Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Jeudi 15 avril |
Sainte Anastasie
home iconSpiritualité
line break icon

Pourquoi saint Sébastien est lui aussi invoqué contre les épidémies ?

Antonello da Messina | Public Domain

Claire Guigou - Publié le 07/04/20

Il existe pas moins de dix-huit prières différentes adressées à saint Sébastien pour lutter contre les épidémies. Et pour cause : il est est devenu le protecteur universel contre la peste noire après avoir miraculeusement délivré Rome de ce mal.

Au Moyen Age, la peste ravage toute la Chrétienté, fauchant des vies en quelques heures. Longue est alors la liste de ces saints « antipesteux », ces grands protecteurs, qu’on invoque au côté de la Vierge de la Miséricorde pour enrayer cette terrible maladie. Entre saint Adrien dans les pays du Nord, saint Bernardin de Sienne en Italie ou sainte Rosalie, à chacun sa préférence !

Et pourtant, saint Sébastien fait figure de protecteur universel et reste devant Dieu l’avocat officiel des hommes atteint par la « mort noire ». Par extension, il est donc le saint invoqué pour lutter contre les épidémies. Comment ce culte est-il né ? Il faut pour cela se plonger dans la Rome médiévale. Car étonnamment, le miracle qui fonde la renommée du jeune martyr de l’Antiquité n’a pas eu lieu durant sa courte vie mais bien après sa mort.

Des confréries de saint Sébastien

Au mois de juin 680, raconte Paul Diacre, chancelier à la cour de Pavie, une terrible peste décime les villes de Rome et de Pavie, obligeant les habitants à fuir dans les campagnes. C’est alors, poursuit la chronique du Lombard, que « quelqu’un eut la révélation que cette peste ne s’apaiserait pas tant que ne serait pas construit un autel au martyr saint Sébastien ». Celui-ci devait être érigé dans la basilique du bienheureux Pierre dite ‘aux Liens’, à Rome. Il n’en fallu pas plus aux habitants de la Ville Éternelle pour appliquer la chose à la lettre. Miracle : la peste cessa !


saint Roch

Lire aussi :
Roch, Rosalie, Sébastien… Les saints à invoquer contre les épidémies

Cette délivrance inespérée marqua profondément les croyants confrontés au fil du temps aux épidémies. Jusqu’à la Renaissance et même au-delà, on invoqua Sébastien. Au IXe siècle, on raconte que ses reliques furent même transportées de Rome à Soissons. Au XIVe, puis au XVe siècle, lors des grandes épidémies de peste qui décimèrent les populations européennes, des confréries de saint Sébastien chargées de veiller sur les reliques du saint se multiplièrent. Par ailleurs, de nouvelles formes de piété populaires virent le jour : on accrochait des gravures du martyr dans les maisons, on façonnait des ‘remparts de cierges’ à l’effigie du saint et on lui dédiait des œuvres musicales.

Un nouveau Christ plus fort que les « flèches » de la peste

Au delà du miracle de juin 680, ce patronage perdure grâce à l’imaginaire collectif et à cette piété populaire propre au Moyen Age. Né à Narbo, en Gaule (aujourd’hui Narbonne), Sébastien est citoyen de Milan, en Italie. Persécuté pour sa foi, il a été attaché à un poteau avant d’être percé de flèches par des archers et guérira miraculeusement de ses blessures, ne mourant que plus tard.


CORONAVIRUS-HOSPITAL-AFP-000_1px6ik.jpg

Lire aussi :
Coronavirus : « Le couloir de l’hôpital est devenu un cloître où prier »

Au Moyen Age, on pense que la peste se diffuse si vite qu’on la compare aux flèches d’un archer. Saint Sébastien apparaît donc comme ce saint vigoureux, cette nouvelle figure christique capable de la repousser. Le culte du martyr transparaît d’ailleurs sous le pinceau de nombreux peintres. Représenté comme un vieillard percé de flèches au début du Moyen Age, Sébastien se mue en un jeune homme aux traits féminins et au corps d’Apollon à la Renaissance. Nombreuses sont les œuvres commandées par les autorités pour se protéger des épidémies : c’est ainsi le cas du célèbre tableau d’Antonello de Messine censé protéger Venise durant l’épidémie en 1477-1478.

Antonello da Messina | Public Domain

À l’heure du coronavirus et sa cohorte de victimes, cette vénération peut-elle perdurer ? Le monde aurait bien besoin de l’intercession de ce grand saint grâce à qui des milliers de vies furent sauvées.

En images : ces saints qui ont vécu des épidémies en première ligne




Lire aussi :
Coronavirus : une idée de prière pendant la pandémie, chaque jour à midi

Tags:
CoronavirusépidémieSaint
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
Mathilde de Robien
Ces quatre cavaliers de l’Apocalypse qui détruisent le couple
2
adoption
Cerith Gardiner
Parents de cinq enfants, ils adoptent une fratrie de sept frères ...
3
Camille Dalmas
Miséricorde divine : le livre qui a bouleversé le pape François
4
Joubarbe
Marzena Devoud
Connaissez vous les herbes de saint Joseph ?
5
Mgr Benoist de Sinety
La leçon d’Istanbul : « Vous avez voulu la paix au prix du déshon...
6
Mathilde de Robien
La Trinité le dimanche, son ange gardien le mardi. Chaque jour de...
7
WEB2-PERE-MICHEL-BRIAND-SOCIETE-DES-PRETRES-DE-ST-JACQUES.jpg
Agnès Pinard Legry
Qui sont les deux Français enlevés à Haïti ?
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement