Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Jeudi 29 octobre |
Saint Narcisse
home iconActualités
line break icon

Ce soir, le pape François va unir toute l’Eglise pour une prière extraordinaire

Antoine Mekary | ALETEIA | i.Media

La rédaction d'Aleteia - avec I.Media -

Le pape François a invité tous les fidèles à le rejoindre par le biais des médias pour un moment de prière depuis la basilique Saint-Pierre de Rome, ce vendredi 27 mars à 18h. Une initiative exceptionnelle qui sera l’occasion pour le souverain pontife de donner la bénédiction Urbi et Orbi (« à la Ville et au Monde »). Un événement historique à de nombreux égards.

Face à l’épidémie de covid-19, le pape François va poser un geste spirituel extrêmement fort en donnant une bénédiction Urbi et Orbi, « à la Ville et au Monde » ce vendredi 27 mars. À partir de 18h, le souverain pontife ne va pas apparaître au balcon de la basilique Saint-Pierre comme c’est habituellement le cas pour les bénédictions Urbi et Orbi mais sur le parvis de la place Saint-Pierre, qui sera « entièrement vide » en raison du confinement. Mais ce vide ne sera que physique : la foule à laquelle s’adressera le primat d’Italie ne sera pas massée comme d’ordinaire entre les colonnes du Bernin mais disséminée derrière de multiples écrans dans le monde entier.




Lire aussi :
Revivez la prière et la bénédiction historique du pape François

Le pape François invite en effet chacun à « y participer par les moyens de communication », dont Aleteia : « Nous écouterons la Parole de Dieu, nous élèverons notre supplication, adorerons le Saint-Sacrement avec lequel, au terme de la cérémonie, je donnerai la bénédiction Urbi et Orbi, à laquelle sera jointe la possibilité de recevoir l’indulgence plénière. »

Le successeur de Pierre sortira hors des murs léonins pour la première fois depuis son pèlerinage à Sainte-Marie-Majeure puis à San Marcello del Corso le 15 mars dernier. Il s’était rendu dans chacune de ces église pour prier successivement devant l’icône Salus Populi Romani (‘sauvegarde du peuple romain’ en latin) puis devant le ‘Christ miraculeux, un crucifix qui aurait sauvé la capitale italienne de la Grande Peste au XVIe siècle. Cette icône et cette croix ont été rapatriées au Vatican afin d’être disposées devant le souverain pontife lors de la veillée de prière, près de la porte centrale de la basilique.

pope rome street
Vatican Media /AFP
Pèlerinage à Sainte-Marie-Majeure puis à San Marcello del Corso du pape François le 15 mars dernier.

Habituellement prononcée à Noël et à Pâques ainsi que lors de l’élection d’un nouveau pape, la bénédiction Urbi et Orbi de ce vendredi est un signal fort envoyé au monde. Face à la pandémie du coronavirus, nous sommes appelés à répondre par « l’universalité de la prière, de la compassion et de la tendresse », martèle depuis plusieurs semaines le pape François.


POPE FRANCIS

Lire aussi :
Pourquoi la bénédiction Urbi et Orbi du Pape aujourd’hui est vraiment historique ?

« À tous ceux qui s’uniront spirituellement à ce moment de prière transmis par les médias sera concédée l’indulgence plénière selon les conditions prévues dans le récent décret de la pénitencerie apostolique », a précisé le Bureau de presse du Saint-Siège. Daté du 19 mars, le décret prévoit notamment que cette dernière peut être accordée à tous les fidèles qui offrent un temps de prière pour « implorer du Dieu tout-puissant la cessation de l’épidémie, le soulagement de ceux qui en sont affligés et le salut éternel de ceux que le Seigneur a rappelés à Lui. » C’est le cardinal Angelo Comastri, archiprêtre de la basilique Saint-Pierre, qui prononcera la formule pour la proclamation de l’indulgence.

Ce décret précise que l’indulgence plénière est accordée aux malades, au personnel de santé, aux familles des malades et à tous ceux qui, y compris par la prière, s’occupent de ces derniers. Pour bénéficier de cette indulgence ils sont normalement invités à s’unir spirituellement par le biais des médias à la célébration de la messe, la récitation du chapelet, le Chemin de Croix ou à d’autres formes de dévotion. Si cela n’est pas possible, l’Église invite « au moins » à la récitation du Credo, du Notre Père et d’une invocation à Marie en offrant cette épreuve avec la volonté de remplir les conditions habituelles le plus tôt possible.




Lire aussi :
Quelle est la différence entre le pardon des péchés et le don des indulgences ?

Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Tags:
benediction urbi et orbiCoronavirusnotre perePape François
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
Domitille Farret d'Astiès
Elles ont appris à les aimer : ces ...
statue de femme les yeux bandés
Mgr Benoist de Sinety
Dans nos aveuglements, le diable montre son v...
Mathilde de Robien
Franz et Franziska Jägerstätter, un couple un...
NIEMOWLĘ
Mathilde de Robien
Ces prénoms féminins qui portent en eux le sc...
Timothée Dhellemmes
En Europe, les lieux de culte se reconfinent ...
belle mère et belle fille
Jeanne Larghero
S’embrouiller avec sa belle-mère en trois leç...
KOMUNIA ŚWIĘTA
Mathilde de Robien
A.R.D.O.R., un bel acrostiche pour savoir com...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement