Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Et si vous receviez de bonnes nouvelles chaque matin ? Inscrivez-vous à la newsletter d'Aleteia !
Je m'inscris!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

La prière de Jean Paul II dite à la Chapelle de la Médaille miraculeuse pour garder confiance

EAST NEWS
Partager

À Paris, au 140 rue du Bac, entre le Bon Marché et La Grande Épicerie de Paris, se cache une petite chapelle, haut lieu de pèlerinage. Là-bas, en 1830, la Vierge est apparue à trois reprises à une jeune fille, Catherine Labouré. En 1980, le pape Jean Paul y est venu demander la protection à Marie avec cette prière écrite par lui-même.

Attaché à la Chapelle Notre-Dame de la Médaille miraculeuse, le pape Jean Paul II, mort il y a quinze ans, le 2 avril 2005, est venu en pèlerin prier devant la Vierge le 31 mai 1980 à l’occasion de sa visite pastorale en France. Il a demandé à la Vierge Marie la protection de tous les chrétiens et lui dire, comme de nombreux fidèles avant lui en ce lieu, « sa joie, sa confiance, sa supplication ». Face à la propagation du Covid-19, en ce temps d’angoisse pour vos proches ou pour vous-mêmes, inspirez-vous de cette prière écrite par le saint polonais dont la dévotion mariale était au cœur de sa vie spirituelle.

Voici le texte de la prière :

« Ô Marie conçue sans péché,
priez pour nous
qui avons recours à vous »

«Telle est la prière
que tu as inspirée, ô Marie,
à sainte Catherine Labouré,
en ce lieu même, voilà cent cinquante ans;
et cette invocation, désormais gravée sur la Médaille,
est maintenant portée et prononcée
par tant de fidèles dans le monde entier! […]
Tu es bénie entre toutes les femmes!
Tu as été associée intimement
à toute l’oeuvre de notre Rédemption,
associée à la Croix de notre Sauveur;
ton cœur a été transpercé, à côté de son cœur.

Et maintenant, dans la gloire de Ton Fils,
tu ne cesses d’intercéder pour nous,
pauvres pécheurs. Tu veilles sur l’Eglise dont tu es la Mère.
Tu veilles sur chacun de tes enfants.
Tu obtiens de Dieu, pour nous, toutes ces grâces
que symbolisent les rayons de lumière
qui irradient de tes mains ouvertes,
à la seule condition que nous osions Te les demander,
que nous approchions de Toi
avec la confiance, la hardiesse, la simplicité d’une enfant.

Et c’est ainsi que Tu nous mènes sans cesse
vers Ton divin Fils.»

Jean-Paul II (le 31 mai 1980)

À lire aussi : Douze pensées lumineuses de Jean Paul II pour garder l'espérance
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]