Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Jeudi 15 avril |
Sainte Anastasie
home iconActualités
line break icon

Mgr Aupetit : « Ne surtout pas parler de « faire le tri » entre les malades »

Ludovic MARIN / AFP

Mgr Aupetit, archevêque de Paris.

Marzena Devoud - Publié le 22/03/20

Dans une lettre adressée aux soignants de France, Mgr Michel Aupetit, archevêque de Paris et ancien médecin, les remercie d’être « en première ligne » et évoque les "choix douloureux" auxquels ils pourront être confrontés.

Alors que l’épidémie de Covid-19 s’accélère, que le nombre de personnes de personnes décédées s’élève désormais à 562 en France, Mgr Michel Aupetit, qui a  exercé la profession de médecin généraliste avant d’être ordonné prêtre, s’adresse dans une lettre à ses « amis soignants ». « Je tenais tout d’abord à vous remercier d’être en première ligne pour secourir nos concitoyens », déclare-t-il en remarquant que tous les soignants aujourd’hui retrouvent ainsi le sens profond de leur vocation : « soigner vos frères humains qui sont dans la détresse ». Il espère que « la nation saura s’en souvenir quand les jours seront meilleurs ».


CORONAVIRUS-HOSPITAL-AFP-000_1px6ik.jpg

Lire aussi :
Coronavirus : des indulgences spéciales pour les soignants et les malades

Dans son courrier, Mgr Aupetit évoque de « vrais problème de conscience » auxquels certains soignants pourraient être confrontés devant l’afflux des malades. « Lorsque ceux-ci seront plus nombreux que les respirateurs qui peuvent leur sauver la vie, vous pourrez être amenés à faire des choix douloureux ». Pour l’archevêque de Paris, il ne faut surtout pas parler de faire un tri entre les malades : « La fin recherchée, qui est de sauver la vie ou de soulager le patient, est commune à tous. Les moyens pour y parvenir doivent être proportionnés à la réalité sanitaire » rappelle-t-il en citant le pape Jean-Paul II :

« L’obligation morale de se soigner et de se faire soigner existe, mais cette obligation doit être confrontée aux situations concrètes ; c’est-à-dire qu’il faut déterminer si les moyens thérapeutiques dont on dispose sont objectivement en proportion avec les perspectives d’amélioration » (Lettre encyclique Evangelium Vitae).

L’archevêque en appelle donc au « discernement concerté entre soignants » pour ajuster la réponse en fonction de l’état du patient et de ses chances objectives de survie. « Cela relève de votre compétence et de votre responsabilité », conclut-il en proposant également son soutien spirituel personnel ainsi que celui des autres prêtres auprès des soignants comme auprès des mourants, des malades et de leurs familles.

À lire aussi : Ces saints qui ont vécu des épidémies en première ligne
Tags:
CoronavirusMgr Michel Aupetit
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
Camille Dalmas
Miséricorde divine : le livre qui a bouleversé le pape François
2
Mathilde de Robien
Ces quatre cavaliers de l’Apocalypse qui détruisent le couple
3
Mgr Benoist de Sinety
La leçon d’Istanbul : « Vous avez voulu la paix au prix du déshon...
4
Joubarbe
Marzena Devoud
Connaissez vous les herbes de saint Joseph ?
5
Mathilde de Robien
La Trinité le dimanche, son ange gardien le mardi. Chaque jour de...
6
WEB2-PERE-MICHEL-BRIAND-SOCIETE-DES-PRETRES-DE-ST-JACQUES.jpg
Agnès Pinard Legry
Qui sont les deux Français enlevés à Haïti ?
7
Mathilde de Robien
Brésil : une statue du Christ plus haute que celle du Rédempteur
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement