Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Chaque jour, du beau, du bon et du vrai avec la newsletter d'Aleteia!
Je m'abonne gratuitement!
Aleteia

Au temps du coronavirus, les catholiques ne manquent pas d’imagination

Capture d'écran Facebook / Aleteia
Partager

Face au coronavirus, des catholiques rivalisent d’imagination pour continuer à vivre leur foi.

Face au coronavirus, les chrétiens sont bien obligés de s’adapter. Si les messes sont suspendues jusqu’à nouvel ordre en France, les diocèses mettent à disposition des fidèles de nombreux moyens pour leur permettre de continuer leur vie de foi (diffusion de la messe en direct, actes de communion spirituelle, prière…). Et les catholiques ne manquent pas d’imagination et de créativité pour donner lui donner un nouvel élan spirituel ! Tour d’horizon.

Le filtre de profil Facebook


L’Église Catholique en France a créé un filtre Facebook spécial pour les Rameaux. Pour l’activer, il suffit d’accéder à la publication Facebook de l’Église Catholique en France puis de cliquer sur « essayer » en bas à droite. Une jolie manière de témoigner en temps de confinement.

Un chapelet spécial confinés

Reprenant à son compte le principe des incontournables vidéos d’anniversaire ou de mariage avec une boulette de papier qui circule d’une personne à l’autre, le sanctuaire de Béhuard (Maine-et-Loire) a diffusé via YouTube un e-chapelet. Chacun des « Je vous salue Marie » est récité par une personne différente qui, filmée dans son lieu de confinement, passe virtuellement le chapelet à son voisin. Envie d’essayer ?

Un numéro vert

Le diocèse de Beauvais a lancé le 30 mars un numéro vert,  « Allô Pastorale Santé » : 0805 383 964. En service tous les jours de la semaine de 9 heures à 21 heures, y compris le week-end, ce numéro gratuit d’écoute pastorale a pour objectif d’offrir à ceux qui en ont besoin, en particulier les malades et les personnes isolées, une présence à domicile par la parole.

Un service d'anges gardiens


À Redon puis à Rennes, des paroisses ont mis en place un service d’anges gardiens. Le principe est simple : elles invitent les paroissiens à appeler les personnes âgées ou isolées, à prendre de leurs nouvelles et pourquoi pas à leur proposer de l’aide pour une course ou un besoin précis. Et si un besoin plus spécifique se fait sentir, il est recommandé aux paroissiens de se mettre en lien avec les services sociaux pour accompagner les personnes fragiles le mieux possible.

Les concerts virtuels

De nombreuses propositions musicales ont lieu pendant le confinement. Parmi elles, des concerts virtuels réalisés avec des choristes qui se filment depuis chez eux. Ainsi, les Petits Chanteurs de Grenoble ont ainsi réalisé un magnifique « The Lord bless you » tandis que l’ensemble Theoû Xárisma a diffusé sur Facebook une vidéo dont la première partie (où l’on voit les visages des chanteurs) a été enregistrée a capella pendant le confinement. Une belle façon de semer l’espérance et la joie dans les cœurs. 

la croisière digitale

Le diocèse de Fréjus-Toulon propose un parcours digital afin de « traverser l’épidémie de COVID-19 dans la paix de Jésus ». Le principe est simple : il suffit de se créer un compte sur le site La Traversée, qui publie chaque jour de nouveaux contenus : messes en direct, vidéos, défis, formations, témoignages… Et pas besoin d’acheter de ticket : cette traversée est gratuite et 100% inédite.

Les vidéos de trois pretres de paroisses

S’appuyant sur l’Évangile du jour pour donner quelques conseils bien sentis en y mêlant une bonne dose d’humour, les prêtres de la paroisse Saint-Lézin (diocèse d’Angers) publient chaque jour sur leur page Facebook et leur chaîne YouTube une vidéo d’environ deux minutes au ton à la fois humoristique et pédagogique, destinée à bien vivre ce temps si particulier.

Cathoflix, la série qu'il vous faut

Capture d'écran YouTube / Emmanuel Play

Cathoflix est une série qui vous permettra d’allier Carême et confinement. Diffusé chaque jour à 10h sur Emmanuel play, chacun des épisodes, mêlant humour et foi, offre un petit topo et un défi à relever afin de vivre le Carême autrement. De quoi vous sanctifier et vous détendre… depuis votre canapé.

la louange confinée

Louer tout en restant confiné, c’est possible. Plusieurs initiatives ont vu le jour, proposées par des communautés telles que Shalom à Paris, le Chemin Neuf, ou encore par des paroissiens. L’idée étant de louer de louer de chez soi en se joignant à une louange diffusée via Facebook, YouTube ou autre. Et l’avantage de ce format de louange, c’est que vous ne manquerez pas de place pour élever les mains.

La messe sur le toit

luca.admin | luca.admin - Facebook
Une messe sur le toit d'une église !

Dimanche 15 mars, quatre prêtres sont montés sur le toit de leur église à Rome. Comme il était plat, ils ont pu installer une croix, un autel et des hauts-parleurs pour y célébrer une messe qui a été suivie par des centaines de paroissiens depuis leur balcon ou derrière leurs écrans.

la drive confession

Capture d'écran Facebook / Virna Flores
La confession format drive, c'est possible aussi.

Un prêtre américain a eu l’idée de proposer des « confessions drive » pour préserver l’intégrité physique de ceux qui souhaitent recevoir le sacrement du pardon. Il propose une permanence à horaires fixes sur un parking, la personne qui reçoit le sacrement du pardon restant à l’intérieur de son véhicule.

La promenade-chapelet

Vous habitez à la campagne ou à proximité d’une forêt et vous souhaitez fortifier votre vie de prière en cette période d’épidémie ? À vous la promenade-chapelet ! Le concept : « se retrouver dehors et prier en se baladant, aucun risque de se refiler autre chose que de l’espérance et de la foi », précise une internaute sur Twitter.

Les groupes WhatsApp

Certains catholiques choisissent de prier ensemble via des groupes WhatsApp en se donnant des rendez-vous de prière, comme les groupes du rosaire des mères de famille, ainsi qu’en témoigne un couple qui vit à Milan dans France catholique.

La fraternité téléphonique

Dans le diocèse de Beauvais, un petit groupe de paroissiens de Crépy-en-Valois qui avaient l’habitude de visiter des personnes âgées dans une maison de retraite voisine a mis en place une fraternité téléphonique, listant les personnes dont il fallait prendre soin. À défaut de leur rendre visite, ils les appellent régulièrement pour prendre de leurs nouvelles.

Une bénédiction avec micro et goupillon

En Italie, un prêtre de Bibione, station balnéaire de Vénétie, n’hésite lui pas à parcourir les rues de la ville juché sur un petit utilitaire avec une statue de la Vierge. Et de bénir micro et goupillon en main les habitants qui ne manquent pas de le remercier. Arrêté par les policiers selon un utilisateur de Twitter, il aurait répondu : « je travaille ».

Le Saint-Sacrement pour protéger les populations

Depuis une semaine, plusieurs prêtres bénissent leur pays avec le Saint-Sacrement. Au Liban, un prêtre maronite a survolé le pays à bord d’un avion. Il a notamment béni la ville de Beyrouth. En Italie, un prêtre a survolé tout le pays avec une grande statue de la Vierge Marie. Une pratique qui se répand dans tout le pays.

[youtube https://www.youtube.com/watch?v=5iLzn5MOcF8%5D

Un paroissien, une photo


Le père Guiseppe Corbari, prêtre de la paroisse de Robbiano au nord de l’Italie, a trouvé un moyen de célébrer la messe en compagnie de ses paroissiens sans enfreindre la loi. La veille de la messe dominicale, il leur a envoyé un message sur les réseaux sociaux leur demandant de lui envoyer leur photos.

GIUSEPPE CORBARI
AP/Associated Press/East News