Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Vendredi 16 avril |
Saint Benoît-Joseph Labre
home iconActualités
line break icon

Comment répondre aux questions des enfants sur le coronavirus ?

Pascal GUYOT / AFP

Mathilde de Robien - Bérengère Dommaigné - Publié le 03/03/20

Le mot barbare de « coronavirus » est sur toutes les langues depuis quelques semaines, et les enfants ne sont pas en reste. Pistes pour répondre à leurs questions, le plus justement possible.

Soit ils n’en avaient jamais entendu parler, soit il revêtait pour eux le nom latinisé d’un redoutable coureur de char dans l’album visionnaire Astérix et laTransitalique (Editions Albert René, 2017). Quoi qu’il en soit, le mot « coronavirus » a soudainement surgi dans le vocabulaire quotidien des enfants. Et lorsque les enfants interprètent à leur manière les unes alarmistes des journaux ou l’angoisse de leurs parents, cela donne lieu aux rumeurs les plus folles dans les cours d’école. Comment en parler avec justesse et en vérité ?

Marion dit qu’on va tous mourir, c’est vrai ?

Une épidémie peut paraître inquiétante car il s’agit d’une maladie qui se répand rapidement à un grand nombre de personnes. Mais elle ne touche pas tout le monde de la même façon, les personnes très âgées ou les personnes déjà malades sont les plus vulnérables. En revanche, très peu de cas ont été détectés chez les enfants par exemple. De plus, beaucoup de personnes en ont été guéries. Et les mesures d’hygiène recommandées, comme se laver les mains régulièrement et tousser dans le pli du coude, permettent de lutter contre la propagation de ce virus.

D’où il vient ce coronavirus ?

C’est un virus qui vient de Chine. S’il est invisible à l’œil nu, au microscope on peut voir qu’il est entouré d’une couronne (corona en latin) d’où son nom. Il est apparu à la fin de l’année 2019 en Chine, dans la ville de Wuhan. Le coronavirus se transmet de l’animal à l’homme. On soupçonne le pangolin, un petit mammifère à écailles, d’être l’animal qui a transmis le virus à l’homme. Une personne en aurait mangé après l’avoir acheté sur un marché de Wuhan.

Si je tousse, cela veut dire que j’ai le coronavirus ?

Les symptômes du coronavirus peuvent être ceux d’une grippe : fièvre, courbatures, fatigue, toux et des problèmes pour respirer. La toux n’est donc pas l’unique symptôme. Et puis, la bonne nouvelle pour les enfants, et cela, c’est très rassurant, c’est qu’ils sont très peu touchés par ce virus ! Si les scientifiques ne savent encore l’expliquer, les parents peuvent s’emparer rapidement de ces chiffres rassurants pour toutes les jeunes fratries !


DAD,HELPS,DAUGHTER

Lire aussi :
Coronavirus : comment assurer les cours à la maison en cas de fermeture d’école ?

Pourquoi je dois me laver les mains tout le temps ?

Ce sont les recommandations d’hygiène essentielle. Se laver souvent les mains avec du savon, c’est éviter de propager les virus et les bactéries présentes autour de nous. Les mains sont les principaux vecteurs, on les met souvent ensuite sur son visage, dans sa bouche… Il faut aussi se moucher avec un mouchoir jetable, et si on éternue, le faire dans son coude. Ces recommandations simples et de bon sens permettent de prendre soin de soi et de tous ceux qui nous entourent.

Pourquoi ne fait-on plus la paix du Christ à la messe ?

Comme il s’agit d’un virus très contagieux, qui se transmet par les toutes petites gouttelettes respiratoires qui peuvent rester sur les mains, la plupart des prêtres prennent des mesures pour éviter la propagation du virus et protéger les personnes les plus fragiles. On peut très bien le remplacer par un signe de tête, ou un sourire.


web2-notre-dame-de-joie-pontivy-hemis.jpg

Lire aussi :
Coronavirus : « En ce temps d’épreuve, se tourner vers Notre-Dame-de-Joie »

Tags:
CoronavirusEnfants
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
adoption
Cerith Gardiner
Parents de cinq enfants, ils adoptent une fratrie de sept frères ...
2
Mathilde de Robien
Ces quatre cavaliers de l’Apocalypse qui détruisent le couple
3
Joubarbe
Marzena Devoud
Connaissez vous les herbes de saint Joseph ?
4
Mgr Benoist de Sinety
La leçon d’Istanbul : « Vous avez voulu la paix au prix du déshon...
5
WEB2-PERE-MICHEL-BRIAND-SOCIETE-DES-PRETRES-DE-ST-JACQUES.jpg
Agnès Pinard Legry
Qui sont les deux Français enlevés à Haïti ?
6
WEB2-CHURCH-SAINTJOSEPHDESNATIONS-WEB2-CHURCH-SAINT-JOSEPH-DES-NATIONS-Eleonorede-Vulpillieres.jpg
Eléonore de Vulpillières
Paris : le tabernacle de Saint-Joseph des Nations forcé par des m...
7
Camille Dalmas
Miséricorde divine : le livre qui a bouleversé le pape François
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement