Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Démarrez la journée avec la newsletter d'Aleteia
Je m'abonne gratuitement !

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Les collaborateurs de SOS Chrétiens d’Orient ont été libérés

Quatre collaborateurs de SOS Chrétiens d'orient sont portés disparus depuis le 20 janvier dernier.
Quatre collaborateurs de SOS Chrétiens d'orient sont portés disparus depuis le 20 janvier dernier.
Partager

Quatre collaborateurs de l’association SOS Chrétiens d’Orient, trois Français et un Irakien, enlevés à Bagdad le lundi 20 janvier 2020 ont été libérés, a confirmé le président de la République jeudi 26 mars.

C’est une nouvelle qui réchauffe le cœur en cette période de crise sanitaire. Les quatre collaborateurs de l’association SOS Chrétiens d’Orient portés disparus depuis le 20 janvier dernier ont été libérés, a indiqué l’Élysée jeudi 26 mars. Il s’agissait de trois Français, Antoine Brochon, Julien Dittmar et Alexandre Goodarzy – Aleteia avait déjà rencontré ce dernier au sujet de l’offensive turque contre les Kurdes en Syrie – et d’un Irakien, Tariq Mattoka. Ils avaient été enlevés à Bagdad. « La France a déployé tous ses efforts pour parvenir à ce dénouement », a encore assuré l’Élysée. « Le président de la République exprime sa gratitude aux autorités irakienne pour leur coopération ». Contactée par Aleteia, l’association n’a pas souhaité commenter cette information mais a fait part de sa gratitude sur les réseaux sociaux :

Depuis l’annonce de la disparition de quatre collaborateurs de l’association SOS Chrétiens d’Orient, aucune information n’avait filtré sur l’évolution de la situation ni sur leur identité. Salariés de l’association depuis plusieurs années, ils s’étaient rendus à Bagdad afin de procéder « au renouvellement de leurs visas et à l’enregistrement de l’association auprès de l’administration irakienne ». Alors qu’ils n’avaient pas donné de nouvelle depuis le 20 janvier et après plusieurs tentatives de contact restées infructueuses toute la journée de mardi, l’alerte avait été donnée mercredi 22 janvier aux autorités françaises.

Dès le lendemain de l’annonce de la disparition, les initiatives de prières se sont multipliées. Le groupe Facebook « Chaîne de prière pour les collaborateurs disparus d’SOS Chrétiens d’Orient » a rassemblé près de 5.300 membres. Chaque jour, de nombreuses messes ont été célébrées partout dans le monde à leur intention.

Cette nouvelle intervient au moment où la France vient d’annoncer le retrait de ses troupes en Irak en raison de la crise sanitaire actuelle. « En coordination avec le gouvernement irakien, la coalition [internationale anti-État islamique emmenée par Washington] a décidé d’ajuster son dispositif en Irak […] compte tenu notamment de la crise sanitaire », a indiqué l’état-major. Ainsi, « la France a décidé de rapatrier jusqu’à nouvel ordre le personnel de l’opération Chammal déployé en Irak », soit près de 200 militaires.

Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]