Aleteia logoAleteia logoAleteia
Lundi 27 mai |
Saint Augustin de Cantorbéry
Aleteia logo
Perles du Web
separateurCreated with Sketch.

La saint Glinglin, une réalité ou une supercherie ?

calendar-1990453_1280.jpg

Pixabay / webandi

Domitille Farret d'Astiès - publié le 31/03/20

"Fêté" le 1er avril, saint Glinglin, patron des personnes en retard, a eu une vie vraiment pas commune. Mais au fait, a-t-il vraiment existé ?

On raconte qu’avant de daigner venir au monde, il a fait  attendre sa mère durant… 18 mois. Un sacré bonhomme. Ce détail  donne le ton quant à l’histoire de saint Glinglin. Ce moine imaginaire aurait eu la charge de sonner les cloches du couvent, d’où son surnom “Grelin, grelin” ou “Glin, glin”. Patron des gens en retard, c’est la vox populi, non dépourvue d’humour, qui l’a inscrit au calendrier des saints le 1er avril.

En réalité, comme le décrit Georges Planelles dans Les 1001 expressions préférées des Français, son nom viendrait non pas de “saint” mais de “seing”, un terme issu de l’ancien français désignant “une sonnerie de cloche” puis, par extension, une cloche tout court. Quant à “glinglin”, ce terme dériverait du verbe “glinguer”, issu de l’allemand “klinguen”, qui signifie “sonner”. Attendre quelque chose jusqu’à la Saint-Glinglin, c’est attendre une hypothétique sonnerie de cloche qui ne vient jamais. Aujourd’hui, on espère juste que le confinement, lui, ne s’achèvera pas à la Saint-Glinglin.


BUSINESS WOMAN

Lire aussi :
Toutes ces expressions quotidiennes tirées de la Bible

Tags:
Saints
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Aidez-nous à couvrir les frais de production des articles que vous lisez, et soutenez la mission d’Aleteia !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts. Profitez-en !

(avec déduction fiscale)
Gif-dons-missionnaire-NONPOP-2.gif
Le coin prière
La fête du jour





Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement