Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Démarrez la journée avec la newsletter d'Aleteia
Je m'abonne gratuitement !

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

« Nous ne sommes jamais seuls », les mots réconfortants du Pape en ce début de confinement

Femme priant
fizkes - Shutterstock
Partager

Le Pape François a prononcé des paroles réconfortantes lors de la prière de l’Angelus ce dimanche 15 mars tandis que débute en France une période de confinement en raison de l’épidémie de coronavirus. En dépit de l’isolement physique, les chrétiens sont invités à la communion spirituelle avec le Christ.

En raison de la crise sanitaire, le pape François a prononcé la prière de l’Angélus filmé en direct depuis sa bibliothèque privée au Vatican, et non sur le balcon du Palais apostolique qui fait face à la place saint Pierre où les fidèles se rassemblent habituellement en masse. “Dans cette situation épidémique, où nous nous trouvons plus ou moins isolés, nous sommes invités à redécouvrir et à approfondir la valeur de la communion qui unit tous les membres de l’Eglise”, a déclaré le pontife argentin. Celui-ci a d’ailleurs loué le « zèle apostolique » de bon nombre de prêtres qui font preuve de « créativité » pour rester proches du peuple de Dieu en cette période de « pandémie ».

Le pape encourage à la communion spirituelle dans l’Eucharistie

“Unis avec le Christ, nous ne sommes jamais seuls, a encore certifié le successeur de Pierre, mais nous formons un seul corps dont Il est la tête”. Cette union se nourrit de la prière, a-t-il souligné, mais aussi de la “communion spirituelle dans l’Eucharistie”. Cette pratique désigne l’union de l’âme à Jésus-Eucharistie, réalisée non par la réception du sacrement, mais par le désir de cette réception. Elle est “fortement recommandée lorsqu’il n’est pas possible de recevoir le sacrement”, a rappelé le chef de l’Eglise catholique.

Ce dernier a également renouvelé sa proximité à tous les malades et ceux qui prennent soin d’eux. Le primat d’Italie a également eu une pensée pour le personnel soignant et les bénévoles qui aident les personnes qui ne peuvent pas quitter leur domicile, et à ceux qui répondent aux besoins des plus pauvres et des sans-abri.

« Le Salut ne réside pas dans les choses de ce monde »

Par ailleurs, lors de sa catéchèse avant la prière mariale, le Souverain pontife est revenu sur le passage de l’Evangile de ce troisième dimanche de Carême (Jn 4,5-42), la rencontre de Jésus avec une Samaritaine. L’eau est au cœur de ce dialogue, a-t-il souligné. “D’une part, l’eau comme élément essentiel, qui satisfait la soif du corps et soutient la vie. De l’autre, l’eau comme symbole de la grâce divine, qui donne la vie éternelle”.

Dans la tradition biblique, a expliqué le successeur de Pierre, Dieu est la “source d’eau vive”. S’éloigner de Lui et de Sa loi conduit à la « pire sécheresse », a mis en garde l’évêque de Rome. “Ceux qui ont soif de Salut peuvent puiser librement auprès de Jésus et l’Esprit deviendra en eux une source de vie pleine et éternelle”. En outre, quiconque rencontre personnellement le Christ ressent le besoin d’en porter témoignage aux autres “afin que tout le monde vienne confesser que Jésus est vraiment le sauveur du monde”, a souligné le pape François. “Nés d’une nouvelle vie par le baptême”, les catholiques sont appelés à témoigner de la vie et de l’espérance qu’ils portent en eux. Ils doivent montrer que “le Salut ne réside pas dans les choses de ce monde qui ne procurent au bout du compte que la sécheresse mais dans Celui qui nous a aimés et nous aime toujours : Jésus notre Sauveur”.

Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]