Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Mardi 24 novembre |
Saints Martyrs du Vietnam
home iconBelles Histoires
line break icon

Ancien pneumologue, ce prêtre reprend la blouse blanche

Capture d'écran TRC Modena

La rédaction d'Aleteia - Publié le 20/03/20

Aussi douloureux soit-il, le coronavirus permet de découvrir des hommes qui incarnent le don de soi. Comme ce prêtre italien, ancien pneumologue, parti servir ses frères à l'hôpital.

« Mon autel sera le lit des malades ». Don Alberto Debbi, 43 ans, est prêtre en Émilie-Romagne, l’une des régions où le coronavirus fait le plus de ravages en Italie. Ordonné en 2018, il était pneumologue avant de devenir prêtre. Cela s’est révélé comme une évidence pour lui : il lui fallait troquer sa soutane contre une combinaison de décontamination afin de se mettre au service de ses frères malades. Il a repris du service à l’hôpital Sassuolo, dans le même service où il avait travaillé comme médecin de 2007 à 2013.

« Je suis spécialisé dans la branche dont nous avons particulièrement besoin maintenant et je ne peux pas reculer », explique-t-il. « Le tourbillonnement d’émotions en ce moment est extraordinaire », note le prêtre, qui ne cache pas son appréhension de reprendre une activité qu’il n’a plus exercé depuis plusieurs années. Pour ce qui est des jeunes de sa paroisse, il n’a pas l’intention de les « abandonner » : « Je serai certainement moins joignable, mais j’ai un téléphone portable et j’utiliserai les réseaux sociaux pour communiquer avec eux ». Mais il reste confiant et ses anciens collègues. D’autant plus que ces anciens collègues n’ont pas caché leur joie de le voir revenir. 


GIUSEPPE CORBARI

Lire aussi :
Italie : il a célébré la messe avec tous ses paroissiens, enfin presque

Tags:
CoronavirusItaliepretre
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
Mathilde de Robien
« S’il te plaît Marie » : une grande suppliqu...
Sanctuaire Notre-Dame de Montligeon
Agnès Pinard Legry
Cas de Covid-19 au sanctuaire de Montligeon :...
Baptême à domicile chez Antoinette Faure
Timothée Dhellemmes
Confinée, Antoinette, 90 ans, a reçu le baptê...
Solenn Varennes
Créations originales et grands classiques, no...
christ en majesté
Fr. Jean-Thomas de Beauregard, op
Le Christ-Roi, ou comment servir un roi qui s...
La rédaction d'Aleteia
Célébrer le dimanche 22 novembre à la maison
La rédaction d'Aleteia
L'ultime enregistrement de Michael Lonsdale s...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement