Aleteia logoAleteia logoAleteia
Mercredi 28 février |
Saint Grégoire de Narek
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

Une méditation exceptionnelle autour de la couronne d’épines à Notre-Dame Vendredi saint

NOTRE DAME

Denis Meyer | Hans Lucas | AFP

Agnès Pinard Legry - publié le 06/04/20

Une célébration va être organisée à Notre-Dame pour le Vendredi saint, le 10 avril, a indiqué Mgr Michel Aupetit, archevêque de Paris.

Sans donateurs, l’avenir d'Aleteia s’écrit en pointillé.
Pour qu'Aleteia reste gratuit et pour faire rayonner l’espérance qui est en vous,
faites un don à Aleteia !

JE FAIS UN DON

(avec déduction fiscale)

À quelques jours du premier anniversaire de l’incendie de Notre-Dame et alors que la France est confinée, Mgr Michel Aupetit, archevêque de Paris, a décidé d’envoyer un signal fort, symbolique et plein d’espérance. Pour le Vendredi saint, le 10 avril, il a annoncé qu’un temps de méditation et de prière autour de la couronne d’épines allait avoir lieu à huis clos dans la cathédrale, de 11h30 à 12h30. Ce temps sera diffusé en direct sur BFM TV et KTO.

Seulement sept participants

« Nous avions prévu au départ de faire une procession mais [avec le confinement] ce n’était plus possible », a expliqué l’archevêque lors d’une conférence de presse ce mardi 7 avril. C’est donc à l’intérieur de la cathédrale, dans l’abside derrière la Pieta, entre la chapelle Notre-Dame des Sept Douleurs et le couloir menant au trésor, que Mgr Aupetit a décidé d’organiser « une méditation autour de grands textes de Charles Péguy, Paul Claudel, Mère Teresa… ».

Au total, sept personnes seront présentes : Mgr Michel Aupetit, Mgr Patrick Chauvet, recteur de Notre-Dame, Mgr Denis Jachiet, évêque auxiliaire, les acteurs Philippe Torreton et Judith Chemla qui liront les textes et le violoniste Renaud Capuçon qui accompagnera ce moment. Une courte vénération de la couronne d’épines ainsi qu’une méditation de l’archevêque viendront conclure ce moment.

Pour mémoire, durant le Carême, la couronne d’épines, sauvée des flammes lors de l’incendie de Notre-Dame par le père Jean-Marc Fournier, aumônier des sapeurs-pompiers de Paris, devait être proposée à la vénération des fidèles tous les vendredis en l’église de Saint-Germain l’Auxerrois (Paris). Si le confinement a eu raison de cette décision, cette méditation est une belle manière pour chacun de se remémorer la Passion du Christ et de préparer son cœur à Pâques.




Lire aussi :
Du bon usage de la pandémie : l’épreuve et la grâce du confinement

Entre l’incendie de Notre-Dame l’année dernière et la pandémie de Covid-19 cette année, la Semaine sainte se trouve une nouvelle fois bouleversée. « Quand Marie se trouve au pied de la croix, elle sait que du mal le plus absolu Dieu peut toujours en tirer un bien plus grand », a rappelé Mgr Michel Aupetit. « Je ne tire pas de sens particulier de l’incendie de la cathédrale ou de l’épidémie de covid-19. En revanche je sais que Dieu peut faire sortir un bien plus grand du malheur qui nous foudroie ».

Tags:
CovidMichel AupetitNotre-Dame de ParisSemaine sainteVendredi saint
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Faites du soutien de notre mission votre effort de Carême 2024.

Notre mission ? Offrir une lecture chrétienne de l’actualité et transmettre l’espérance du Christ sur le continent numérique.

Nous sommes les missionnaires du XXIème siècle : accompagnez-nous par vos dons !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts.

(avec déduction fiscale)
ASSISE-Ictus-x-Aleteia.gif
Le coin prière
La fête du jour





Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement