Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Démarrez la journée avec la newsletter d'Aleteia
Je m'abonne gratuitement !

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Avant le confinement, le joli geste des restaurateurs et des fleuristes

web2-flowers-confinement-capture.jpg
Capture Twitter
Partager

À la suite des restrictions annoncées par le gouvernement pour faire face à l’épidémie de coronavirus, les commerces non-essentiels doivent fermer leurs portes jusqu’à nouvel ordre. Pour éviter le gaspillage, de nombreux restaurants et fleuristes ont décidé de donner leurs stocks.

Pour limiter la propagation du coronavirus, le gouvernement a annoncé la fermeture de nombreux commerces jugés non-essentiels. Pour ceux disposant de denrées périssables comme les fleuristes et les restaurants, c’est une véritable course contre la montre qui s’est engagée afin de limiter le gaspillage. Très rapidement, plusieurs enseignes ont annoncé sur leurs devantures ainsi que sur les réseaux sociaux un déstockage massif… et gratuit.

À Marcq-en-Barœul, dans le Nord, la crêperie Suzette a annoncé une distribution « jusqu’à épuisement des stocks » de tous ses produits frais. « Une petite boîte sera à disposition si le cœur vous en dit », précise l’enseigne pour qui les prochaines semaines devraient être financièrement difficiles.

À Agen, le restaurant « L’Indé » a choisi d’offrir des plateaux-repas à tous les soignants du centre hospitalier de la ville. Une initiative saluée par Pierre Chollet, adjoint au maire et chef du service pneumologie.

Ici, c’est l’annonce d’un restaurant situé à Pernety, dans le 14e arrondissement, qu’une internaute a relayée.

À Nantes, pour limiter au maximum le gaspillage, « Les Saveurs DétonNantes », un regroupement d’artisans Nantais faisant la promotion des produits locaux, a partagé un document permettant à chaque restaurant de s’inscrire avec son adresse, les produits dont il souhaite se débarrasser et l’heure du déstockage.

Si les restaurants sont concernés au premier plan, c’est aussi le cas des fleuristes qui doivent fermer leurs portes. Parce qu’il est souvent plus facile de parler avec des fleurs qu’avec des mots, nombre d’entre eux ont fait don de leurs bouquets pour adoucir ce temps de confinement. Florilège d’internautes comblés.

Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]