Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Commencez la journée de la meilleure des manières : recevez la newsletter d'Aleteia
Je m'inscris!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Covid-19 : le Pape prie les prêtres d’avoir « le courage » d’accompagner les malades

Le pape François lors de la messe dans la chapelle de la résidence Sainte Marthe, le 10 mars 2020.
Partager

« Nous prions (…) le Seigneur pour nos prêtres, afin qu’ils aient le courage de sortir et d’aller chez les malades, portant la force de la Parole de Dieu et l’Eucharistie », a demandé le pape François lors de sa messe à la résidence Sainte-Marthe le 10 mars 2020.

Lors de la seconde célébration retransmise ce mardi matin depuis la chapelle de la résidence Sainte Marthe, le pape François a une nouvelle fois offert cette messe pour les malades souffrant du coronavirus. En priant pour tous les soignants qui les accompagnent, il a également prié pour les prêtres pour qu’ils aient le courage d’aller visiter les malades : « Nous prions également le Seigneur pour nos prêtres, afin qu’ils aient le courage de sortir et d’aller chez les malades, portant la force de la Parole de Dieu et l’Eucharistie », a demandé le successeur de Pierre au début de cette messe. Ceux-ci peuvent aussi « accompagner » les « agents de santé » et les « bénévoles » dans ce qu’ils font, a-t-il estimé.

Bien évidemment, ils doivent « clairement »mettre en pratique cette exhortation « dans le respect des mesures sanitaires établies par les autorités italiennes », a-précisé en fin de journée le Vatican. En effet, depuis le 9 mars au soir, le gouvernement italien a étendu par décret les mesures exceptionnelles de confinement à l’ensemble du pays. Par conséquent, ne sont possibles que les déplacements répondant à des « impératifs professionnels dûment vérifiés et à des situations d’urgence, pour des raisons de santé », précise le communiqué. 

Durant son homélie, le souverain pontife a appelé tous les fidèles à « reconnaître ses péchés, non seulement avec son esprit mais avec son cœur », à  dialoguer avec Dieu » et à « Lui parler du péché ». Car Dieu seul peut changer nos vies et les faire passer « du rouge au blanc », a considéré le pape argentin en citant un passage du Livre d’Isaïe :  « Si vos péchés sont comme l’écarlate, ils deviendront aussi blancs que neige ».

Parce qu’elle « couvre les péchés », « la vanité ne guérit jamais », a encore prévenu le chef de l’Église catholique. A rebours de l’attitude des docteurs de la loi, qui ne reconnaissent pas leurs péchés, il s’agit de se présenter devant Dieu « en portant sa maladie » et sa « dureté de cœur ». Pour cela, la prière des hommes doit être « réelle ».

Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]