Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Jeudi 26 novembre |
Saint Innocent d'Irkoutsk
home iconAu quotidien
line break icon

Coronavirus : sept choses à faire chez soi pendant le confinement

Adrien NOWAK / Hans Lucas

Agnès Pinard Legry - Publié le 16/03/20

Pour limiter la propagation du coronavirus, les Français doivent rester chez eux et limiter au maximum leurs interactions ainsi que leurs déplacements. Si la perspective d’être enfermé entre quatre murs en effraie plus d’un, ce confinement est aussi l’occasion de développer de nouveaux aspects de sa vie et de changer ses habitudes

« Ce n’est pas le virus qui circule en France, ce sont les hommes et les femmes qui le font circuler », a martelé Jérôme Salomon, directeur général de la Santé, ces derniers jours. Si arrêter de circuler et rester chez soi permettra de limiter l’épidémie, nombreux sont ceux à appréhender le confinement :  Vie sociale limitée, vie professionnelle moins stimulante, peur de se marcher dessus en famille… Et si ce temps imposé chez soi était – aussi – l’occasion de développer de nouveaux aspects de sa vie et de prendre de meilleures habitudes ?

Le télétravail vous appliquerez

MAN,ALONE,OFFICE
Simone Bechetti | Stocksy United

En attendant d’éventuelles mesures de confinement plus radicales, le télétravail est fortement encouragé en France. Trouvez un coin dans votre appartement ou votre maison où vous vous sentez bien… et concentré. Établissez en début de journée un emploi du temps afin de mieux gérer votre activité de la journée : ménagez-vous des temps de pause et déconnectez-vous le moment venu. Si l’isolement vous fait peur, n’hésitez-pas à mettre un peu de musique en fond, ou un podcast.

L’école à la maison vous ferez

ESB Professional - Shutterstock

Depuis ce lundi, les parents des douze millions d’élèves privés d’école en raison de l’épidémie de coronavirus, font l’expérience de devenir l’enseignant de leur propre enfant. Pour que l’école à la maison soit un bon moment, respectez les jours travaillés et astreignez-vous à un créneau fixe. Par exemple, les enfants sont plus disponibles le matin. Inutile d’imposer d’immenses plages-horaires, leur concentration n’est pas extensible ! Et n’oubliez-pas : vous n’êtes pas seuls face à cette expérience inédite ! Beaucoup d’enseignants donnent du travail, des exercices à faire… et pour les élèves du secondaire, les professeurs seront disponibles et accessibles par mail et parfois même par visioconférence, afin de répondre aux questions de votre enfant.

À vous cultiver vous parviendrez

KSIĄŻKI
4 PM production | Shutterstock

Plus d’excuse pour ne pas vous intéresser de plus près à la – trop – haute pile de livres qui trône à côté de votre lit. Depuis toujours, les chercheurs se penchent sur les bienfaits de la lecture. « La lecture est l’aliment de l’esprit », a ainsi écrit le philosophe Sénèque. Lire, bouquiner ou feuilleter un ouvrage permettrait selon eux de booster sa concentration, de vivre plus longtemps, de développer l’empathie… Un rappel bien utile en cette période d’épidémie ! Si vous êtes en panne d’idée, le hashtag #ConfinementLecture vous permettra de découvrir quelques conseils lectures.




Lire aussi :
Coronavirus : à Copenhague, on mise sur la lumière de la Sainte Famille

La prière vous intensifierez

prayING
Dream Perfection | Shutterstock

Que ce soit dans votre chambre, sous la douche, dans votre cuisine ou à table, il n’y a pas de meilleur endroit pour prier. En vous levant, agenouillez-vous, faites le signe de croix et offrez votre journée à Dieu. Cela ne prendra que quelques secondes et fera toute la différence tout au long de la journée. Remettez également à Dieu vos préoccupations, inquiétudes, soucis… En ce temps de confinement, de nombreuses initiatives de prière voient le jour : une neuvaine à Notre-Dame de Lourdes, une prière à Notre-Dame du Laus… Ce ne sont que quelques minutes par jour mais ces minutes peuvent faire la différence.

Cuisiner vous apprécierez

COOKING
Shutterstock | FXQuadro

Cuisiner en famille est un temps privilégié qui peut apporter aux enfants comme aux parents la joie d’être ensemble et de faire une chose qui a un sens profond. Préparer un gâteau, mélanger la pâte, pétrir, dorer… Autant de gestes qui nécessitent l’attention : celle de ne pas rater son plat, comme celle d’être généreux envers ses proches. Quand on cuisine, c’est d’abord pour les autres. La cuisine marque l’appartenance à une communauté. Elle apporte de la proximité et manifeste souvent la générosité. Cuisiner pour l’autre, c’est le nourrir, c’est prendre soin de l’autre.

Le rangement vous commencerez

WOMAN
Shutterstock | Prostock-studio

Que vous en soyez conscient ou non, le désordre absorbe une bonne part de votre énergie. À la maison comme au bureau, il n’encourage pas à l’action. Et si confinement était justement LE moment de passer à l’action ? Triez, jetez, classez… Prenez le temps, ces prochains jours, d’organiser votre espace afin de vous y sentir parfaitement à l’aise.


ŚWIĘCI O PORZĄDKU

Lire aussi :
Quand des saints donnent raison aux maniaques du rangement

L’autre vous redécouvrirez

C’est peut-être la première fois depuis votre mariage que vous allez passer autant de temps avec votre moitié. Pris par le quotidien, le stress et le manque de temps, communiquer vraiment avec l’autre s’avère souvent plus facile à dire qu’à faire. Pourtant, se parler, s’écouter, se raconter des choses, partager ses désirs et ses goûts est essentiel. Alors, profitez de ce temps de confinement pour vous redécouvrir et partager toutes ces choses que vous n’avez pas eu le temps de vous dire.


COUPLE; CONVERSATION

Lire aussi :
Couples, cultivez l’art de la conversation !

Tags:
ConfinementCoronavirus
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
Timothée Dhellemmes
"Ridicule", "pathétique", "humiliante"... la ...
Timothée Dhellemmes
Les messes publiques reprendront samedi... ma...
Timothée Dhellemmes
Les évêques fustigent une décision "irréalist...
La rédaction d'Aleteia
Voici la prière des JMJ de Lisbonne 2023
Mathilde de Robien
« S’il te plaît Marie » : une grande suppliqu...
christ en majesté
Fr. Jean-Thomas de Beauregard, op
Le Christ-Roi, ou comment servir un roi qui s...
WEB2-EVACUATION-CAMP-MIGRANT-AFP-080_HL_NCOISSAC_1277288.jpg
Mgr Benoist de Sinety
Si toutes les vies se valent…
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement