Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Et si vous receviez de bonnes nouvelles chaque matin ? Inscrivez-vous à la newsletter d'Aleteia !
Je m'inscris!
Aleteia

Coronavirus : le conseil de saint François de Sales pour guérir de l’angoisse

Francis de Sales
Partager

L’inquiétude face au Covid-19 en France comme dans le reste du monde se propage presque plus rapidement que le virus lui-même. Comment ne pas céder à l’angoisse et la peur qui envahissent nos esprits ? Ce conseil de saint François de Sales apporte une réponse très claire.

« Ne vous faites donc pas tant de souci », disait Jésus à ses disciples (Matthieu 6, 24-34). Plus tard, dans son livre adressé aux laïcs « L’introduction à la vie dévote », saint François de Sales met en garde contre l’inquiétude, « ce grand mal qui arrive à l’âme, (…) le plus grand mal, excepté le péché ». Pour lui, il n’y a rien qui « empire plus le mal et qui éloigne plus le bien, que l’inquiétude et l’empressement ». Et il sait très bien de quoi il parle.

C’est au cours de ses études de droit, à Paris à la fin du XVIe siècle, que François de Sales découvre la théologie. Il s’inquiète notamment de la notion de prédestination soulevée par de nombreux calvinistes à l’époque. Cette approche déclenche chez lui une grande angoisse. Submergé par la peur, pendant dix semaines il s’imagine finir en enfer. Mais un jour, broyant du noir, il décide d’entrer dans l’église dominicaine de Saint-Étienne-des-Grès, rue Cujas dans le quartier Latin. Il y reste un long moment et prie devant la statue de  de Notre-Dame de Bonne Délivrance, qu’on appelle aussi « la Vierge noire de Paris,  en récitant cette prière de saint Bernard :

« Souvenez-vous
ô très miséricordieuse Vierge Marie,
qu’on n’a jamais entendu dire
qu’aucun de ceux qui ont eu recours
à votre protection,
imploré votre assistance
ou réclamé vos suffrages,
ait été abandonné.
Animé de cette confiance,
ô Vierge des vierges, ô ma mère,
je viens vers vous,
et gémissant sous le poids
de mes péchés,
je me prosterne à vos pieds.
O Mère du Verbe incarné,
ne méprisez pas mes prières,
mais écoutez-les favorablement
et daignez les exaucer. » Amen. 

Saint Bernard (1090-1153)

Aussitôt, il se lève et il comprend à l’instant-même qu’il est libéré de toutes ses peurs. Saint François de Sales est entièrement guéri. « Quand donc vous serez pressée du désir d’être délivrée de quelque mal ou de parvenir à quelque bien, avant toute chose, mettez votre esprit en repos et tranquillité », soulignera-t-il plus tard dans son célèbre ouvrage.

À lire aussi : Quand les grands saints prient Marie