Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Vendredi 04 décembre |
Sainte Barbe
home iconSpiritualité
line break icon

Coronavirus : « En ce temps d’épreuve, se tourner vers Notre-Dame-de-Joie »

web2-notre-dame-de-joie-pontivy-hemis.jpg

BERTHIER Emmanuel I Hemis

Basilique Notre-Dame-de-Joie, Pontivy (Morbihan).

Agnès Pinard Legry - Publié le 03/03/20

Troisième foyer de propagation du coronavirus en France, le Morbihan est désormais sous haute surveillance. Alors qu’une série de mesures a été mise en place par les autorités et le diocèse de Vannes, Mgr Centène, l’évêque du lieu, invite également ceux qui le souhaitent à invoquer Notre-Dame-de-Joie. Au XVIIe siècle, c’est vers elle que l’abbé Claude Marquet, curé de Pontivy, s’était tourné pour protéger les habitants de la ville menacés par une épidémie.

Après l’Oise et la Haute-Savoie, le Morbihan est le troisième foyer de propagation du coronavirus en France. « Les autorités civiles nous imposent ces mesures restrictives auxquelles nous souscrivons loyalement dans le respect du bien commun », a indiqué dans la foulée l’évêque de Vannes, Mgr Centène, en annonçant plusieurs consignes à destination des prêtres et des fidèles : messes et les célébrations publiques suspendues, offices des communautés religieuses fermés au public, mariages et baptêmes célébrés uniquement en présence des familles…


HOLY COMMUNION

Lire aussi :
Coronavirus : sans la messe, vivre la communion spirituelle

« Toutefois, nous connaissons la puissance de la foi et de la prière pour surmonter les difficultés », a rappelé l’évêque. Dans le passé, confrontés à des situations similaires ou pires, « nos pères se sont tournés avec confiance vers la Très Sainte Vierge Marie, invoquée sous les noms de Notre-Dame-du-Vœu à Hennebont ou Notre-Dame-de-Joie à Pontivy ». Au XVIIᵉ siècle l’abbé Claude Marquet, curé de Pontivy, a invoqué Notre-Dame-de-Joie afin de protéger les habitants de la ville menacés par une épidémie. « À sa prière la population de Pontivy fut préservée », rappelle ainsi Mgr Centène.

Pour manifester « la même foi et la même espérance », la messe de ce dimanche 8 mars sera radiodiffusée et visible sur le site du diocèse à 11h depuis la basilique Notre-Dame-de-Joie, lieu même où le l’abbé Claude Marquet a invoqué Notre-Dame. Il invite chacun à s’unir à cette célébration « par la prière et la communion spirituelle ».

Tags:
bretagneCoronavirusmaladieMesse
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
Mathilde de Robien
C’est aujourd’hui que débute la neuvaine nati...
saint sulpice messe
Agnès Pinard Legry
Une nouvelle jauge "contraignante" mais "appl...
WEB2-GENERAL-PIERRE DE VILLIERS-AFP-000_Z52AV.jpg
Agnès Pinard Legry
Général de Villiers : "Il faut être absorbeur...
La rédaction d'Aleteia
Le Conseil d'État somme le gouvernement de ré...
Sauvetage Kevin Escoffier Vendée Globe
Timothée Dhellemmes
"Ta vie était plus importante que notre Vendé...
Domitille Farret d'Astiès
Olivier Giroud a une bonne nouvelle à annonce...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement