Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Mardi 28 septembre |
Saints Laurent Ruiz et 15 compagnons
home iconPerles du Web
line break icon

5.000 masques plus tard… une partie de basket bien méritée pour ces soeurs cloitrées

Les soeurs de ce couvent espagnol fabriquent 500 masques pas jour.

© Eldiario.Es

Les soeurs de ce couvent espagnol fabriquent 500 masques par jour... elles ont bien mérité une petite pause !

Timothée Dhellemmes - Publié le 17/04/20

À chacun sa manière de se dégourdir les jambes pendant le confinement… À Séville, les sœurs du couvent cloitré de San Leandro ont trouvé la solution : une bonne partie de basket, entre deux séances de couture de masques.  

Rien de tel qu’une bonne partie de basket pour se changer les idées. C’est le raisonnement de ces 18 sœurs qui habitent le couvent de San Leandro, à Séville, et dont la vidéo tournée par un journaliste espagnol est devenue virale sur les réseaux sociaux. Toutes sourires et pleines d’entrain, nous les voyons disputer une partie de basket depuis la cour de leur couvent, avec une certaine réussite !

500 masques par jour

Pour les sœurs, c’est un moyen efficace pour se changer les idées, elles qui sont toutes mobilisées à l’atelier de couture le restant de la journée pour fabriquer des masques. « 5.000 masques ont déjà quitté le couvent. Nous le savons grâce au nombre de sacs en plastique que nous dépensons. Nous en fabriquons 500 par jour », estime d’ailleurs la mère supérieure sœur Natividad, dans des propos relayés par le média espagnol Eldiario.es. Entre les dunks et les masques, les journées sont bien chargées pour ces sœurs, qui n’oublient pas de prier pour les malades. Chaque soir, elles se joignent aux millions d’Espagnols qui applaudissent les soignants depuis leurs fenêtres.

D’autres initiatives similaires

D’autres couvents à travers le monde ont pris la même initiative. Face au manque cruel de masques, les Sœurs de la Consolation de Draguignan, dans le sud de la France, ont décidé d’arrêter leur production d’ornements liturgiques pour fabriquer des masques. En Italie, aux environs de Naples, les soeurs bénédictines de Mercogliano distribuent des centaines de masques à ceux qui en font la demande dans le diocèse.




Lire aussi :
Face au coronavirus, la contribution inattendue d’un prêtre italien

Tags:
ConfinementCoronavirusespagne
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
Caroline Moulinet
Ce geste tout simple à faire lorsque tout va de travers
2
Dressing Club
Marzena Devoud
Le Dressing Club, la meilleure adresse pour dénicher sa robe de m...
3
184833616
Marzena Devoud
Que dire à un proche en fin de vie ? Sept pistes pour vivre ce te...
4
Cecilia Pigg
Les astuces des grands saints pour bien dormir
5
Anna Ashkova
Prière à saint Côme et saint Damien pour demander une guérison
6
WEB2-AD LIMINA-VISIT-AFP-000_9MK7MX.jpg
Agnès Pinard Legry
Ce qu’a dit le pape François aux évêques français
7
HOUELLEBECQ
Henri Quantin
La pilule de Benoît XVI et la pilule de Houellebecq
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement