Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Dimanche 11 avril |
Saint Stanislas
home iconActualités
line break icon

Sœur Sienna, première missionnaire de la charité emportée par le covid-19

© Antoine Mekary / Godong

Le célèbre sari des Missionnaires de la charité.

Agnès Pinard Legry - Publié le 07/04/20

Originaire d’Inde, sœur Sienna est décédée du covid-19 le 1er avril dernier, à l’âge de 73 ans, dans son couvent de Swansea (pays de Galles). Elle est la première missionnaire de la charité à mourir du coronavirus.

« C’est avec une profonde tristesse que nous vous informons que sœur Sienna est entrée dans son repos éternel avec le Seigneur ». C’est avec ces mots que la maison mère des Missionnaires de la Charité, congrégation religieuse fondée par Mère Teresa, a annoncé le décès d’une des religieuses. Il s’agit vraisemblablement de la première missionnaire de la charité décédée du covid-19, rapporte AsiaNews.

Originaire de l’État du Jharkhand, en Inde, elle avait été envoyée dans le nord de Londres (Angleterre). En 2016 elle avait déménagé à Swansea, dans le pays de Galles, où elle était au service des pauvres. Elle était notamment en charge de la distribution de colis alimentaire auprès des plus démunis dont certains étaient touchés par le coronavirus. Elle a été admise à l’hôpital Morriston de Swansea avec des complications et a succombé à la maladie mercredi 1er avril.




Lire aussi :
Prions pour les prêtres français morts du coronavirus

Pour le moment aucun autre décès n’a été annoncé au couvent de Swansea mais de nombreuses sœurs étant malades, le lieu a été placé en quarantaine. Il en va de même pour le couvent de Paris où certaines religieuses ont montré des symptômes de pneumonie aiguë.

Tags:
ConfinementCoronavirusMère Teresamissionnaire
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement