Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Samedi 31 octobre |
Saint Quentin
home iconAu quotidien
line break icon

Pour 86% des catholiques, le confinement permet de se "recentrer sur l’essentiel"

By Aquarius Studio | Shutterstock

Mathilde de Robien - Publié le 07/04/20

Messes sur YouTube, méditations en ligne, davantage de lectures spirituelles et de prière personnelle, le confinement bouleverse les habitudes des catholiques mais porte aussi des fruits insoupçonnés.

Mieux comprendre le vécu et les attentes des fidèles en période de confinement. C’est l’objectif visé par l’étude menée par Camino Conseil, dont les résultats ont été relayés par Famille Chrétienne ce 6 avril. Le cabinet d’études spécialisé dans le secteur chrétien a interrogé 1.100 personnes pour en savoir plus sur les nouvelles manières de vivre des chrétiens confinés en raison de l’épidémie de coronavirus. Si les habitudes sont bouleversées à de nombreux égards, il n’en demeure pas moins que les catholiques font l’expérience de nouvelles manières de vivre leur foi, les amenant parfois à faire de belles découvertes, comme la lecture de la Bible et la prière familiale. Ce qu’il faut retenir de cette étude.

Une autre manière de pratiquer

Corinne SIMON/CIRIC

Sur les 1.100 personnes interrogées, 90% sont catholiques pratiquants. Le confinement les prive de la messe, des sacrements de l’Eucharistie et de la Réconciliation, sans compter les nombreux baptêmes et mariages reportés. Le fait de ne pas pouvoir aller à la messe, et plus particulièrement de ne pas communier, est vécu à 70% des sondés comme une contrainte difficile à vivre, voire très difficile pour 30% d’entre eux, selon l’étude. Une privation ressentie d’autant plus douloureusement que l’Eglise entre dans la Semaine sainte, habituellement ponctuée d’offices enjoignant à s’unir au plus près du Christ avant la Résurrection de Pâques. Malgré tout, 95% des catholiques affirment disposer de ressources spirituelles grâce à Internet, telles que celles proposées sur Aleteia : messe matinale du Pape, déroulés des célébrations de la Parole à la maison, kit de survie spirituelle pour la Semaine sainte… 58% utilisent pour cela les sites Internet des médias chrétiens et 54% d’entre eux peuvent accéder directement à la messe de leur paroisse retransmise sur Facebook ou Youtube.


WEB2-PHONE-shutterstock_196999418.jpg

Lire aussi :
Kit de survie spirituelle en temps de confinement

Une occasion de se former

WOMAN,READING,PSALMS
Josh Applegate | CCO

Les catholiques semblent mettre à profit cette période de confinement pour se former. 51% des personnes interrogées suivent des enseignements spirituels sur le net, et 35% profitent de méditations et commentaires de textes liturgiques à distance. Sur Aleteia, le père René Luc livre des méditations audio sur chaque Evangile du dimanche durant le Carême. Outre les nombreuses ressources mises à disposition sur le net, les catholiques se plongent dans les lectures spirituelles : 39% lisent la Bible plus régulièrement que d’habitude et 51% ont entrepris la lecture d’encycliques ou autre littérature spirituelle. Résultat direct de ce séisme mondial ou profonde remise en question de leur propre mode de consommation ? Ils sont en tout cas la moitié à déclarer profiter du confinement pour adopter les principes dictés par le pape François dans son encyclique Laudato Si.

Une nette évolution de la prière familiale

Corinne SIMON/CIRIC

86% des personnes interrogées déclarent que ce confinement est l’occasion de se « recentrer sur l’essentiel ». Il est vécu comme un temps permettant d’approfondir sa prière personnelle, et d’en faire l’expérience en famille : 62% des catholiques prient davantage en famille qu’en temps normal et 41% instaurent des temps d’adoration à la maison.




Lire aussi :
Un bienfait insoupçonné du confinement : la prière familiale

Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
Domitille Farret d'Astiès
Elles ont appris à les aimer : ces ...
Agnès Pinard Legry
Reconfinement : plus de messes après la Touss...
NIEMOWLĘ
Mathilde de Robien
Ces prénoms féminins qui portent en eux le sc...
Agnès Pinard Legry
Reconfinement : ce que les évêques ont demand...
ATTENTAT EGLISE DE NICE
La rédaction d'Aleteia
En images : le récit d'une terrible journée
NICE
Agnès Pinard Legry
Qui sont les trois victimes de l'attentat de ...
MEDJUGORJE
I.Media
L'ancien accompagnateur spirituel des voyants...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement