Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Démarrez la journée avec la newsletter d'Aleteia
Je m'abonne gratuitement !

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Face à la crise sanitaire, les scouts s’engagent dans la société civile

Partager

Alors que les services de l’Etat sont chaque jour un peu plus sous pression dans la lutte contre l’épidémie de covid-19, les mouvements scouts se mobilisent en invitant leurs membres à s’engager au sein de la réserve civique ou à assurer des missions en tant que bénévoles pour l’AP-HP.

Toujours prêt. À l’aune de la situation actuelle et de la lutte qui est menée contre la propagation de l’épidémie de covid-19, la devise des scouts prend un nouveau sens. Particulièrement sous pression, l’Assistance Publique – Hôpitaux de Paris (AP-HP) a lancé un appel pour soulager le personnel soignant. Un message qui a été rapidement relayé par les mouvements scouts, que ce soit les Scouts unitaires de France (SUF), les Scouts et Guides de France (SGDF) ou les Guides et Scouts d’Europe (AGSE). Et qui a été entendu : en quelques heures, des jeunes se sont portés volontaire pour accomplir les différentes missions proposées (restauration, standard téléphonique, logistique…). Des missions qui, si elles sont nécessaires, ne mettent pas les bénévoles en contact direct avec les malades du coronavirus.

Amédée, chef assistant dans une troupe du XVIarrondissement, a tout de suite répondu à l’appel. « Le message a été relayé sur Facebook il y a trois jours, j’ai répondu dans la foulée, j’ai été appelé le lendemain et j’ai commencé hier à l’hôpital Cochin », résume le jeune homme de 22 ans. Sa mission : gérer les stocks de nourritures pour le personnel soignant et les malades en lien avec le responsable de la restauration des hôpitaux du sud de Paris. « Des camions apportent des palettes de nourriture et nous stockons les denrées dans des chambres froides etc. Il y a aussi des dons qui nous arrivent et que nous redistribuons », explique Amédée. « C’est un peu une mission de manutention ».

J’ai du temps et si je peux l’occuper en me rendant utile tant mieux !

Pourquoi avoir répondu à l’appel ? « J’ai du temps et si je peux l’occuper en me rendant utile tant mieux ! », assure-t-il. « Ma mère a été infirmière pendant 25 ans et j’ai conscience et que c’est très dur pour le personnel soignant aujourd’hui alors si à ma petite échelle je peux aider, tant mieux. Et puis, c’est un peu ce à quoi nous appelle notre engagement scout ! ». « Je suis en bonne santé et j’ai du temps », reprend-t-il. « Cette chance je compte bien l’utiliser en me rendant utile et je donnerai le temps qu’il faudra ».

Le scout est fait pour servir et sauver son prochain

Rappelant un article de la loi scoute – « le scout est fait pour servir et sauver son prochain – les SUF ont ainsi relayé l’appel des services de l’État « en appelant les chefs et cheftaines, les aînés, guides-aînées et routiers majeurs qui le souhaitent à rejoindre la réserve civique ». « Si tu es majeur et prêt à t’engager pour servir auprès des personnes en difficulté ou des associations en sous-effectif (courses, gardes d’enfants, maintien de lien avec personnes fragiles isolées, distribution de produits de 1re nécessité…), inscrits-toi dans la réserve civique », a également précisé le mouvement.

En cette période de confinement, « il y a mille et un services qui se proposent à toi et la difficulté pour toi sera de choisir celui pour lequel toi, personnellement, tu es le mieux disposé », a ainsi rappelé le mouvement des Guides et Scouts d’Europe auprès de leurs membres tout en relayant l’appel de l’AP-HP,. « Il ne s’agira pas après ce drame de te dire que tu n’as rien fait ! Qui veut trouve un moyen, qui ne veut pas trouve une excuse ».

Les Scouts et Guides de France sur le pont

Les Scouts et Guides de France ont de leur côté proposé des pistes d’action à leurs 25.000 bénévoles, « pour permettre à ceux qui le souhaitent de se mettre au service des soignants mais aussi de leurs voisins, des personnes isolées, de ceux qui continuent à travailler et qui ont besoin de solidarité ». Par exemple, à la fondation Action enfance, qui accueille plus de 800 enfants et jeunes dans ses 15 Villages qui lui sont confiés sur décision judiciaire, les bénévoles sont appelés à venir en renfort dans ces Village d’Enfants pendant 3 à 5 jours consécutifs afin de proposer des animations ou renforcer les équipes d’éducateurs. En 48 heures, 25 se sont déjà manifestés pour proposer leurs services rapporte La Croix.

Découvrez aussi les articles de la loi scoute commentés :
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]