Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Chaque jour, du beau, du bon et du vrai avec la newsletter d'Aleteia!
Je m'abonne gratuitement!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Élections : je ne vote pas comme mon conjoint, c’est grave ?

VOTE ELECTION
Partager

Le premier tour des élections municipales est maintenu. A la veille de cette échéance électorale, il n’est pas inutile de se demander si des opinions et des attitudes différentes, voire très divergentes, au sein du couple, ont un impact. Peut-on ne pas partager les mêmes opinions politiques que son conjoint sans que cela ne tourne au drame ?

En 2017, un sondage publié quelques jours avant l’élection présidentielle révélait que 29% des Français ne savaient pas pour quel candidat leur conjoint avait l’intention de voter et que 25% savaient qu’ils ne voteront pas de façon identique. Mais il semblerait, toujours selon ce sondage, que les divergences d’opinions politiques ne soient pas un sujet majeur de discorde. Il se pourrait même que ce soit un sujet de franche rigolade…

Ce sondage ne nous dit pas si les personnes interrogées vivent en couple et si leurs réponses révèlent un état de fait ou une projection. Car on peut avoir l’esprit large quand on n’est pas en situation… D’autant que dans le même temps, 25% des Français se soucient du vote de leur conjoint et n’aimeraient pas vivre avec quelqu’un qui ne partage pas les mêmes opinions politiques. Alors, est-il possible de partager intimement, jusqu’à la mort, la vie de son conjoint sauf ses opinions politiques ? Posons-nous d’abord la question : d’où tenons-nous nos opinions ? D’une tradition familiale ? De notre milieu socioculturel ? De notre appartenance à un parti ? De notre groupe de référence (communauté, association…) ?

Un grand respect de l’autre

Une opinion ou une prise de position demandent de se référer à ses valeurs, vécues et non seulement affichées. Celles-là mêmes qui nous font agir et qui relèvent, entre autres, de la morale, de la politique, de la spiritualité… Mais à propos, avez-vous déjà pris le temps de réfléchir, crayon et papier en main (ou smartphone), afin de (re)visiter vos normes de conduite personnelles ou sociales ? C’est un premier pas vers une plus grande connaissance de vous-même. Ce qui vous permettra, programmes des candidats dans l’autre main, de passer ceux-ci au crible de ces normes personnelles, afin de vous donner une plus juste liberté de choix.

Le second pas sera d’écouter et d’accueillir les opinions de votre conjoint. Un partage fait d’écoute et de respect réciproques afin que chacun comprenne de l’intérieur les opinions et les prises de position de l’autre. Oui, un grand respect de l’autre malgré les possibles différences. Il est probable qu’un tel exercice vous réserve d’agréables surprises.

Marie-Noël Florant

Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]