Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Mercredi 25 novembre |
Sainte Catherine d'Alexandrie
home iconSpiritualité
line break icon

Célébrer le dimanche de Pâques à la maison

Ref:328

La rédaction d'Aleteia - Publié le 11/04/20

Pour sanctifier dignement les fêtes de Pâques, Aleteia, vous propose cette célébration de la Parole de Dieu à la maison.

Avec le concours de la revue Magnificat

Mode d’emploi

  • Cette célébration requiert au moins la présence de deux personnes. 
  • Si l’on est seul, il est préférable de lire simplement les lectures et les oraisons et/ou de suivre la messe à la télévision.
  • On choisira l’horaire qui convient le mieux, soit dans la matinée, soit l’après-midi.
  • Cette célébration est particulièrement adaptée dans un cadre familial, amical et de voisinage. En tout état de cause, si on le fait, on veillera à respecter strictement les consignes de sécurité
  • On place le nombre de chaises nécessaires devant le coin prière, en respectant la distance d’un mètre entre chacune. 
  • On aura remis en place tous les ornements du coin prière que l’on avait retirés le Vendredi saint : statues, images, icônes, bougies, fleurs. Pour accroître le caractère festif, on pourra ajouter des dessins d’enfants, des fleurs en papiers, des œufs décorés, etc ; et même, pourquoi pas, de belles guirlandes dorées de Noël.
  • Une simple croix, ou un crucifix, doit toujours figurer en arrière-plan.
  • On désigne la personne qui va conduire la prière.
  • Le Conducteur est aussi celui qui dirige la préparation de la célébration et qui pendant celle-ci, gère la longueur des temps de silence.
  • On désigne des lecteurs pour les lectures.
  • On préparera une formule de prière universelle. A défaut, une formule est proposée ici dans le cours de la célébration.
  • On peut préparer les chants appropriés

* * *

DIMANCHE DE PÂQUES

« Le Christ est vraiment réssuscité, Alléluia. »

Fred de Noyelle / Godong

* * *

Avant la célébration, vous pouvez écouter ce trésor du grégorien, le sublime introït « Resurréxi » du jour de Pâques.

Celui qui guide la célébration prend la parole :

Frères et sœurs,

Pâques est la victoire définitive de l’Amour désarmé sur les puissances surarmées du mal et de la mort.

Ainsi le dessein créateur de Dieu notre Père, mis à mal par le péché, est-il restauré par l’offrande que son Fils unique engendré a fait de sa vie pour nous ses frères et pour notre Salut. 

Réjouissons-nous, frères et sœurs !

Notre vie ne connaitra pas de fin, et après notre pèlerinage terrestre, elle se poursuive à jamais, adoptée qu’elle sera, par amour, au sein même de la Vie divine, pour notre bonheur incommensurable. 

C’est pourquoi l’Eglise invite tous ses enfants à se réunir pour offrir à Dieu notre Père la seule action de grâce qu’il agrée :

notre vie offerte par amour, en communion avec l’Eucharistie de son Fils unique, Jésus-Christ, notre frère et notre Sauveur.. 

Hélas, en ce saint Jour, nous sommes empêchés de nous rassembler pour participer à la célébration de l’Eucharistie.

Néanmoins, nous savons bien que le Christ Jésus est bien présent au milieu de nous lorsque nous nous réunissons pour prier en son Nom.

Et nous croyons que lorsqu’on lit l’Écriture en Église, c’est le Verbe de Dieu  lui-même qui nous parle.

Sa parole est alors une vraie nourriture pour notre vie.

C’est pourquoi nous allons commémorer ensemble, la Pâque du Seigneur, en écoutant sa Parole de Vie.

Et nous allons le faire dans l’espérance d’avoir part à son triomphe sur la mort et de vivre avec lui pour toujours en Dieu.

Pause

En communion de cœur et d’esprit avec toute l’Église, célébrons la Résurrection du Christ et mettons-nous à l’écoute de sa Parole qui sauve.

Après un instant de silence, tous se signent en disant :

℣. Au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit. Amen.

Celui qui guide la célébration poursuit :

Pour nous préparer à accueillir la parole de Dieu et pour qu’elle nous guérisse, nous nous reconnaissons pécheurs.

On dit ensuite le rite pénitentiel :

℣. Seigneur, accorde-nous ton pardon.

℟.Nous avons péché contre toi.

℣. Montre-nous ta miséricorde.

℟.Et nous serons sauvés.

℣. Que Dieu tout-puissant nous fasse miséricorde ; qu’il nous pardonne nos péchés et nous conduise à la vie éternelle.

℟.Amen.

On dit ou on chante :

℣.Seigneur, prends pitié.

℟.Seigneur, prends pitié.

℣.Ô Christ, prends pitié

℟.Ô Christ, prends pitié

℣.Seigneur, prends pitié.

℟.Seigneur, prends pitié.

On dit ou on chante le Gloria :

℟. Gloire à Dieu, au plus haut des cieux,
℣. Et paix sur la terre aux hommes qu’il aime.
Nous te louons, nous te bénissons, nous t’adorons,
Nous te glorifions, nous te rendons grâce,
pour ton immense gloire,
Seigneur Dieu, Roi du ciel, Dieu le Père tout-puissant.
Seigneur, Fils unique, Jésus Christ,
Seigneur Dieu, Agneau de Dieu, le Fils du Père.
Toi qui enlèves le péché du monde,
prends pitié de nous
Toi qui enlèves le péché du monde,
reçois notre prière ;
Toi qui es assis à la droite du Père,
prends pitié de nous.
Car toi seul es saint, Toi seul es Seigneur,
Toi seul es le Très-Haut,
Jésus Christ, avec le Saint-Esprit
Dans la gloire de Dieu le Père.
Amen.

Glória in excélsis Deo
et in terra pax homínibus bonae voluntátis.
Laudámus te, benedícimus te,
adoramus te, glorificámus te,
gratias agimus tibi propter magnam glóriam tuam,
Dómine Deus, Rex cæléstis, Deus Pater omnípotens.
Dómine Fili Unigénite, Jesu Christe,
Dómine Deus, Agnus Dei, Fílius Patris,
qui tollis peccáta mundi, miserére nobis;
qui tollis peccáta mundi, suscipe deprecationem nostram.
Qui sedes ad déxteram Patris, miserére nobis.
Quóniam tu solus Sanctus, tu solus Dóminus,
tu solus Altíssimus, Jesu Christe,
cum Sancto + Spíritu : in glória Dei Patris.
Amen.

PRIERE

Celui qui guide dit la prière suivante :

Aujourd’hui, Dieu notre Père, tu nous ouvre la vie éternelle par la victoire de ton Fils sur la mort, et nous fêtons sa résurrection. 

Que ton Esprit fasse de nous des hommes nouveaux pour que nous ressuscitions avec le Christ dans la lumière de la vie.

Lui qui règne avec toi et le Saint Esprit, maintenant et pour les siècle des siècles.

℟. Amen.

On s’assied.

PREMIÈRE LECTURE

Lecture du livre des Actes des Apôtres (Ac 10, 34a.37-43)En ces jours-là, quand Pierre arriva à Césaréechez un centurion de l’armée romaine, il prit la parole et dit :« Vous savez ce qui s’est passé à travers tout le pays des Juifs,depuis les commencements en Galilée,après le baptême proclamé par Jean :Jésus de Nazareth,Dieu lui a donné l’onction d’Esprit Saint et de puissance.Là où il passait, il faisait le bienet guérissait tous ceux qui étaient sous le pouvoir du diable,car Dieu était avec lui.

Et nous, nous sommes témoinsde tout ce qu’il a fait dans le pays des Juifs et à Jérusalem.Celui qu’ils ont supprimé en le suspendant au bois du supplice,Dieu l’a ressuscité le troisième jour.Il lui a donné de se manifester, non pas à tout le peuple,mais à des témoins que Dieu avait choisis d’avance,à nous qui avons mangé et bu avec luiaprès sa résurrection d’entre les morts.Dieu nous a chargés d’annoncer au peuple et de témoignerque lui-même l’a établi Juge des vivants et des morts.C’est à Jésus que tous les prophètes rendent ce témoignage :Quiconque croit en luireçoit par son nom le pardon de ses péchés. »

. Parole du Seigneur.

℟. Nous rendons grâce à Dieu.

PSAUME

(Ps 117, 1.2, 16-17, 22-23)

℣.Voici le jour que fit le Seigneur,qu’il soit pour nous jour de fête et de joie ! ℟.Rendez grâce au Seigneur : Il est bon !Éternel est son amour !Oui, que le dise Israël :Éternel est son amour ! ℟.Le bras du Seigneur se lève,le bras du Seigneur est fort !Non, je ne mourrai pas, je vivrai,pour annoncer les actions du Seigneur.℟.La pierre qu’ont rejetée les bâtisseursest devenue la pierre d’angle :c’est là l’œuvre du Seigneur,la merveille devant nos yeux.℟. R/

DEUXIÈME LECTURE

Lecture de la lettre de saint Paul apôtre aux Colossiens (Col 3, 1-4)Frères, si vous êtes ressuscités avec le Christ,recherchez les réalités d’en haut :c’est là qu’est le Christ, assis à la droite de Dieu.Pensez aux réalités d’en haut, non à celles de la terre.

En effet, vous êtes passés par la mort,et votre vie reste cachée avec le Christ en Dieu.

Quand paraîtra le Christ, votre vie,alors vous aussi, vous paraîtrez avec lui dans la gloire.

. Parole du Seigneur.

℟. Nous rendons grâce à Dieu.

SÉQUENCE PASCALE

On déclame le Victimae paschalis à deux, en lecture alternée.

℟. À la Victime pascale,
chrétiens, offrez le sacrifice de louange.

. L’Agneau a racheté les brebis ;
le Christ innocent a réconcilié
l’homme pécheur avec le Père.

℟. La mort et la vie s’affrontèrent
en un duel prodigieux.
Le Maître de la vie mourut ; vivant, il règne.

.« Dis-nous, Marie Madeleine,
qu’as-tu vu en chemin ? »

℟. « J’ai vu le sépulcre du Christ vivant,
j’ai vu la gloire du Ressuscité.

. J’ai vu les anges ses témoins,
le suaire et les vêtements.

℟. Le Christ, mon espérance, est ressuscité !
Il vous précédera en Galilée. »

. Nous le savons : le Christ
est vraiment ressuscité des morts.

℟. Roi victorieux,
prends-nous tous en pitié !
Amen.

ÉVANGILE  

Pour acclamer l’Evangile, on chante un Alléluia triomphal.

℟. Alléluia ! Alléluia ! Alléluia !

. Notre Pâque immolée, c’est le Christ !
Célébrons la Fête dans le Seigneur !

℟. Alléluia ! Alléluia ! Alléluia !

De l’Évangile de Jésus Christ selon saint Jean (Jn 20, 1-9)Le premier jour de la semaine,Marie Madeleine se rend au tombeau de grand matin ;c’était encore les ténèbres.Elle s’aperçoit que la pierre a été enlevée du tombeau.Elle court donc trouver Simon-Pierre et l’autre disciple,celui que Jésus aimait, et elle leur dit :« On a enlevé le Seigneur de son tombeau,et nous ne savons pas où on l’a déposé. »Pierre partit donc avec l’autre disciplepour se rendre au tombeau.Ils couraient tous les deux ensemble,mais l’autre disciple courut plus vite que Pierreet arriva le premier au tombeau.En se penchant, il s’aperçoit que les linges sont posés à plat ;cependant il n’entre pas.Simon-Pierre, qui le suivait, arrive à son tour.Il entre dans le tombeau ; il aperçoit les linges, posés à plat,ainsi que le suaire qui avait entouré la tête de Jésus,non pas posé avec les linges, mais roulé à part à sa place.C’est alors qu’entra l’autre disciple,lui qui était arrivé le premier au tombeau.Il vit, et il crut.Jusque-là, en effet, les disciples n’avaient pas comprisque, selon l’Écriture,il fallait que Jésus ressuscite d’entre les morts.

A la fin de l’Evangile, on chante à nouveau la Résurrection :

℟. Alléluia ! Alléluia ! Alléluia !

Tous s’assoient.

Celui qui guide redit lentement, comme en écho grave et lointain :

« Il est vraiment ressuscité

Alléluia, Alléluia. »

On garde 3 mn de silence pour une méditation personnelle.

On se met debout et on chante ce cantique (musique de Haendel) :

CANTIQUE

℟. A toi la gloire, ô Ressuscité !
A toi la victoire pour l’éternité.

1- Brillant de lumière,
l’ange est descendu,
il roule la pierre,
du tombeau vaincu.℟.

2 – Sois dans l’allégresse,
peuple du Seigneur,
et redis sans cesse
que Christ est vainqueur.℟.

3 – Il est ma victoire,
mon puissant soutien,
ma vie et ma gloire ;
non, je ne crains rien.℟.

Puis tous se lèvent et professent la foi de l’Eglise 

en disant le symbole des apôtres :

Je crois en Dieu, le Père tout puissant,

créateur du ciel et de la terre. 

Et en Jésus Christ, son Fils unique, notre Seigneur,

qui a été conçu du Saint-Esprit,

est né de la Vierge Marie,

a souffert sous Ponce Pilate,

a été crucifié, est mort et a été enseveli,

est descendu aux enfers,

le troisième jour est ressuscité des morts,

est monté aux cieux,

est assis à la droite de Dieu le Père tout-puissant,

d’où il viendra juger les vivant et les morts.

Je crois en l’esprit-Saint,

A la sainte Eglise catholique,

à la communion des saints,

à la rémission des péchés,

à la résurrection de la chair,

à la vie éternelle. Amen.

PRIERE UNIVERSELLE

Tous restent debout et on fait la prière universelle, telle qu’elle a été préparée. Ou bien on prie les Intercessions suivantes, en séparant bien les intentions d’une seconde de silence.

Celui qui guide la Prière dit : 

En ce jour de fête où Jésus ressuscité apporte tendresse, consolation, grâce et joie au monde entier, adressons-lui notre prière  : 

Tous reprennent le refrain :

℟. Fils de Dieu, exauce-nous ! 

Ô Christ, notre frère et notre Dieu, 

répands ton esprit sur ceux qui ont été plongés 

dans l’eau vive de la vie nouvelle ; ℟.

Ô Christ, notre frère et notre Dieu, 

fais connaître ton pardon 

à ceux qui ne connaissent pas cette joie ; ℟.

Ô Christ, notre frère et notre Dieu, 

nourris l’espérance et la tendresse 

dans nos familles confinées;℟.

Ô Christ, notre frère et notre Dieu, 

rends la joie à toutes les personnes 

que l’isolement désespère ; ℟.

Ô Christ, notre frère et notre Dieu, 

soutiens le courage et l’abnégation 

de tous ceux qui travaillent à soulager les malades 

et à leur trouver un remède ; ℟.

Ô Christ, notre frère et notre Dieu, 

viens en aide aux personnes hospitalisées 

et à leur famille ; ℟.

Ô Christ, notre frère et notre Dieu, 

ouvre à nos défunts les portes du Bonheur éternel.℟.

Les personnes présentes peuvent ajouter, tour à tour, leurs propres intentions. A la fin de chacune d’elles, on reprend tous ensemble le refrain :

℟.Roi de gloire, exauce-nous ! 

Celui qui guide introduit à la Prière dominicale :

Unis dans l’Esprit et dans la communion de l’Église, nous osons prier comme le Seigneur Jésus lui-même nous l’a enseigné :

On dit ou on chante le Notre Père :

℟. Notre Père…

Et on enchaîne immédiatement :

℟. Car c’est à toi…

Puis celui qui guide invite au partage de la paix :

Nous venons d’unir notre voix à celle du Seigneur Jésus pour prier le Père.

Nous sommes fils dans le Fils.

Dans la charité qui nous unit les uns aux autres, renouvelés par la parole de Dieu, nous pouvons échanger un geste de paix, signe de la communion que nous recevons du Seigneur.

Tous échangent alors une salutation de paix à distance, par exemple en s’inclinant profondément les uns vers les autres, tour à tour ; ou bien, en famille, on s’envoie un baiser avec deux doigts sur les lèvres.

On s’assied.

– COMMUNION SPIRITUELLE –

Celui qui guide dit :

Quand nous ne pouvons pas recevoir la communion sacramentelle faute de messe, le pape François nous invite instamment à pratiquer la communion spirituelle, appelée aussi “communion de désir”. 

Le Concile de Trente nous rappelle que celle-ci “consiste dans un ardent désir de se nourrir du Pain céleste, avec une foi vive qui agit par la charité et qui nous rend participants des fruits et des grâces du Sacrement”.

La valeur de notre communion spirituelle repose donc sur notre foi en la présence du Christ dans l’Eucharistie comme source de vie, d’amour et d’unité, et sur notre désir d’y communier malgré tout.

Dans cet esprit, je vous invite maintenant à incliner votre tête, à fermer les yeux et à vous recueillir.

Silence

Au plus profond de notre cœur, laissons monter en nous le désir ardent de nous unir à Jésus,

dans la communion sacramentelle,

et de faire vivre ensuite son amour dans nos vies,

en aimant les autres comme il nous a aimés.

On reste en silence pendant 5 minutes pour un cœur à cœur avec le Christ Jésus

Vous trouverez en cliquant ici plusieurs exemples de prières de communion spirituelle.

Voici celle que récite chaque matin le pape François.

« À tes pieds, ô mon Jésus,

je m’incline et je t’offre le repentir de mon cœur contrit qui s’abîme

dans son néant et Ta sainte présence.

Je t’adore dans le Saint Sacrement de ton amour,

désireux de te recevoir dans la pauvre demeure que mon cœur t’offre.

En attente du bonheur de la communion sacramentelle,

je veux te posséder en esprit.

Viens à moi, ô mon Jésus, pour la vie et pour la mort.

Que ton amour enflamme tout mon être, pour la vie et la mort.

Je crois en toi, j’espère en toi, je t’aime. Ainsi soit-il. »

Puis on se lève et on chante à nouveau un bel Alléluia :

℟. Alléluia ! Alléluia ! Alléluia !

On reste debout, tournés vers la croix du Christ.Les mains jointes, celui qui guide la Prière dit, au nom de tous, la prière de bénédiction :

– PRIERE DE BÉNÉDICTION –

Que demeure en nous la grâce de Dieu, la grâce pascale qu’il nous offre aujourd’hui : qu’elle nous protège de l’indifférence et du doute.

℟. Amen

Par la résurrection de son Fils, il nous a fait renaître : qu’il nous garde toujours en cette joie que rien, même pas la mort, ne pourra nous enlever.

℟. Amen

Ils sont finis les jours de la passion, suivons maintenant les pas du Ressuscité : 

suivons-le désormais jusqu’à son Royaume où nous possèderons enfin la joie parfaite.

℟. Amen

Et tous ensemble les mains jointes :

℟. Et que la grâce de Dieu descende sur nous

et y demeure à jamais. Amen.

Tous se signent. Puis les parents peuvent tracer le signe de la croix sur le front de leurs enfants. 

Pour conclure la célébration, on peut chanter le Regina Caeli, ou tout autre chant connu à la Vierge Marie à tonalité joyeuse.

Regína caéli, lætáre, Allelúia!
Quia quem meruísti portáre, Allelúia!
Resurréxit, sicut dixit, Allelúia!
Ora pro nóbis Déum, Allelúia!

Reine du ciel, réjouis-toi, Alléluia !
car le Seigneur que tu as porté, Alléluia !
est ressuscité comme il l’avait dit, Alléluia !
Reine du ciel, prie Dieu pour nous, Alléluia !

* * *

A partir du Lundi de Pâques, nous vous proposerons chaque jour des formules de célébrations à la maison, afin vous aider à continuer de sanctifier le temps pascal, envers et contre tout, pour la gloire de Dieu et le salut du monde.

Vous pourrez aussi trouver, gratuitement, bien d’autres ressources sur Aleteia et sur le site Magnificat.

Tags:
célébration de la parolela résurrection du ChristPâques
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
Mathilde de Robien
« S’il te plaît Marie » : une grande suppliqu...
Baptême à domicile chez Antoinette Faure
Timothée Dhellemmes
Confinée, Antoinette, 90 ans, a reçu le baptê...
christ en majesté
Fr. Jean-Thomas de Beauregard, op
Le Christ-Roi, ou comment servir un roi qui s...
La rédaction d'Aleteia
Voici la prière des JMJ de Lisbonne 2023
WEB2-EVACUATION-CAMP-MIGRANT-AFP-080_HL_NCOISSAC_1277288.jpg
Mgr Benoist de Sinety
Si toutes les vies se valent…
La rédaction d'Aleteia
Célébrer le dimanche 22 novembre à la maison
Sanctuaire Notre-Dame de Montligeon
Agnès Pinard Legry
Cas de Covid-19 au sanctuaire de Montligeon :...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement