Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Vendredi 16 avril |
Saint Benoît-Joseph Labre
home iconSpiritualité
line break icon

Fin de confinement à Emmaüs le jour de Pâques

WEB2-EMMAÜS-GODONG6-it556506b.jpg

Philippe Lissac I Godong

"Le souper à Emmaüs", Le Caravage (Milan).

Jean-Michel Castaing - Publié le 12/04/20

Comme les disciples d'Emmaüs, nous avons besoin d'être consolés !

En cette période de pandémie et de confinement, nous ressentons plus que jamais le besoin d’être consolés et de nous retrouver ensemble. Se rassembler : il n’en est pas encore question tant que la mesure de confinement ne sera pas levée. Cependant, l’espérance pascale nous promet que nous nous retrouverons bientôt ! Dans l’évangile de Luc, dès le soir du Jour de Pâques (Lc 24, 13-35), l’Église agit comme un aimant sur les disciples, particulièrement sur ceux que la fin piteuse du prophète de Nazareth avait déçus. Le retour à Jérusalem des pèlerins d’Emmaüs constitue pour nous une prophétie d’espérance : notre confinement objectif et spirituel prendra bientôt fin ! Mais comment Jésus s’y est-il pris pour signifier à ses deux disciples que le temps n’était plus à retourner se confiner chez eux, mais à rejoindre l’assemblée ecclésiale ?

La nouvelle visibilité du Ressuscité

Le Jour de Pâques, Jésus cheminait incognito avec deux de ses disciples qui s’en retournaient chez eux, déçus par la tournure qu’avaient prise les événements à Jérusalem trois jours auparavant. Le soir venu, au cours du repas auquel ils avaient convié le mystérieux voyageur, Jésus se fit reconnaître d’eux en rompant le pain à Emmaüs. Mais pourquoi le Ressuscité disparut-il aussitôt après ? En fait, Jésus voulut leur faire comprendre de la sorte que sa visibilité serait désormais assurée par son Corps ecclésial, l’Église. En effet, après sa disparition, les deux disciples n’eurent qu’une hâte : rebrousser chemin, et rejoindre les Onze à Jérusalem.


Le Souper à Emmaüs

Lire aussi :
Les lieux de la Bible : Emmaüs, un chemin vers la foi

Non seulement Jésus, en leur expliquant les Écritures tout au long de la route, avait dissipé leurs doutes et vaincu leur état dépressif, mais surtout il les avait persuadés que « l’affaire Jésus » n’était pas close, qu’elle ne faisait au contraire que commencer, et qu’elle continuait précisément là où le prophète de Galilée était mort et ressuscité : à Jérusalem, avec l’Église naissante.

Vivement dimanche !

« Et se levant à cette heure même, ils retournèrent vers Jérusalem et trouvèrent les Onze rassemblés… » (Lc, 24, 33). Luc emploie souvent le verbe « retourner » dans son évangile. Après avoir guéri un possédé, Jésus lui ordonne : « Retourne dans ta maison et raconte ce que Dieu a fait pour toi » (8, 39). Les foules « s’en retournaient en se frappant la poitrine » après la crucifixion (23, 48). Chez Luc, le mouvement de se retourner exprime soit une conversion, soit un accomplissement, comme c’est le cas pour les femmes qui « s’en retournent du tombeau » pour apporter la nouvelle de la résurrection aux disciples (24, 9). Pareillement, le retour des pèlerins d’Emmaüs à Jérusalem fait signe en direction d’un accomplissement : la naissance de la communauté des derniers temps, qui est l’Église regroupée autour de Pierre.

Quelle page d’évangile consolante pour nous qui sommes encore confinés ! Bientôt, nous aussi, comme les disciples d’Emmaüs, nous retournerons voir nos frères et sœurs, fils et filles de Dieu que Jésus rassemble dans l’unité et ramène à son Père par sa Pâque ! Un authentique signe de la Résurrection !




Lire aussi :
Pourquoi Jésus revient-il en Galilée après sa résurrection ?

Tags:
Confinementla résurrection du ChristPâques
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
adoption
Cerith Gardiner
Parents de cinq enfants, ils adoptent une fratrie de sept frères ...
2
Mathilde de Robien
Ces quatre cavaliers de l’Apocalypse qui détruisent le couple
3
Joubarbe
Marzena Devoud
Connaissez vous les herbes de saint Joseph ?
4
Mgr Benoist de Sinety
La leçon d’Istanbul : « Vous avez voulu la paix au prix du déshon...
5
WEB2-PERE-MICHEL-BRIAND-SOCIETE-DES-PRETRES-DE-ST-JACQUES.jpg
Agnès Pinard Legry
Qui sont les deux Français enlevés à Haïti ?
6
WEB2-CHURCH-SAINTJOSEPHDESNATIONS-WEB2-CHURCH-SAINT-JOSEPH-DES-NATIONS-Eleonorede-Vulpillieres.jpg
Eléonore de Vulpillières
Paris : le tabernacle de Saint-Joseph des Nations forcé par des m...
7
Camille Dalmas
Miséricorde divine : le livre qui a bouleversé le pape François
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement