Aleteia logoAleteia logoAleteia
Samedi 02 mars |
Bienheureux Charles le Bon
Aleteia logo
Culture
separateurCreated with Sketch.

Ignace Semmelweis, le pionnier du lavage de main

Ignaz Semmelweis

Public Domain

La rédaction d'Aleteia - publié le 11/03/20

Savez-vous quelle est la personne qui a commencé à prôner sérieusement le lavage de mains ? Il s'agit du docteur Ignace Semmelweis, médecin hongrois du XIXe siècle.

Sans donateurs, l’avenir d'Aleteia s’écrit en pointillé.
Pour qu'Aleteia reste gratuit et pour faire rayonner l’espérance qui est en vous,
faites un don à Aleteia !

JE FAIS UN DON

(avec déduction fiscale)

À l’heure du coronavirus, il est de bon ton de se laver les mains régulièrement. Mais connaissez-vous l’origine de cette pratique aujourd’hui automatique qui est en réalité un phénomène récent ? Tout commence en 1847. Le docteur Ignace Semmelweis, un médecin hongrois passé par l’enseignement catholique, mène un ensemble de recherches dans un hôpital de Vienne sur la mortalité très forte des femmes qui viennent d’accoucher. Il a en effet remarqué que leur taux de mortalité était bien plus élevé dans le service fréquenté par les étudiants en médecine, qui pratiquent également des autopsies, que dans le service voisin fréquenté uniquement par les sages-femmes. Après un examen approfondi, il établit une corrélation entre les décès et les élèves qui ont manipulé des cadavres immédiatement avant l’accouchement.

Fort de cette découverte, le jeune médecin met en place une politique de lavage des mains stricte au chlorure de chaux – une solution très abrasive – faisant chuter de façon phénoménale le taux de mortalité. Alors qu’une femme sur cinq mourait en couches, le taux de mortalité tombe autour de 2%. Cependant, le jeune médecin hongrois n’est pas reconnu par ses pairs et ses conclusions, niées par le corps médical, lui valent d’être mis au rencard. Ses détracteurs l’accusent même de superstition liée à sa religion. Ce rejet contribuera à le faire tomber dans la folie. Incompris à son époque, ce médecin visionnaire ne sera réhabilité que bien plus tard. Mais on lui doit beaucoup aujourd’hui.


LOUIS PASTEUR

Lire aussi :
L’anecdote qui démontre que science et foi sont compatibles

Tags:
CovidSanté
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Faites du soutien de notre mission votre effort de Carême 2024.

Notre mission ? Offrir une lecture chrétienne de l’actualité et transmettre l’espérance du Christ sur le continent numérique.

Nous sommes les missionnaires du XXIème siècle : accompagnez-nous par vos dons !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts.

(avec déduction fiscale)
ASSISE-Ictus-x-Aleteia.gif
Le coin prière
La fête du jour





Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement