Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Et si vous receviez de bonnes nouvelles chaque matin ? Inscrivez-vous à la newsletter d'Aleteia !
Je m'inscris!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Douze films à (re)voir pendant la période de confinement

© 1987 - Orion Classics
Partager

Pendant le confinement, Aleteia vous propose une liste de films de qualité à regarder aussi bien pour vous inspirer que pour vous divertir. Bon film !

Avec la fermeture des salles de cinéma dans tout le pays, pour lutter contre la propagation de la pandémie de coronavirus, les gens se tournent vers leur collection de DVD ou les plateformes de streaming pour s’occuper. Tirez le meilleur parti de votre temps en regardant des films qui, non seulement, vous divertiront, mais élèveront votre esprit et nourriront votre cœur. Cette liste de films est parfaite pour nourrir sa réflexion, seul ou en famille.

1
Thérèse


 

Un film sur la plus grande sainte des temps modernes, la plus populaire et parmi les plus sollicitées : sainte Thérèse de l’Enfant Jésus. Dans une mise en scène très épurée, Alain Cavalier a su rendre compte de la vie intérieure infiniment riche de la petite Thérèse Martin. Au cœur de l’intimité du Carmel de Lisieux, il raconte son cheminement vers la sainteté. Son film a été multi récompensé.

2
Calvary


Le père James (Brendan Gleeson), prêtre catholique en Irlande, est confronté à une confession très déstabilisante. Ce mystérieux paroissien lui donne un ultimatum et le menace de meurtre. Durant une semaine, le décompte se fait oppressant. Le prêtre en profite pour aider les autres paroissiens à résoudre leurs problèmes. Sa finesse d’esprit, son caractère et sa foi dévoilent un homme habité par la vérité, c’est une figure réaliste et magnifique de prêtre. Un très grand film, poignant, profond et qui marque durablement.

3
Bloody Sunday


Le film est assez violent, mais aussi une belle réussite cinématographique. C’est une plongée réaliste dans la tuerie du Bloody Sunday, le 30 janvier 1972, qui a marqué le début de la guerre civile en Irlande du Nord. Le protestant Ivan Cooper organise ce jour-là une marche pacifique pour l’égalité entre les protestants et les catholiques. L’armée britannique s’y oppose et provoque ce terrible événement qui a inspiré au groupe U2 une de leurs chansons phares. Leçon historique et humaine, ce film rappelle la difficulté des combats pour la paix.

4
Mission


 

Robert de Niro incarne le personnage principal de ce drame réalisé par Roland Joffé. Missionnaire jésuite, il évangélise les autochtones d’Amérique du Sud au XVIIIe siècle. Ce film qui a été nominé pour sept Oscars et a remporté la Palme d’Or à Cannes en 1986 fait désormais partie des grands classiques du cinéma.

5
Au revoir les enfants


 

C’est l’histoire romancée du Père Jacques de Jésus, prêtre résistant qui a caché des enfants juifs dans son collège. Louis Malle a reçu sept César pour ce film. En plein hiver 1943-1944, Julien, douze ans, découvre les nouveaux pensionnaires de son collège avec qui il sympathise. Sans concessions, le film se termine sur une dénonciation qui provoquera la déportation des enfants et du prêtre résistant.

6
L’Île

C’est sans doute le plus beau film du réalisateur russe Pavel Lounguine et parmi les meilleurs sur la foi. Film mystique, lyrique et épuré, l’histoire travaille en profondeur le spectateur. Pendant la seconde guerre mondiale, Anatoli est un jeune marin dont le bateau se fait attaquer par un bateau allemand. Pour avoir la vie sauve, il doit tirer sur son capitaine. Trente-quatre ans plus tard, Anatoli est moine dans le monastère de l’île sur laquelle il a échoué. Rongé par le remord, il expie son péché tout le jour et la nuit jusqu’à avoir une réputation de saint. En personnage fantasque et indiscipliné, le père Anatoli perturbe l’ordre de la vie monastique. L’Île est surtout un film sur la paix du coeur et la conscience.

7
Sous le soleil de Satan


César du meilleur film, du meilleur réalisateur pour Maurice Pialat, du meilleur acteur pour Gérard Depardieu et de la meilleur actrice pour Sandrine Bonnaire, ce film est un chef d’oeuvre français. Inspiré du livre de Bernanos, il raconte l’histoire de la jeune Mouchette qui vient de tuer son amant. Elle se confie alors à l’abbé Donissan, curé du village. Une relation étrange se noue entre eux, avec toute la puissance de la profondeur bernanosienne, qui n’a pas son pareil pour sonder les âmes, pour décrire la grâce et le mal.

8
La libération d’un continent, Jean-Paul II et la chute du communisme

 

Le voyage de saint Jean-Paul II en Pologne en 1978 a redonné espoir à un continent divisé par le « rideau de fer » de l’Union Soviétique. Cette histoire est inspirée de faits réels et racontée de manière vivante grâce à des témoignages authentiques. Ce film inspirant montre le vrai pouvoir de la prière et la supériorité du spirituel sur la violence.

9
Sur les quais


 

Revoir ce film, c’est d’abord savourer à nouveau un chef-d’œuvre d’Elia Kazan. Si les performances spectaculaires de Marlon Brando suffisent à être vendeuses, ce film récompensé pour sa photographie raconte l’histoire d’un ancien boxeur sans instruction qui se dresse contre des patrons syndicaux corrompus au pouvoir absolu. En plus, il comporte de nombreux enseignements catholiques.

10
Cristeros


 

Le réalisateur Dean Wright est revenu sur une page sombre de l’histoire du Mexique. Dans les années 1920, les catholiques mexicains — les Cristeros — ont été persécutés par leur gouvernement, les forçant à se battre pour leur vie et pour continuer de pratiquer leur foi. Beaucoup ont été martyrisés pendant le conflit, y compris six combattants qui ont ensuite été canonisés. Le thème du film sur la liberté religieuse reste puissant, car les chrétiens sont toujours persécutés dans le monde aujourd’hui.

11
Des hommes et des dieux


 

Ce film, on ne le présente plus. Les moines de Tibhirine se sont davantage fait connaître grâce à cette adaptation de leur vie à l’écran par Xavier Beauvois. Dans les années 1990, au coeur de l’Atlas algérien, huit moines cisterciens vivent la fraternité avec les musulmans du village de Tibhirine. La terreur survient quand le Groupe Islamique Armé est suspecté de meurtres dans la région. Mais les moines refusent la protection de la police et choisissent de finir leur vie selon leur voeu de paix avec l’islam. Ils seront tous assassinés. Les jeux de Lambert Wilson et de Michael Lonsdale font gagner le film en émotion.

12
Becket


Peter O’Toole et Richard Burton sont les vedettes de ce film classique. Il se focalise sur la détérioration de la relation entre le roi Henri II et saint Thomas Beckett en raison de l’engagement de ce dernier envers l’Église catholique. Il s’agit de l’adaptation de la pièce de théâtre Becket ou l’Honneur de Dieu de Jean Anouilh, par Peter Glenville. Beckett a reçu onze nominations aux Oscars, dont celui de meilleur film et deux nominations dans la catégorie de meilleur acteur.

Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]