathédrale vide et toujours éventrée, Mgr Michel Aupetit a présidé un « temps de méditation » devant la Sainte Couronne sauvée des flammes. Munis de combinaisons blanches et en bottes (la décontamination au plomb de l’édifice n’est pas achevée), les acteurs Judith Chelma et Philippe Torreton ont lu cinq textes d’auteurs (Paul Claudel, Francis Jammes, Mère Teresa, Marie-Noël et Charles Péguy) alternant avec le violoniste Renaud Capuçon qui interprétait des pièces de musique de Bach, Gluck ou Telemann.

Visiblement toujours empli de ces souvenirs spirituels, le violoniste continue chaque jour, depuis le confinement, à partager sur Twitter une vidéo musicale, pour offrir un moment de poésie à ses nombreux followers. « Jouer du violon, c’est tout ce que je sais faire », explique-t-il encore, « alors c’est ma façon de partager et de participer à ce confinement, dur pour tout le monde ». La musique élève l’âme, dit-on, Renaud Capuçon en est bel et bien l’exemple incarné.