Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Mercredi 14 avril |
Saint Asicus
home iconAu quotidien
line break icon

Couple : faire preuve de gratitude à l’heure du covid-19

Xose Bouzas / Hans Lucas

Père Michel Martin-Prével, cb - Publié le 22/03/20

Comment exprimer sa gratitude alors même que l’épidémie de coronavirus et le confinement génèrent de la peur, du stress et mettent à mal notre capacité à nous émerveiller et à remercier ?

Les événements difficiles que nous traversons sont très vite capables d’engendrer du pessimisme et notre capital d’espérance est atteint. La peur et les tensions avec les autres augmentent. Le repli sur soi nous menace, alors que nous sommes faits pour vivre heureux ensemble. Le remède n’est pas la méthode Coué ni même d’ignorer la réalité de cette épreuve à vivre ensemble, mais une attitude foncière de gratitude, d’action de grâces et d’humour.

Choisir de remercier au lieu de reprocher

On assène plus souvent des reproches que des encouragements. La gratitude consiste à manifester de l’admiration pour son conjoint, à reconnaître et à valoriser ce qu’il est ou ce qu’il fait. Ce qui a pour conséquence de mieux accepter ses défauts et de se réconcilier avec la vie réelle, et non rêvée. L’émerveillement consiste à voir régulièrement en l’autre le bon, le bien, le beau… Mais oui, ils existent, parfois cachés ! Si l’autre se résume à une liste de défauts, comment arriver à aimer des défauts, alors qu’il s’agit d’aimer une personne, faite comme moi de creux et de bosses ? Beaucoup de couples souffrent de ce manque de reconnaissance et tombent dans l’accusation qui enferme l’autre dans son travers. Remerciez-vous souvent votre conjoint ? C’est un signe puissant de la vitalité et de la qualité de la relation. Et mieux, cela la fortifie. Un simple merci adoucit des tonnes de fatigue et redonne de l’espoir.




Lire aussi :
Couples en reconfinement : les bons réflexes à prendre pour éviter les tensions

Faire mémoire

La gratitude se réfère aussi à ce qui est écoulé pour s’en souvenir positivement. Quand avez-vous été touché pour la dernière fois par la grandeur et la beauté de la vie, ou celle de votre conjoint ? La mémoire est une capacité fragile pour construire l’histoire du couple, mais en sélectionnant à dessein les événements heureux, on relance la dynamique de croissance de l’amour. Comme le peuple juif qui se souvient des dons du Seigneur aux heures sombres pour mieux traverser ses épreuves. « Souvenez-vous du passé, vivez le présent avec enthousiasme, envisagez le futur avec confiance » (saint Jean-Paul II).

Remonter du don au Donateur

La gratitude est une attitude non seulement psychologique mais spirituelle. Elle entraîne l’action de grâce pour le Donateur en reconnaissant des dons, remerciements pour son conjoint, pour les années de mariage, même si elles ont été ponctuées de moments difficiles. Cette action de grâce ouvre à nouveau le cœur et peut commencer utilement la prière en couple. Faire mémoire au sens biblique, conduit à célébrer l’engagement pris entre nous. Qu’est-ce qui m’a séduit dans l’autre ? Quels étaient nos projets communs ? Se replacer face aux choix posés alors librement fortifie et dynamise. Les époux peuvent ainsi renouveler leur engagement matrimonial devant Dieu régulièrement.

Vivre la gratitude

Comment faire concrètement ? Chaque jour, trouvez un compliment à adresser à l’autre. Regardez systématiquement avec un regard neuf ce qui a tendance à vous énerver. Remerciez l’autre d’avoir fait la vaisselle ou les courses, mis un vêtement que l’on aime bien. Commencez par donner avant de recevoir car le don entraîne le don par effet d’encouragement. Prenez une soirée pour regarder des photos et raconter des anecdotes. Cherchez la note d’humour à relever dans des événements difficiles (les blogs et les sites regorgent de blagues en ce moment à se communiquer). La joie naît d’un sourire ou d’une parole tendre donnés à l’autre, et par ricochet elle nous inonde à notre tour.




Lire aussi :
#kiffetonconfinement : et si vous partagiez chaque jour trois bons moments de la journée ?

Tags:
CoronavirusCouplegratitude
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
Camille Dalmas
Miséricorde divine : le livre qui a bouleversé le pape François
2
Mgr Benoist de Sinety
La leçon d’Istanbul : « Vous avez voulu la paix au prix du déshon...
3
Mathilde de Robien
Ces quatre cavaliers de l’Apocalypse qui détruisent le couple
4
Joubarbe
Marzena Devoud
Connaissez vous les herbes de saint Joseph ?
5
Mathilde de Robien
La Trinité le dimanche, son ange gardien le mardi. Chaque jour de...
6
Mathilde de Robien
Brésil : une statue du Christ plus haute que celle du Rédempteur
7
WEB2-PERE-MICHEL-BRIAND-SOCIETE-DES-PRETRES-DE-ST-JACQUES.jpg
Agnès Pinard Legry
Qui sont les deux Français enlevés à Haïti ?
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement