Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Commencez la journée de la meilleure des manières : recevez la newsletter d'Aleteia
Je m'inscris!
Aleteia

Une messe consacrée aux victimes qui meurent dans la solitude

PAPIEŻ FRANCISZEK
HANDOUT/AFP/East News
Partager

Lors de sa messe quotidienne, le pape François a tout particulièrement prié pour les malades mourant seuls ainsi que pour leurs familles ne pouvant les accompagner. Cette messe du dimanche 22 mars 2020 se déroulant à la Résidence Sainte-Marthe a été retransmise sur Vatican News. 

Ces jours-ci, l’actualité fait état de nombreux défunts, s’est attristé le chef de l’Église catholique au début de la messe. « Des hommes et des femmes meurent seuls » sans avoir le temps de dire au revoir à leurs familles. « Pensons à eux et prions pour eux », a-t-il appelé.

Il a aussi confié au Seigneur les familles de ces victimes ne pouvant pas accompagner leurs proches lors du décès et a consacré cette messe du quatrième dimanche de Carême aux « défunts et aux membres de leurs familles ».

Le Pape a par ailleurs commenté l’Evangile du jour (Jn 9, 1-41) racontant la guérison d’un aveugle né. Un texte qui lui rappelle cette phrase marquante de saint Augustin : « J’ai peur du Christ quand Il passe ». Cette parole évoquée par ce grand saint signifie : « j’ai peur de ne pas me rendre compte que Jésus passe », a-t-il expliqué. En effet, la présence de Jésus révèle les « vrais sentiments » et attitudes de l’homme.

Selon le Pape, cette guérison provoque le « scandale » et met à jour les sentiments des protagonistes. L’aveugle né se distingue par sa « sagesse ». À l’inverse, les docteurs restent figés sur leurs lois. S’ils connaissent parfaitement la loi de Moïse, ils ne comprennent pas quand Dieu passe, a expliqué le successeur de Pierre. Leur rigidité et leurs habitudes les conduit même à pratiquer l’injustice et ils restent fermés au Christ.

« Je vous conseille tous de prendre l’Évangile du jour (…) et de le lire une fois ou deux pour bien comprendre (…) ce qui arrive quand Jésus passe et les sentiments qui apparaissent », a exhorté le Pape. Il a mis en garde contre le « risque de ne pas se convertir » et de ne pas reconnaître le Christ.